Partagez | 
 

 On devrait toujours suivre son intuition [pv Valjean <3]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Messages : 454
Date d'inscription : 07/02/2015

Message#Sujet: On devrait toujours suivre son intuition [pv Valjean <3]   Sam 24 Oct - 12:08


On devrait toujours suivre son intuition
L'

échec avait été totale, la disgrâce entière. Mais Justice avait été rendue, et au-delà de la fierté bafouée de l'inspecteur Javert, ce dernier devait au moins admettre cet état de fait, et c'était après tout le principal, le véritable coupable était retourné au bagne (et Javert trouvait cette sentence encore trop clémente), et pour sa part, il n'avait plus qu'à se satisfaire du pardon de l'homme qu'il avait condamné à tort. Ce dernier lui avait pardonné, avait refusé sa rémission, ne lui avait rien reproché, s'était contenté de féliciter son sens du devoir. Javert n'était pas certain de mériter tant de considération, mais il l'avait finalement accepté, car la destitution de ses fonctions était bien le pire cas de figure qu'il lui aurait été possible d'imaginer, et il préférait de loin passer les années à venir à racheter cette erreur impardonnable, qui aurait pu conduire au plus déshonorant des sorts un homme qui devait sa réputation bienveillante à ses seules qualités, lui qui exerçait son devoir de maire avec une dextérité sans failles et faisait prospérer la ville de Montreuil-sur-mer comme jamais. Les choix de l'homme étaient à ses yeux parfois contestables, comme son obstination à protéger les intérêts d'une simple fille de joie. Mais à nouveau, c'était un acte de générosité que l'on ne pouvait lui reprocher que si l'on reprochait l'acte de générosité lui-même. Ce qui serait un grand tort. Le maire de la ville s'était absenté un temps, celui de récupérer la jeune Cosette, ainsi qu'il l'avait promis à Fantine, et Javert, en attendant, avait bien sûr gardé un oeil très attentif sur la ville. Quand il le sut de retour, Javert prit le parti de venir le voir, l'encquérir des nouvelles de la ville, pour le peu qu'il y avait à en dire, et pour rattraper, une fois encore son attitude. Il avait beau avoir obtenu le pardon de M. Madeleine, il ne pouvait s'empêcher de se reprocher la légèreté de son entreprise. Il avait agi au nom de sa seule intuition, et il est certain que, si elle n'avait que peu de failles, elle s'en était trouvée une de taille, et il ne saurait que se blâmer d'avoir agi si légèrement, au point d'avoir averti les instances supérieures de présomptions finalement erronées. Javert alla donc le retrouver dans sa fabrique, et frappa à la porte de son bureau avant d'être invité à entrer.

-Monsieur le maire. Vous avez fait bon voyage depuis Montfermeil ?


Le ton de sa voix, respectueux et considéré, ne différait pas forcément de celui qu'il avait employé le plus souvent à l'adresse de son interlocuteur, et pour cause, il avait toutes les raisons de le penser à présent. Et d'autant plus de raisons de faire preuve de déférence qu'il regrettait ses erreurs passées. Du moins ce qu'il considérait comme des erreurs.






code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 744
Date d'inscription : 14/02/2015

Message#Sujet: Re: On devrait toujours suivre son intuition [pv Valjean <3]   Mar 10 Nov - 16:21

Javert & Valjean
On devrait toujours suivre son intuition
Pendant le long voyage que Valjean avait fait jusqu’à Montfermeil afin d’aller récupérer Cosette de ses « adoptants », il avait eu le temps de réfléchir à la situation qu’il vivait actuellement. Il savait que le jugement de Champmathieu  avait eu lieu et qu’il avait été envoyé au bagne, à sa place. Pendant un temps, l’homme avait hésité à se rendre là-bas afin de se porter coupable. Il avait hésité, avant de finalement prendre la décision de ne pas s’y rendre du tout, et d’abandonner l’homme à son triste sort. Au pire, ce dernier n’était qu’un voleur alors il devait mériter de se retrouver en prison. Alors que lui… il avait énormément de vie dans les mains. Sans lui, il était certain que la ville ne se relèverait pas (et il ne savait pas à quel point il avait raison). Il avait tant de chose sur les épaules, il ne pouvait pas tout abandonner maintenant. Et d’ailleurs, c’était pour la bonne cause qu’il avait fait ce voyage afin de permettre à Fantine de retrouver sa fille. Pendant un moment il regretta son geste, se demandant quand même s’il avait bien fait. Et ce fut quand il arriva au chevet de Fantine en compagnie de Cosette qu’il comprit qu’il avait pris la bonne décision. Il avait ainsi permis à la pauvre Fantine malade de retrouver le sourire. Cosette partie jouer dans le jardin de l’hospice pendant que Valjean avait longuement discuté avec la jeune femme. Elle semblait aller mieux, c’était une bonne chose. Le maire ne savait pas si elle parviendrait à survivre pour autant, mais au moins elle aurait vu sa fille avant la fin. Elle pourrait profiter de cette dernière. Et Valjean se promettait de toujours être là pour l’enfant en cas où le seigneur décidait de retrouver sa pauvre mère à ses côtés.

Après cet instant, Valjean retourna à la fabrique et s’enferma dans son bureau. Son cœur était léger, parce qu’il avait vraiment le sentiment d’avoir fait une bonne action. Il avait certes sacrifié la vie d’un homme pour pouvoir poursuivre la sienne (et il allait devoir vivre avec ce poids sur la conscience), mais il allait pouvoir continuer ses bonnes actions. Il allait tenter de se racheter en tout cas pour ce détail. Alors qu’il était perdu dans ses pensées, comme bien souvent, il entendit quelqu’un frapper à la porte. Il ne fut pas spécialement surprit d’y trouver Javert. Depuis qu’il y avait eu ce procès, Valjean devait bien avouer qu’il se sentait beaucoup plus serein à l’idée de passer un peu de temps en compagnie de l’inspecteur. Il n’avait plus peur qu’il l’arrête dans la foulée, parce qu’il pensait s’être simplement trompé sur son sort. Et Jean Valjean alias Monsieur Madelaine avait fait preuve d’une grande clémence en ne lui en tenant pas rigueur.

« Inspecteur. J’ai fait un très bon voyage oui, j’ai remplis ma mission. » Javert savait parfaitement les raisons qui avaient poussé le maire à quitter la ville pour prendre la route de Montfermeil. « C’est-il passé des choses pendant mon absence ? »
Code by Gwenn

_________________
Tomorrow we'll be far away, tomorrow is the judgement day.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 454
Date d'inscription : 07/02/2015

Message#Sujet: Re: On devrait toujours suivre son intuition [pv Valjean <3]   Mer 11 Nov - 17:09


On devrait toujours suivre son intuition
J

avert aurait dû écouter ce vieil adage qui disait de toujours suivre son instinct, cet instinct qui n'avait cessé de lui souffler, de lui hurler, même, que le maire de Montfermeil, duquel dépendait la confiance et la gentillesse de nombre de braves gens, avait justement abusé de cette confiance et de cette gentillesse pour ce qu'il n'était pas... Mais il avait pour de bon abandonné cette idée, l'avait relégué dans un coin reculé de son esprit. Justice avait été faite, Jean Valjean, pensait-il, croupissait à présent dans une cellule où avait été renvoyé aux galères, si la Justice ne l'avait pas promis à un sort pire encore. Fort de cette conviction, il n'avait plus le moindre doute concernant M. Madeleine. Que le présumé coupable et désormais décrété coupable et déclamé son innocence jusqu'à la dernière seconde de la dernière minute n'y changeait rien. Désormais, Javert se promettait seulement de se montrer le plus consciencieux possible pour la ville au service de laquelle il avait été affecté, et pour réparer cette méprise qui pesait toujours sur sa conscience, et lors de chacune de ses entrevues avec le forçat non démasqué. Il le savait, il aurait tout simplement pu être rétrogradé, voire pire, renvoyé, pour avoir ainsi voulu accuser un brave homme de crimes dont il n'avait en aucun cas été responsable, qu'un autre, qui le payait chèrement aujourd'hui, avait commis. Alors il faisait de son mieux pour se montrer consciencieux et professionnel pour que sa faute finisse par ne plus en être une, cent fois pardonné par la façon dont il aurait su se rattraper d'autres manières. Restait à souhaiter qu'il y parvienne vraiment, car tout comme Javert pouvait avoir la rancoeur tenace, il avait le remord facile et difficilement effaçable, pour peu qu'il trouve tant et tant à se blâmer concernant sa propre culpabilité.

