Partagez | 
 

 Les liens sacrés du mariage [pv Marius et Cosette]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Messages : 466
Date d'inscription : 03/02/2015

Message#Sujet: Les liens sacrés du mariage [pv Marius et Cosette]   Mer 8 Mar - 17:21



Les liens sacrés du mariage
E

n sa qualité d'archidiacre, même s'il avait toutes les autorisations requises afin de procéder à l'union devant Dieu de deux fiancés, il ne célébrait que peu de noces, laissant cela à d'autres et se focalisant sur d'autres tâches, concentrant son attention sur d'autres responsabilités, mais le jeune Pontmercy avait trouvé les mots justes pour convaincre l'homme d'Eglise, qui pour la peine, concédait même au couple ce luxe de profiter de la nef de Notre-Dame, qui semblerait cette fois bien vide puisque cette union ne connaîtrait aucun convive. Tout était en place, et tout devrait aller relativement vite étant donné que les deux amants ne lui avaient pas imposé beaucoup d'exigences. Il s'agissait seulement d'être mariés, et de l'être plus vite possible, il s'agissait pour eux de consacrer leur amour pour marquer le départ d'une nouvelle vie, et c'était donc ce qui allait avoir lieu ici, une fois le sacrement du mariage prononcé, une fois les voeux des deux amoureux formulés, tout serait dit, tout serait fait, dans l'anonymat relatif de la plus grande église de Paris, sans témoin à l'horizon. Ce qu'il adviendrait ensuite d'eux serait leur affaire, mais au moins leur destin et la suite de leurs existences se feraient avec l'assentiment du Très-Haut, et ce n'était pas négligeable. Bien sûr, Frollo avait longuement pesé la question, consacrer ce mariage tout en ayant pleinement conscience du fait que ce serait sous le seau de la désapprobation de deux familles posait plus d'un dilemme, mais il avait également pu constater, aux dires du jeune étudiant, que sa décision n'était pas seulement un caprice propre à la jeunesse, il était déterminé à épouser la jeune femme, ou à vivre dans le péché si on lui refusait cette bénédiction sacrée. Dès lors, il ne se voyait guère faire autrement que de consentir une fois pour toutes à cette union.

Il avait donc attendu les deux futurs époux, se remémorant les usages qui accompagnaient de telles cérémonies, cérémonies pour lesquelles, donc, il n'avait plus officié depuis un moment. L'absence d'assistance allait rendre les choses quelque peu informelles, mais il tenait à ce qu'elles demeurent malgré tout aussi officielles que faire se peut. Peut-être un parent ou l'autre viendraient lui demander des comptes. Qu'importe, il aurait agi en son âme et conscience. Et pour une fois qu'il ljui était donné de le faire sans rompre avec toutes les promesses et tous les sacrements qui jalonnaient sa vie ecclésiastique, il n'allait certainement pas s'en priver. Quand vint enfin le moment tant attendu, la fiancée et le fiancé se présentèrent alors. Il leur adressa à l'un comme à l'autre un léger signe de la tête. Puisqu'ils étaient là, en définitive, il ne manquait plus personne. L'homme d'Eglise s'avança vers l'autel avant de faire face aux deux tourtereaux.

-Quand vous vous sentirez prêts, je le serai également.







code by Mandy

_________________