-Rien d'inhabituel.
lui apprit-il donc quand Valjean lui demanda des nouvelles de la ville. À part quelques rixes inévitables. Comme on en appréhendait toujours en tous lieux, presque inévitables. Mais vos gens ne manquent de rien, grâce à vous, et Montreuil sur Mer se porte au mieux. Et cela, tout de même, était le plus important à retenir.

La ville, il faut bien le dire, ne manquait de rien depuis que son bienfaiteur, M. Madeleine y était venu, et avait fait prospérer sa fabrique, permettant par la même à ses gens de prospérer également, garantissant aux habitants de la ville de meilleures conditions de vie, dont nul, sauf ceux qui ne tarissent jamais de complaintes à propos de tout, ne saurait se plaindre.

-Comment s'est passé votre voyage ?


Il ne devrait sans doute pas se montrer à ce point curieux, mais il n'y pouvait rien, cet acte généreux, comme bien d'autres dont le maire de la ville avait su se faire l'auteur, n'était pas passé inaperçu, et moins encore au regard de Javert, qui devait bien remarquer et louer la grande générosité de son interlocuteur, une bonté d'âme comme peu savaient en posséder. Javert s'interrogeait sur le sort de cette enfant retournée à sa mère... et à la mère en question également, quoi que Javert n'ait pas eu la moindre clémence à son adresse et, étant donné son statut, ne compte pas en avoir davantage.





code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 744
Date d'inscription : 14/02/2015

Message#Sujet: Re: On devrait toujours suivre son intuition [pv Valjean <3]   Mer 2 Déc - 15:15

Javert & Valjean
On devrait toujours suivre son intuition
Jean Valjean avait vraiment le sentiment qu'on lui avait enlevé un poids de son coeur, alors qu'il discutait tranquillement avec l'inspecteur Javert. Autrefois, il se sentait toujours un peu tendu en sa présence (hum...), parce qu'il n'ignorait par les regards soupçonneux que l'homme lui adressait. Mais aujourd'hui, l'homme savait parfaitement que Javert ne pouvait plus rien pour lui, du moins qu'il ne pensait pas pouvoir quelque chose. Il pensait que Valjean était de nouveau au bagne (sans doute mort en réalité, au vu des crimes qu'il avait commis, mais le véritable Jean Valjean n'avait aucune envie d'y penser). Le maire de la ville pouvait donc se détendre entièrement, parce qu'il ne pensait pas risque de finir de nouveau en prison et d'être découvert. Il y avait peu de chance que son identité soit découverte à présent, il ne pouvait donc que se sentir bien mieux. L'ancien forçat avait le sentiment de revivre enfin, d'avoir obtenue ce que ces dernières années d'effort méritaient. Il s'était montré le plus bon possible, il parvenait enfin à trouver la paix.

Javert apprit donc au vieil homme que rien d'inhabituel s'était déroulé dans la ville pendant son absence. Valjean sourit à cette remarque, appréciant vraiment que Montreuil-sur-mer se porte bien. La ville méritait vraiment le sort qu'elle connaissait à présent, tout comme lui au final. Le maire hocha de la tête plusieurs fois avant de prendre la parole.

"C'est grâce à vous qu'elle se porte si bien, vous faites régner la justice."

L'homme n'avait pas spécialement besoin de se montrer avare en compliment, il le pensait vraiment. Et il n'avait aucun mal à le dire à présent qu'il savait que la justice de l'inspecteur ne pouvait plus lui tomber dessus, l'épée de Damoclès avait quitté sa place au dessus de son existence, pour son plus grand bonheur. L'inspecteur se montra alors plus curieux encore sur son propre voyage. Encore une fois, Jean Valjean n'avait plus aucun souci à se confier à l'homme (tant qu'il ne lui apprenait pas la supercherie bien sûr).

"Très bien." Dit-il dans un sourire, avant de reprendre. "Les personnes qui avaient en charge l'éducation de la petite Cosette n'ont pas manqué de me réclamer une bonne somme d'argent... mais ils ont sans doute mérité un dédommagement pour tout le mal qu'ils se sont donnés pendant ces années." Ou pas, mais il n'avait pas envie d'y penser maintenant que la gamine se trouvait auprès de sa mère. L'ancien forçat avait envie de se concentrer sur le positif. "Elle est donc enfin près de Fantine." Valjean, alias Monsieur Madeleine, poussa un soupire las, malheureusement, tout n'était pas rose. "Cependant, je ne sais pas combien de temps elle tiendra le coup."

Il parlait évidemment de la mère, cette femme fatiguée par la vie. On ne pouvait vraiment pas dire que cette dernière ait été tendre avec elle non plus. Valjean avait une part de responsabilité, puisqu'elle avait travaillé autrefois pour lui. Sans ce travail, qu'elle avait donc perdu, elle avait dû trouver un autre moyen de gagner de l'argent. Comme vendre son corps... pauvre enfant.
Code by Gwenn

_________________
Tomorrow we'll be far away, tomorrow is the judgement day.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 454
Date d'inscription : 07/02/2015

Message#Sujet: Re: On devrait toujours suivre son intuition [pv Valjean <3]   Ven 4 Déc - 17:11


On devrait toujours suivre son intuition
L'

inspecteur de police appréciait à leur juste valeur les compliments que lui adressaient son interlocuteur. Il ne courait pas outre mesure après la renommée et les louanges, il appréciait comme tout un chacun d'en recevoir, mais il en savait les danger. On pouvait ne le complimenter sur rien sans qu'il en prenne ombrage, mais s'il était un aspect de sa vie concernant lequel il ne tolérait aucun reproche (et c'est peu de le dire - en même temps, sa vie entière ne se résumait-elle pas à cet aspect-ci ?), c'était bien celui qui concernait son travail. Il avait dévoué son existence à la Justice, et la faire régner n'était pas seulement pour lui un devoir, c'était une vocation irrévocable qui, s'il devait faillir à sa mission, le plongerait forcément dans des abimes de reproches et d'auto-flagellation. Mais il n'y avait nulle reproche à faire, puisqu'il exécutait son devoir avec le plus grand zèle (du moins le pensait-il, ne réalisant pas qu'il avait, juste en face de lui, la plus grande erreur judiciaire qui puisse être, puisque c'était la sienne), et que le maire en personne, un homme qu'il admirait et auprès duquel il ne serait jamais assez reconnaissant de lui avoir donné une seconde chance en dépit des accusations fallacieuses (même s'il avait été de bonne foi alors) qui lui avaient été adressées. Il était plutôt fier, il devait bien le reconnaître, également, que M. Madeleine lui adresse suffisamment d'intérêt et d'amitié pour le tenir plus en détails au courant de son voyage. Rien ne l'y obligeait, après tout, et Javert n'aurait pas blâmé son interlocuteur de laisser sa curiosité inassouvie.

Il lui en dit donc davantage. Les aubergistes qui avaient jusque là assuré l'éducation de la petite Cosette avait demandé rémunération en l'échange de la petite. Réclamer de l'argent pour décider du destin d'une enfant n'avait rien de bien glorieux, mais cela ne suffisait pas à Javert pour comprendre le degré de félonie auquel ce couple-là était capable d'accéder. Il se contentait d'approuver d'un léger signe de la tête. S'ils étaient désireux d'une compensation financière, le maire de Montreuil-sur-mer avait après tout de quoi les satisfaire. L'essentiel était tout de même qu'il ait pu revenir avec l'enfant ainsi qu'il l'avait voulu, et que ce dernier ait pu être remis entre les mains d'une mère qui le réclamait nuit et jour à son chevet. Cosette était donc près de Fantine, même si l'état de cette-dernière restait incertain. Javert se souciait peu du sort de cette fille de joie, mais celui de sa fille davantage, et quand il interrogea son interlocuteur, ce ne fut donc pas tant par considération à l'adresse de cette femme de petite vertu que pour connaître le sort de cette petite fille qui pourrait bien être future orpheline.

-Vous êtes allé la voir ? Il n'y a aucun signe de rémission ? Qu'adviendra-t-il de l'enfant si elle ne survivait pas ?


Les questions étaient sans doute trop nombreuses. L'instinct professionnel, sans doute. L'inspecteur de police avait la fâcheuse tendance à transformer certaines conversations en pur et simple interrogatoire.





code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 744
Date d'inscription : 14/02/2015

Message#Sujet: Re: On devrait toujours suivre son intuition [pv Valjean <3]   Mer 13 Jan - 17:40

Javert & Valjean
On devrait toujours suivre son intuition
Jean Valjean devait bien avouer qu'il appréciait de pouvoir confier son voyage à l'inspecteur qu'il avait en face de lui. Depuis qu'il savait que l'homme qui avait été arrêté sous son identité était au bagne, l'homme se sentait bien plus serein aux côtés de Javert. Il pouvait même affirmer qu'il l'appréciait, puisque c'était bel et bien le cas. En dehors du fait que l'inspecteur avait cherché à trouver sa véritable identité, qu'il avait envoyé une accusation le concernant, Valjean n'avait rien à reprocher à cet homme. C'était un homme bon, qui se contentait surtout de faire son travail et qui rendait cette ville bien plus sûre. Le maire de la ville se rendait donc bien compte de la chance que sa ville avait de l'avoir en son sein, même s'il s'en rendait mieux compte maintenant que l'homme n'était plus une épée de Damoclès sur sa tête. Maintenant que Jean Valjean avait définitivement quitté son ombre et qu'il ne restait plus que Monsieur Madeleine, le vieil homme se portait bien mieux. Il appréciait donc de pouvoir discuter de son voyage en compagnie de l'inspecteur, lui racontant ce qu'il avait dû faire pour ramener Cosette avec lui, sans pour autant être certain que Fantine puisse vraiment s'en sortir.

Valjean apprécia également d'entendre les interrogations de son interlocuteur concernant la situation de la petite Cosette et de sa mère. Le maire se doutait bien que l'inspecteur n'avait aucune considération pour Fantine, il n'avait guère fait preuve de pitié envers elle. Sans l'intervention de Valjean - ce qui avait quelque peu embêté l'inspecteur à cet époque - la femme serait en train de croupir dans une cellule. Plus précisément, elle serait morte dans cette cellule, au vu de son état physique. Mais il devait en avoir pour Cosette, sans doute, puisqu'il s'inquiétait de son sort si jamais sa mère venait à trépasser.

"Elle semble plus sereine, mais les Soeurs m'ont informés que son état général n'était pas au mieux." Fantine allait sans doute mourir donc, mais au moins elle aurait eu la chance de revoir son enfant avant de passer de l'autre côté. Et concernant Cosette... "Je me sens responsable de son sort." Et c'était en quelque sorte le cas en effet. "Si jamais quelque chose devait arriver à sa mère, je m'occuperais de la petite."

Valjean était plus que sérieux en prononçant ces mots. Il se sentait vraiment responsable du sort de Fantine - même si c'était un peu tard pour ça - il tenait donc à se racheter auprès de son enfant. Si malheur devait arriver à la mère, alors le maire allait faire en sorte que cette petite ne soit pas complètement orpheline, en d'autre terme il allait l'adopter. Après tout, il n'avait pas d'enfant. Ce n'était pas quelque chose qui lui avait manqué jusqu'à présent, mais il se sentait capable d'offrir le l'amour comme un père. Se marier et fonder une famille ce n'était pas dans son esprit, mais adopter une enfant pour lui offrir une vie bien plus descente oui.
Code by Gwenn

_________________
Tomorrow we'll be far away, tomorrow is the judgement day.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 454
Date d'inscription : 07/02/2015

Message#Sujet: Re: On devrait toujours suivre son intuition [pv Valjean <3]   Lun 18 Jan - 18:08


On devrait toujours suivre son intuition
S

ans surprise, l'état de la fille de joie, Fantine, ne semblait pas en passe de s'améliorer, bien au contraire. Sans surprise, oui, car l'inspecteur de police ne pouvait guère se montrer étonné d'une telle situation. Combien de fois avait-il appréhendé de ces femmes de petites vertu, dont les excès du corps et la soumission aux apretés de la vie avait écourté les jours ? Les maux dont elle souffraient ne permettaient pas vraiment d'envisager une quelconque rémission. Javert ne se réjouissait pas outre mesure d'apprendre qu'une femme jeté dans la vie et livrée en pâture à la misère succomberait à la maladie, il n'était ni sadique, ni cruel, mais il n'envisageait pour autant pas de compatir à son sort. Il considérait - à tort, c'est certain - que quiconque souhaite suffisamment fort s'extraire de la fange peut trouver en soi les aptitudes nécessaires, et que qui succombe à sa condition de vie n'a tout simplement pas essayé assez. Javert et Valjean, chacun à leur manière (même si, fort heureusement, l'inspecteur de police ne savait pas d'où venait Monsieur Madeleine et quelle était son histoire), en étaient un exemple probant. Ils avaient lutté, avait gagné leur place, et n'avaient pas cédé à la rue et à ses vicissitudes. Fantine était peut-être une victime. Mais il y en avait tant d'autres. Pleurer sur le sort de chacune d'entre elle ne les aiderait en rien, pas plus que de leur tendre la main, comme le maire de Montreuil-sur-mer avait eu la trop grande bonté de le faire. En apprenant la nouvelle, Javert se contenta donc d'un léger hochement de tête, à ses yeux, c'était tout à fait suffisant.

Il se montrait, par contre, bien plus clément en ce qui concernait le sort de l'enfant Cosette. Normal, ce n'était qu'une enfant, on ne pouvait exiger d'elle qu'elle possède les mêmes armes qu'un adulte. Elle devait être prise en main, et si sa mère ne pouvait plus être l'hospice l'attendait certainement... Ce qui, au passage, n'était pas un lieu particulièrement avenant pour une gamine, quelque puisse être sa condition initiale. Une fois encore, M. Madeleine prouvait sa grande et immuable générosité, il ne manqua pas d'informer son interlocuteur du fait qu'il se sentait redevable envers cette enfant (bien que, en vérité, Javert considérait déjà qu'il en avait fait plus pour elle que nécessaire), il la prendrait donc sous son aile au cas très probable où Fantine ne devrait pas se remettre.

-C'est plus que généreux de votre part.
remarqua l'inspecteur de police. Et sa générosité l'honorait presque trop d'ailleurs. Votre bonté d'âme pourrait bien finir par vous causer du tort.

Et il le pensait en effet, bien que ce constat fut pessimiste au possible, c'est vrai, mais Javert supposait que, une fois cette affaire ébruitée, beaucoup ne se priveraient sans doute pas de vouloir également tirer profit de cette âme charitable, de ce maire d'une générosité sans failles.





code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 744
Date d'inscription : 14/02/2015

Message#Sujet: Re: On devrait toujours suivre son intuition [pv Valjean <3]   Lun 15 Fév - 17:18

Javert & Valjean
On devrait toujours suivre son intuition
Valjean ne pouvait pas s’empêcher de se sentir concerné par le sort de Fantine. Cela venait sans doute du fait qu’elle avait travaillé un temps dans son usine, avant de se retrouver sans emploi et de devoir vendre son corps pour survivre, autant dire qu’elle n’avait pas eu beaucoup de chance de survivre. Surtout que tout l’argent qu’elle gagnait, elle l’envoyait pour sa fille. Elle avait eu une vie si difficile, Valjean ne pouvait pas s’empêcher de vouloir l’aider même si, malheureusement, il ne pouvait plus faire grand-chose actuellement. Son état de santé était vraiment préoccupant, l’homme ne savait pas vraiment si elle allait survivre. Si ce n’était pas le cas, comme il venait de l’affirmer à Javert, il allait s’arranger pour que la petite qu’il avait été cherché lors de son voyage des jours derniers puisse avoir une vie descente. La pauvre enfant n’aurait plus aucun parent si jamais Fantine disparaissait, après ce qu’elle avait vécu chez ces Thénardier, il ne pouvait pas l’abandonner à son sort. Il allait l’adopter si jamais sa mère devait trépasser. Javert sembla trouver son acte très généreux, puisqu’il le lui affirma tout simplement. Valjean – ou plutôt Monsieur Madelaine officiellement – se contenta de faire un signe de la tête à l’homme se trouvant devant lui. Il n’avait pas raison de dire quelque chose de toute façon, il se contentait d’agir en son âme et conscience. Il ne pouvait vraiment pas abandonner la petite Cosette, qui ne méritait pas d’avoir une vie misérable dans un orphelinat à cause du destin qui s’acharnait. Cependant, Javert ajouta alors que la générosité du maire de la ville pourrait bien le perdre. Valjean n’était pas vraiment de cet avis, même s’il avait tendance à trop voir la « bonté » partout.

« Je ne vois pas en quoi venir en aide aux autres puisse me causer du tort. Bien au contraire. »
Il afficha un sourire, levant une seconde les yeux au ciel. « J’ose croire que c’est le chemin qui m’a été tracé. »

Evidemment, l’homme ne pouvait pas vraiment expliquer à l’inspecteur Javert qu’il ne pouvait pas s’empêcher de venir en aide aux autres, parce qu’il souhaitait surtout se racheter une conduite. Il n’agissait pas toujours pour le bien commun – en était la preuve qu’il n’avait pas évité à ce « Champmathieu » de partir pour des années au bagne, afin de lui permettre d’avoir une vie encore décente à Montreuil-sur-mer. Il continuait de vivre son rôle de maire, son identité bien caché et définitivement oublié, alors que ce dernier payait pour lui. Ses actes n’étaient pas toujours généreux non, mais il espérait bien faire suffisamment preuve d’altruisme afin que le Tout Puissant lui offre quand même sa propre générosité. Il avait donc de bonnes raisons d’agir de cette manière, même s’il ne voyait en effet pas comment cela pourrait lui attirer plus d’ennuis qu’il n’avait connu dans son existence, alors qu’il avait eu le malheur de se montrer égoïste. Comme lorsqu’il fuyait de la prison peu de temps avant la fin de son temps de bagne, s’enfonçant encore plus.
Code by Gwenn

_________________
Tomorrow we'll be far away, tomorrow is the judgement day.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 454
Date d'inscription : 07/02/2015

Message#Sujet: Re: On devrait toujours suivre son intuition [pv Valjean <3]   Lun 15 Fév - 19:27


On devrait toujours suivre son intuition
M

onsieur Madeleine était un homme bon et généreux, à n'en pas douter. Il était impossible de remettre en cause son altruisme et son infinie compassion envers le commun des mortels (et même envers ceux qui, aux yeux de l'inspecteur de police, n'en méritaient en définitive pas tant que cela). Du moins, c'était ainsi que Javert ne pouvait s'empêcher de voir les choses, puisque son interlocuteur lui avait bien trop souvent prouvé sa bonne foi (dans tous les sens du terme) pour qu'il puisse douter. Et pourtant, il changerait bien vite d'opinion s'il devait découvrir le secret du maire de Montreuil-sur-mer, ce secret qu'il avait effleuré du doigt, avant de se raviser (à tort, bien évidemment), il ne tiendrait plus alors Valjean que pour un menteur et manipulateur de la pire espèce, fermant les yeux sur tous les bienfaits qu'il avait pu apporter à la ville, qui ne faisait que prospérer depuis qu'il en était devenu maire. Non, il ne savait pas, il ne pouvait qu'attribuer à son interlocuteur nombre de ces qualités de cœur, même si elles s'accompagnaient, tout de même, de défauts dont il négligeait de parler, mais qui étaient tout de même présents à ses yeux. Son métier et son histoire lui avaient fait adopter une vision de l'existence relativement manichéenne, il devait bien l'admettre. Il ne pouvait reconnaître, comme son interlocuteur, qu'il y ait du bon en chaque être humain, il avait vu en certaines âmes tant de noirceur qu'il ne pouvait présenter les choses autrement. Alors oui, il considérait que venir en aide aux autres était un tort, parfois, et non des moindres. Car les individus à qui vous tendiez la main vous le rendaient parfois bien mal, comme Javert le rendrait très, très mal à Valjean, s'il finissait par comprendre...

-Je veillerais seulement, à votre place, à ne pas accorder à tout va votre confiance. Je n'ai pas de conseils à vous donner, je sais bien.
Et en effet, il avait quelque peu le sentiment d'agir en-dehors de son rôle et de dépasser son titre et ses attributions, mais il voulait mettre monsieur Madeleine en garde comme l'on préviendrait un ami, car sur ce point précis, il est certain que leurs opinions continueraient de diverger. Le chemin tracé pour vous semble en tous les cas très dignes. Mais c'est sur les chemins les plus dignes que l'on peut rencontrer parfois les plus viles obstacles.

Javert se contentait d'exprimer le fond de sa pensée, ni plus ni moins que cela. Tout simplement parce qu'il considérait que certaines personnes méritaient d'être averties et d'autres non, que le maire de Montreuil-sur-mer était de cela, parce qu'il serait vraiment déplorable qu'un homme bon comme lui ait à payer le prix d'autres vicissitudes, celles qui n'étaient pas de son fait mais qui était le propre de la plupart des hommes, malheureusement.





code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 744
Date d'inscription : 14/02/2015

Message#Sujet: Re: On devrait toujours suivre son intuition [pv Valjean <3]   Mer 23 Mar - 17:42

Javert & Valjean
On devrait toujours suivre son intuition
Encore une fois, cette conversation révélait que Valjean et Javert n’avaient pas du tout la même vision des choses. Au vue de leur manière de pensée, il était évident que si l’inspecteur était au courant de la vraie identité du maire de la ville, il ne pourrait pas avoir une conversation aussi cordiale qu’ils n’avaient maintenant. Jean Valjean à ce moment-là ne se doutait pas en effet que les choses ne se seraient pas passées aussi bien entre eux. Pour l’heure, l’homme avait simplement à cœur – comme il l’affirmait – à s’assurer que le maire ne fasse pas confiance à n’importe qui. Valjean avait vraiment à cœur d’aider les autres, en grande partie parce qu’il tentait de racheter ses erreurs du passé auprès du Seigneur, mais il ne pouvait pas dire cela à l’homme qu’il avait sous les yeux. Il avait touché du doigt sa vraie identité, avant de finalement croire que Jean Valjean était de retour au bagne (s’il n’avait pas été exécuté), Monsieur Madelaine ne pouvait pas prendre le risque de tout perdre de nouveau. Il avait pris la décision de ne pas sauver cet homme qui avait été arrêté à sa place, il devait donc assumer ses actes aujourd’hui et faire en sorte que cette histoire ne revienne plus jamais le hanter. Jean Valjean était mort, ce nom devait disparaitre de son existence complètement maintenant.

« Je prends tous les conseils qui me viennent de vous. »
Répondit-il quand Javert affirma qu’il n’avait pas de conseil à lui donner. Techniquement, s’il restait dans le cadre de son travail et de leurs relations professionnelles (donc de maire à inspecteur de police), mais Valjean n’avait pas envie de brider l’homme non plus. Même s’ils n’avaient pas la même vision de la vie (parce qu’ils n’avaient pas eu la même vie sans doute), Valjean ne voyait pas en quoi l’homme sous ses yeux ne pouvait pas être de bon conseil. Bien au contraire. « Vous avez raison et c’est pour cette raison que j’ai besoin de vous. »

Pendant très longtemps, Jean Valjean avait craint cet homme qu’il avait sous les yeux parce qu’il était celui qui avait le visage de l’enfer à ses yeux. Celui capable de le conduire de nouveau dans le bagne qu’il était heureux d’avoir quitté, même si pour plusieurs raisons il devrait sans doute y retourner. Mais maintenant, le maire de la ville n’avait plus aucune raison d’avoir peur parce que plus jamais Javert ne pourrait le confondre avec… celui qu’il était en réalité. Il n’y avait plus aucune raison que l’inspecteur lui cause encore du tort, donc il pouvait profiter pleinement de sa présence.

« J’ose croire que je peux compter sur vous pour me protéger sur ce chemin. »

Valjean n’avait aucun mal à faire confiance à Javert. Même s’ils avaient souvent des idées divergentes, ils n’avaient aucune raison de ne pas se faire confiance – même si Javert ne dirait pas cela s’il connaissait la vérité sur l’identité du maire. Jean Valjean lui faisait confiance en tout cas, parce qu’il savait qu’il était d’un grand professionnalisme.
Code by Gwenn

_________________
Tomorrow we'll be far away, tomorrow is the judgement day.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 454
Date d'inscription : 07/02/2015

Message#Sujet: Re: On devrait toujours suivre son intuition [pv Valjean <3]   Mer 23 Mar - 21:09


On devrait toujours suivre son intuition
S

a réflexion à l'adresse de celui qui était son supérieur hiérarchique était peut-être malvenue. L'inspecteur de police comprendrait parfaitement que son interlocuteur décide de le remettre à sa place. Il n'agissait pas par malice, il était parfaitement sincère dans sa démarche, mais il aurait pu comprendre que son interlocuteur ne veule rien en entendre. Ce n'était pas son rôle, même s'il se permettait de le tenir, pour le plus grand bien du maire. Car chacun devait demeurer à sa place. Monsieur Madeleine avait véritablement plus d'une qualité, c'est une certitude, il était d'une bonté et d'une bienveillance sans précédents, telles que Montreuil-sur-mer n'en avait jamais connu auparavant. Mais cette gentillesse, à la longue, pourrait bien finir par lui causer défaut. Il ne fallait pas croire que tout un chacun puisse mériter sa considération et sa clémence. Les lois, les règles et la morale n'avaient pas été inventés dans l'unique projet de limiter la populace, ils existaient pour une bonne raison. Permettre à chacun de maintenir son rang. Et celui de son interlocuteur exigeait certains... façon d'être et de faire. Oui, chacun devait tenir sa place, Javert aurait donc pu être aimablement reconduit à la sienne, même s'il ne prodiguait ses conseils que dans le but d'aider son interlocuteur, parce qu'il avait beaucoup d'estime pour lui. Mais monsieur Madeleine n'en fit rien. Il apprécia ses paroles à leur juste valeur. Il ajouta qu'il avait besoin de lui pour le guider et l'éclairer au mieux. C'était une excellente chose, car c'était justement le rôle que l'inspecteur de police s'était donné. Il était complètement dévoué au maire. Parce que tel était son rôle, bien sûr, mais aussi parce que celui qu'il n'imaginait plus du tout être Jean Valjean avait toute son amitié après avoir eu sa défiance.

-Vous le pouvez.
répondit l'inspecteur de police dans un hochement de la tête. Je suis à votre service, je ne demande qu'à veiller à vos intérêts.

Une fois encore, il s'exprimait avec la plus totale des sincérités. Il était toujours sincère. S'il était une chose qu'il détestait entre toutes, c'était le mensonge. Découvrir que son interlocuteur trahissait sa confiance en lui mentant négligemment, qu'il était bien l'ennemi qu'il l'avait soupçonné être, serait un véritable coup dur pour Javert. Il fallait espérer que cela n'arrive jamais. Mais il y avait peu de chances. Aux yeux de l'homme, Jean Valjean purgeait à présent la peine qui lui était due, dans ce monde ou dans l'autre, et il avait face à lui un homme de bien, qui n'avait rien à lui reprocher.

-Respecter mes recommandations serait une première étape.


Il parlait sans autorité, il voulait seulement laisser entendre une fois encore à son interlocuteur que ses conseils méritaient d'être entendus et suivis. Cela était pour son propre bien. Indéniablement, selon lui.





code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 744
Date d'inscription : 14/02/2015

Message#Sujet: Re: On devrait toujours suivre son intuition [pv Valjean <3]   Jeu 5 Mai - 18:47

Javert & Valjean
On devrait toujours suivre son intuition
Maintenant que Valjean n’avait plus à se soucier de son sort si jamais quelqu’un découvrait sa véritable identité, puisqu’un Jean Valjean se trouvait actuellement au bagne, il se sentait terriblement plus à l’aise en compagnie de Javert. L’inspecteur avait vraiment le respect du maire de la ville. En dehors du fait qu’il avait cherché, en vain, à le faire tomber en pensant, à juste titre, qu’il était un ancien forçat, Valjean n’avait vraiment aucun reproche à faire à l’inspecteur. C’était un homme droit et juste, quelqu’un en qui le maire de la ville parvenait aisément à faire confiance. Il aurait très bien pu le remettre à sa place en lui disant qu’il n’avait pas à prendre de telle liberté en lui parlant, que ce n’était pas de cette manière qu’il devait se comporter avec lui. En soit, il en aurait eu parfaitement le droit puisque l’inspecteur prenait effectivement beaucoup de liberté concernant le maire, alors qu’il était son supérieur hiérarchique. L’homme devait obéissance à l’élu, il ne pouvait normalement pas se permettre de lui parler de cette manière. Mais Monsieur Madelaine (puisqu’il était clair que Jean Valjean était aujourd’hui mort) ne le ferait pas, parce qu’il tenait à ce que l’inspecteur ait toujours cette franchise en sa compagnie. C’était la preuve d’une certaine confiance non ? Qu’il n’aurait jamais obtenu si l’homme avait continué de croire qu’il était cet ancien forçat, ce qu’il était d’ailleurs, mais il n’avait pas besoin de le savoir. Madelaine préférait largement qu’il n’en sache rien, il appréciait bien plus leur relation ainsi.

« Je suis heureux de le savoir. »

Affirma-t-il quand l’inspecteur confirma qu’il lui faire confiance pour veiller sur ses intérêts. Le maire de la ville n’avait pas l’intention de changer sa façon d’être, il ne pouvait s’empêcher de venir en aide aux autres. Alors il allait continuer de le faire, mais il comptait sur Javert pour lui dire, de temps en temps, que ce n’était pas forcément la peine de venir en aide à tout le monde. S’il le pouvait, Valjean le ferait. Ce n’était pas vraiment dans son caractère autrefois, mais depuis qu’il avait rencontré ce Tout Puissant sur qui il comptait pour lui montrer la voix, il était ainsi. La présence de cet évêque dans sa vie lui avait permis d’ouvrir les yeux sur son monde.

« Je le fais mon ami, mais sachez que vous ne parviendrez pas à me changer. »
Lui confirma-t-il dans un sourire. Appeler l’inspecteur Javert « mon ami » fut si naturel pour lui, qu’il en fut presque surpris aussi de son côté. « Cette pauvre enfant se retrouve dans cette condition par ma faute. Il me semble normal que je m’occupe de sa fille si jamais quelque chose lui arrive. » Madelaine poussa un soupire, celui qu’un vieil homme fatigué par la vie pouvait pousser. « Peut-être que cet enfant pourra aussi m’apporter quelque chose. »

L’homme n’avait pas envie d’enterrer trop rapidement Fantine, mais les Sœurs lui avait bien dit que son état n’était pas stable. Elle avait très peu de chance de s’en sortir, mais au moins elle aurait vu sa fille avant de mourir.
Code by Gwenn

_________________
Tomorrow we'll be far away, tomorrow is the judgement day.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 454
Date d'inscription : 07/02/2015

Message#Sujet: Re: On devrait toujours suivre son intuition [pv Valjean <3]   Jeu 5 Mai - 19:06


On devrait toujours suivre son intuition
L'

attitude de Javert était bien souvent présomptueuse, et de cela, l'inspecteur de police avait bien conscience, au point parfois de chercher à calmer quelque peu son comportement. S'il savait corriger celui des autres, il n'ignorait pas les moments où corriger le sien propre n'était pas de trop. Mais s'il se permettait de ne pas faire preuve d'une simple obéissance aveugle à l'adresse auprès du maire de Montreuil-sur-Mer, c'est qu'il éprouvait le sentiment d'avoir une dette réelle et ineffaçable envers lui. Il l'avait, après tout, accusé de crimes dont il n'était pas un seul instant responsable (du moins le pensait-il) et monsieur Madeleine avait, malgré tout, eu la bonté d'âme de lui pardonner ses suppositions criminelles. Même, aujourd'hui, Javert éprouvait une certaine affection à l'égard du mère, une amitié réelle qui voulait que ses conseils ne soient pas tant ceux d'un subordonné à son supérieur, mais d'un ami à un autre. Javert avait la plus grande des estimes pour son interlocuteur, mais il ne pouvait nier que l'excessive générosité dont il faisait preuve parfois était susceptible de lui causer du tort et de lui attirer des ennuis d'une sorte peu enviable. Le maire affirma écouter ses conseils, et Javert voulait croire que c'était bel et bien le cas, quand bien même il avait tous les droits d'ignorer ses propos, mais il ne le changerait pas. C'était une chose qu'il avait bien comprise, et ce depuis longtemps. L'âme peut se dresser mais le caractère reste inné. Javert resterait toujours l'homme scrupuleux et bien trop à cheval sur l'ordre, la loi, et la morale qu'il avait été à leur rencontre, et Monsieur Madeleine adresserait toujours plus de crédit à l'humanité que l'inspecteur de police ne se sentait capable de le faire.

Le comportement du maire était, en même temps, compréhensible et peu répréhensible, c'est un fait. Il se sentait responsable de ce qu'il était advenu de la fille de joie qui se trouvait à présent entre la vie et la mort, et forcément, cette responsabilité se transférait également sur son enfant. Les dettes de cette nature, Javert était bien passé pour les comprendre, il pensait bien, lui, après tout, en avoir une avec Monsieur Madeleine, de l'avoir ainsi accusé à tort. Bien que pardonné, il n'en démordait pas. Et Valjean n'en démordrait pas davantage. Fantine et sa fille, Cosette, étaient sous sa responsabilité. Cet enfant, qui sait, lui apporterait peut-être quelque chose, c'est ce que les enfants font, ils apprennent bien souvent plus aux adultes que l'inverse, mais c'était un sentiment que Javert n'aurait jamais le loisir de comprendre. La vie ne lui avait pas laissé l'opportunité de devenir père, et elle ne la lui donnerait jamais.

- Quoi qu'il puisse advenir, cet enfant est chanceux de vous avoir.
admit l'inspecteur, n'insistant pas davantage, ne se perdant plus en avertissements futiles.

C'était un fait avéré, qui se confirmerait certainement dans cette réalité-ci, comme il s'était affirmé dans une autre, qu'ils ne connaîtraient jamais, et où leur entente était bien moins cordiale.





code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 744
Date d'inscription : 14/02/2015

Message#Sujet: Re: On devrait toujours suivre son intuition [pv Valjean <3]   Jeu 2 Juin - 12:02

Javert & Valjean
On devrait toujours suivre son intuition
Valjean écoutait vraiment les conseils de l’inspecteur Javert, qu’il considérait comme un ami alors qu’il avait bien failli briser son existence. Maintenant qu’il n’y avait plus aucun doute sur sa personne, maintenant que l’inspecteur n’avait plus de raison de croire qu’il était Jean Valjean (ce qui était évidemment le cas donc), le maire se permettait vraiment de se détendre. Monsieur Madelaine (puisqu’il le serait à présent jusqu’à la fin de ses jours) considérait vraiment cet homme comme un ami, même s’ils n’avaient vraiment pas la même vision de la vie. Les deux hommes avaient des caractères vraiment différents, ils ne se ressemblaient pas du tout. Cela ne voulait pas dire qu’ils ne pouvaient pas s’entendre – tant que le secret était encore bien gardé – bien au contraire, ils pouvaient même se compléter. Même si dans tous les cas, Jean Valjean était quelqu’un de têtu et qu’il n’avait pas envie de changer d’avis concernant la fille de joie et son enfant.

Au fond, c’était peut-être un peu égoïste de sa part aussi. Madelaine se sentait responsable du sort de la pauvre Fantine, parce qu’elle travaillait dans son usine autrefois. Si elle avait passé autant de temps à vendre son corps (différentes parties de son corps) pour gagner de l’argent, c’était bien parce qu’elle se retrouvait dans une situation compliqué à cause de lui. Si Fantine se retrouvait donc entre la vie et la mort, c’était à cause de lui. Et donc, si Cosette était sur le point de perdre sa mère, c’était également de sa faute. Il avait envie de se racheter en faisant en sorte d’offrir une digne mort (puisqu’il semblait quand même assez évident que la pauvre fille allait perdre la vie) à Fantine et une vie douce à son enfant. Au fond, le faisait-il seulement pour elles ou pour lui ? La limite était particulièrement mince. Surtout qu’une enfant pouvait quand même apporter énormément dans la vie d’un homme tel que le maire, qui n’avait jamais eu l’occasion de connaître l’amour d’une femme et de fonder une famille. Alors oui, il était un peu égoïste sans doute, mais c’était comme cela. Valjean apprécia d’entendre les propos de l’inspecteur Javert, appréciant aussi au passage qu’il n’insiste pas d’avantage. Il devait bien se rendre compte que le maire n’avait pas l’intention de changer quoi que ce soit à sa décision, quoi qu’il puisse lui dire. L’homme adressa donc un léger sourire à son ami, puisqu’il était bien plus un ami qu’un subordonné.

« Je me rends compte que je ne connais pas grand-chose de votre vie Javert. » Reprit-il soudainement, comme s’il venait d’avoir une révélation. Ce qui était un peu le cas en effet. Pendant très longtemps, le maire avait été concentré sur sa propre existence et pas forcément sur celle des autres, encore moins ceux qui avaient eu pendant un temps la possibilité de détruire sa vie. « Avez-vous une femme, des enfants ? »

Il se posait vraiment la question. C’était peut-être idiot, mais il n’en savait vraiment rien.
Code by Gwenn

_________________
Tomorrow we'll be far away, tomorrow is the judgement day.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 454
Date d'inscription : 07/02/2015

Message#Sujet: Re: On devrait toujours suivre son intuition [pv Valjean <3]   Sam 4 Juin - 10:42


On devrait toujours suivre son intuition
J

avert fut surpris de la question que lui posa son interlocuteur, il ne s'y était pas le moins du monde attendu. Il faut dire que c'était la première fois qu'il posait une question si personnelle à son sujet. L'inspecteur de police ne s'en était pas formalisé le moins du monde pour autant, c'était même normal. S'il voulait croire qu'ils étaient tous deux sortis d'un cadre strictement professionnel et pouvaient être à présent considérés comme des amis, la hiérarchie demeurait néanmoins, et ne pouvait réellement être ignorée. Elle n'invitait pas forcément aux questionnements trop personnels. Javert pour sa part, en tous cas, savait qu'il y avait des limites qu'il ne saurait franchir, raison pour laquelle, entre autres, il se gardait d'interroger Valjean sur son passé, sur sa vie avant son arrivée à Montreuil-sur-Mer, quand bien même cette question l'intriguait. Non pas qu'il nourrisse encore le moindre soupçon à son égard, ce n'était plus le cas, et il déplorait vraiment ce qu'il pensait être son erreur, mais il ne savait finalement que peu de choses des événements qui avaient pu nourrir son histoire. Tout comme Monsieur Madeleine lui-même ignorait tout du passé de Javert, ou même de sa situation actuelle. Avait-il une femme ? Des enfants ? La réponse serait simple et conquise. S'il avait peut-être caressé un jour l'espoir de fonder une famille, à l'heure actuelle, il n'y songeait plus. Il n'avait jamais éprouvé autrement que dans son adolescence l'amour sincère que l'on peut éprouver pour le sexe opposé, et son travail, au nom duquel il s'était de plus en plus laissé accaparer, ne li avait guère donné le loisir de conter fleurettes à qui que ce soit. Enfin. Quand bien même en aurait-il eu le temps, il n'était pas certain qu'il en aurait par contre eu l'envie. Les choses étaient ce qu'elles étaient, et c'était très bien ainsi. Il faut dire qu'il n'avait pas vraiment eu d'exemple sur lequel se calquer, un mère tireuse de cartes, un père aux galères et une naissance en prison, voilà qui a de quoi mener à un destin hors du commun, mas pas forcément à une vie de famille épanouie.

-Je ne me suis jamais marié.
Et pour lui, cela réglait la question des enfants, ils ne se seraient jamais permis une telle entorse aux règles morales, en ayant un enfant hors mariage, l'exemple de probité qu'il se devait d'être ne l'aurait jamais permis. Je ne devait pas être fait pour fonder une famille.

Et si ce constat pouvait sembler des plus fatalistes, Javert l'énonçait pour autant sans faire preuve du moindre regret ou de la moindre déception. Oui, il n'avait pas eu de famille, mais ce n'était pas une chose qui lui avait particulièrement manqué, sans doute parce qu'il n'avait pas grandi lui-même au sein d'une famille comme on se la figure dans ses descriptions les plus idylliques.

-J'ai fait plutôt le choix d'épouser mon travail.
ajouta-t-il dans une très légère esquisse de sourire (il n'était pas vraiment capable de beaucoup plus).

Et son travail, est-il utile de le préciser, savait le combler sans doute mieux que n'aurait su le faire n'importe quelle femme.






code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 744
Date d'inscription : 14/02/2015

Message#Sujet: Re: On devrait toujours suivre son intuition [pv Valjean <3]   Lun 18 Juil - 12:02

Javert & Valjean
On devrait toujours suivre son intuition
Valjean se montrait sans doute un peu trop curieux en questionnant de cette manière l’inspecteur Javert. Mais soudainement, le maire s’était rendit compte qu’il ne connaissait rien de la vie de l’homme qu’il avait sous ses yeux. Pas plus celle d’autrefois, que celle d’aujourd’hui. S’il n’allait pas se permettre de questionner l’inspecteur sur sa vie antérieur, il se permettait cependant de lui demander quel était son statut actuel. Il ne lui semblait pas avoir déjà vu le policier aux bras d’une femme, ou en compagnie d’un héritier. Mais cela ne voulait pas dire qu’il n’en avait pas. Peut-être simplement le maire n’avait pas eu l’occasion de les croiser, ou alors n’avait-il pas fait attention à eux. Cela l’étonnerait quand même, parce qu’il avait gardé à l’œil celui qui l’avait gardé à l’œil aussi quand il pensait (et qu’il avait raison bien sûr) qu’il était un ancien forçat. Mais l’inspecteur ne tarda pas à taire la curiosité du maire en lui affirmant qu’il ne s’était jamais marié. Cela résolvait aussi la partie enfant, puisque monsieur Madelaine imaginait vraiment mal l’inspecteur aussi droit qu’il était (et dur par moment) avoir un enfant hors du mariage. Il était une image de la loi, il ne prendrait pas le risque d’outre passer la moral quand même. Il était, justement, l’image même de la droiture. Ainsi donc, Javert n’avait ni femme et enfant. Cela pouvait sembler triste, surtout quand il précisa qu’il n’était sans doute pas fait pour avoir une famille. Mais quelque chose chez l’homme ne rendait pas du tout cette situation triste, bien au contraire. Cela semblait normal, bien, sans regret ou déception.

« Il semble en effet que tout le monde n’y est pas fait. »

Reprit-il donc, sans vouloir enfoncer un couteau dans une plaie bien sûr. Il osait croire que l’inspecteur n’était pas dérangé par sa solitude, comme lui ne l’avait pas été jusqu’à peu. Pendant un temps, Valjean avait forcément nourrit l’envie de fonder une famille, avant d’abandonner cette idée son âge avançant. Et pendant sa cavale, pendant le temps où il avait dû fuir les forces de l’ordre (comme l’homme sous ses yeux), cela n’avait pas du tout traversé son esprit. Mais maintenant, sa situation était plus stable (puisqu’un homme avait été pendu en son nom) et une enfant avait bien besoin d’un soutien. Alors oui, il se projetait pour la première fois depuis de nombreuses années, sortant un peu de la catégorie des personnes non faites pour avoir des enfants.

« En tout cas, vous faites vraiment honneur à votre épouse. »

Epouse qui était donc, bien sûr, son travail. L’homme menait une grande carrière, il était une personne dévouée à son travail. Peu de personne pouvait vraiment rivaliser avec l’inspecteur Javert, qui aurait eu bien plus de mérite en découvrant l’identité du maire de Montfermeil bien sûr. Mais Valjean préférait largement qu’il ait du mérite sans que sa tête ne soit de nouveau mise à prix et qu’il perde tout ce qu’il avait réussi à construire.
Code by Gwenn

_________________
Tomorrow we'll be far away, tomorrow is the judgement day.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 454
Date d'inscription : 07/02/2015

Message#Sujet: Re: On devrait toujours suivre son intuition [pv Valjean <3]   Lun 18 Juil - 18:52


On devrait toujours suivre son intuition
J

avert hocha la tête quand son interlocuteur affirma que tout le monde n'était pas fait pour mener une vie de couple et de famille. Certains trouveraient ce constat foncièrement faux et parfaitement triste et terrible, ce n'était pas son cas. Il n'avait jamais ressenti le besoin ou l'envie de faire sa vie avec quelqu'un, très sincèrement. Peut-être que s'il avait rencontré la bonne personne, les choses se seraient passé différemment. Il ne pouvait en être certain. Il ne cherchait pas à savoir. Ce n'était pas quelque chose qu'il regrettait, ce n'était pas une éventualité qui lui poserait quelque souci que ce soit, vraiment pas. C'était ainsi et il n'était pas mécontent de la tournure qu'avait pris sa vie. D'aucuns diraient qu'elle était parfaitement monotone et ennuyeuse, mais l'inspecteur de police se complaisait totalement dans la monotonie. Certains détestaient la routine par-dessus tout, ce n'était pas son cas, bien au contraire. La routine avait beaucoup d'importance et d'intérêt à ses yeux. Elle permettait de ne pas se perdre dans la confusion et le désordre d'une vie qui n'aurait pas de sens, et dont on ne comprendrait jamais le sens, tout du moins. Mais Javert, lui, savait ce qu'était le sens de son existence, il savait à quoi il devait vouer sa vie, il savait ce qui avait une réelle importance et ce qui n'en avait pas, il savait ce à quoi il voulait très honnêtement se consacrer. Et cela, c'était la Justice, bien évidemment, celle qu'elle considérait comme son épouse, finalement, puisque c'était à elle qu'il s'était totalement dévouée. il fallait bien quelques hommes pour aimer une cause plutôt qu'un individu, c'était peut-être ainsi que le monde pouvait évoluer et ne pas courir à sa perte (mais sans doute était-ce très prétentieux que de considérer les choses de cette manière).

-Je fais de mon mieux, en tous cas.
répondit-il quand son interlocuteur fit remarquer qu'il faisait honneur à son épouse.

Il le pensait en effet. C'était sans doute relativement prétentieux, en tant qu'inspecteur de police, que d'affirmer qu'il honorait la justice mieux que personne, mais il découvrait rarement autant de droiture et d'intégrité chez ses collègues. Aussi, oui, il considérait d'autant plus qu'il fallait des personnes comme eux. Javert n'évoqua pas davantage sa propre condition, il faut dire qu'il n'appréciait que très rarement de parler de lui, et se l'épargnait s'il le pouvait. Il préférait largement évoquer la vie du maire, de cet homme qu'il avait pris à tort pour un autre, du moins le pensait-il.

-Et vous ? Avez-vous déjà été marié ?


Sa question était indiscrète, c'est vrai, mais Javert n'avait pu s'empêcher de laisser s'exprimer sa curiosité, profitant du fait que celle de son interlocuteur lui ait été dédiée l'instant d'avant. Il faut dire que, de la vie que M. Madeleine avait vécu avant que de se rendre à Montreuil-sur-Mer, Javert ne savait rien du tout, et il devinait qu'il n'était pas le seul.






code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 744
Date d'inscription : 14/02/2015

Message#Sujet: Re: On devrait toujours suivre son intuition [pv Valjean <3]   Lun 29 Aoû - 23:51

Javert & Valjean
On devrait toujours suivre son intuition
Valjean ne mentait pas quand il affirmait que Javert faisait honneur à son épouse, si on partait évidemment du principe que son épouse était la justice. Cela l’arrangeait bien qu’il ne parvienne pas toujours à son but, puisque sinon il serait de nouveau en prison, mais cet homme était un bon inspecteur. Après tout, il avait quand même compris qu’il était Jean Valjean. Maintenant, l’inspecteur pensait s’être trompé puisqu’un autre homme avait été arrêté à sa place et déclaré coupable (puisqu’il n’avait pas pris la peine d’aller sauver la peau de cet homme pour qu’il ne termine pas en prison à sa place), mais il avait eu raison à la base. Il était donc parfaitement digne de son épouse, qui n’était autre que la justice. Le maire trouvait que c’était une très bonne chose, même s’il préférait largement la situation maintenant qu’il n’avait plus aucune raison de le soupçonner. Valjean était bien plus serein maintenant concernant la situation avec l’inspecteur. Il trouvait donc que c’était une qualité, une grande qualité même. Quelque chose que le maire respectait, même si ça n’avait pas toujours aidé ses affaires. En un sens, Valjean avait une dent contre la justice. Puisqu’à cause d’un simple vol pour pouvoir nourrir ses neveux et nièces qui mourraient de faim, il avait fait un long séjour en prison (au point de perdre contact avec sa sœur et le reste de sa famille). Certes, il était en partie fautif, parce qu’il avait plusieurs fois tenté de s’évader, mais il était bien incapable d’assumer son erreur. A ses yeux, c’était simplement la justice qui avait mal fait son travail, qui l’avait condamné pendant trop de temps. Après ça, il avait été fiché avec cet horrible passeport qui l’empêchait même de dormir dans une étable, parce qu’il était mal vu par le monde. La justice ne faisait donc pas toujours un bon œuvre, mais elle était nécessaire. Depuis qu’il avait abandonné son ancienne identité, l’homme avait un tout autre rapport avec cette dernière. Et en tant que maire, il était important qu’il soit du côté de la justice après tout.

Valjean se contenta d’adresser un léger sourire à l’inspecteur quand il répondit qu’il faisait de son mieux pour faire honneur à cette « épouse ». Il le savait, il le voyait bien. A force, même si l’homme ignorait quand même complètement tout de la vie de celui qui se trouvait sous ses yeux, il avait quand même un peu l’occasion de le connaître. Il savait que c’était quelque chose qu’il faisait oui, et quelque chose qu’il faisait bien. Ce fut au tour de Javert de se montrer plus curieux en demandant à Valjean s’il avait été marié déjà. L’homme n’aimait pas du tout parler de lui, encore moins de son passé. Mais il ne pouvait pas reprocher à Javert de se montrer curieux, puisqu’il avait pris le parti de l’être.

« Oh non, je n’ai jamais été marié. » Ce qui était vrai, il n’allait évidemment pas mentir. « La vie n’a pas décidé de me le permettre sans doute. » Ce qui était aussi vrai, Valjean n’avait pas envie de rentrer dans les détails, mais en même temps il ne devait pas se montrer trop suspect. Et il prit le partie de raconter le plus de vérité possible, pour ne pas se faire découvrir. « Autrefois j’avais le désir de me marier et de fonder une famille, mais j’ai renoncé à tout cela mon âge avançant. »
Code by Gwenn

_________________
Tomorrow we'll be far away, tomorrow is the judgement day.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 454
Date d'inscription : 07/02/2015

Message#Sujet: Re: On devrait toujours suivre son intuition [pv Valjean <3]   Mer 31 Aoû - 18:18


On devrait toujours suivre son intuition
J

avert se rendait bien compte qu'il avait certainement été, une fois encore, très indiscret à l'adresse de M. Madeleine, il le réalisait et comprendrait que le maire de Montreil-sur-Mer refuse de lui répondre. Le fait est que, le temps passant, quand les deux hommes parlaient l'un avec l'autre, il avait davantage le sentiment qu'ils étaient sur un pied d'égalité, comme deux amis de connivence, que d'être un subordonné qui converserait avec son supérieur hierarchique. C'était peut-être une erreur, c'en était certainement une, mais qu'importe. L'attitude du maire n'invitait pas particulièrement l'inspecteur de police à plus de distance, puisque malgré l'indiscrétion de sa question, il acceptait d'y répondre de bon cœur. Il lui apprit ainsi n'avoir jamais été marié. Ce n'était donc pas un sinistre coup du sort qui l'avait privé d'épouse, il n'était pas veuf, il n'avait seulement pas rencontré la bonne personne, l'occasion ne s'était pas présentée. À dire vrai, Javert trouvait cela assez surprenant. Si l'inspecteur de police s'exprimait sans honte au sujet de son célibat, c'est qu'il n'avait quoi qu'il en soit jamais réellement éprouvé le désir de fonder une famille ou encore de se mettre en ménage. Ce n'était pas là une chose qu'il avait ne serait-ce que recherchée, en définitive. Son travail accaparait son temps, son énergie et sa volonté, il vivait pour son travail et pour la Justice et pour elle seulement, ce n'était pas vraiment excessif pour lui que d'affirmer qu'il avait son travail pour épouse. Il avait fait vœu de fidélité à la Justice comme les prêtres le font à l'Église et à Dieu (même si certains ont la fâcheuse tendance de se détourner du droit chemin).

Mais dans le cas de M. Madeleine, rien ne semblait l'empêcher d'être heureux en ménage. Une excellente situation, une fortune enviable, et il n'était pas vilain homme malgré son âge... mais que sait-on de ce que la vie nous réserve. Autrefois, aux aguets, à l'affût du moindre faux pas de la part de son interlocuteur, JAvert aurait certainement trouvé cela suspect, car cette absence d'idylle et de vie de famille pouvait bien se justifier par un séjour au bagne. Mais il ne se doutait de rien, avait fermé les yeux sur ses soupçons. Pour lui, Jean Valjean, le vrai, avait payé pour son crime et n'était plus à rechercher dans la nature. S'il savait qu'il se trouvait juste sous ses yeux...

-D'aucuns vous diraient qu'il n'est jamais trop tard,
répondit Javert sans pour autant chercher à inviter le maire sur quelque voie que ce soit. Il était libre de ses choix et de ses décisions, après tout, et nul n'avait à en décider à sa place. Mais vous n'avez pas à rougir de ce qu'est devenue votre existence, bien au contraire, beaucoup vous l'envieraient.






code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 744
Date d'inscription : 14/02/2015

Message#Sujet: Re: On devrait toujours suivre son intuition [pv Valjean <3]   Mer 26 Oct - 16:03

Javert & Valjean
On devrait toujours suivre son intuition
Valjean ne supportait pas de parler de son passé et en d’autres circonstances, il était évident qu’il n’aurait pas répondu aux questions de l’inspecteur Javert. Parce qu’autrefois, il devait se méfier de l’homme qui voyait plus clair dans son jeu que le reste du monde. Mais maintenant, il n’y avait plus aucune raison que le nom de Jean Valjean vienne encore le hanter, il était définitivement Monsieur Madelaine, le maire fortuné, qui n’avait de cœur que d’aider sa ville. Il n’y avait donc aucune raison qui puisse le pousser à se montrer secret ou à mentir sur son passé. Il était évident qu’il ne pouvait pas tout dire à l’homme sous trouvant sous ses yeux, mais il pouvait quand même se permettre de mentionner un peu sa vie passée. Parler du fait qu’il n’avait jamais rencontré de femme susceptible de devenir son épouse et de l’aider à fonder la famille qu’il aurait sans doute chérie. Si l’occasion ne lui avait jamais été donné, c’était bien parce qu’il avait passé près de vingt ans en prison (fichue justice) avant de sortir et de n’être qu’un pouilleux aux yeux des autres. Toutes ces années de vie de forçat et d’ancien forçat ne l’avaient guère aidé dans cette voie. Maintenant, il lui semblait évident que c’était trop tard. Ou pas. Javert ne manqua pas de lui affirmer que d’autres personnes que lui pourraient bien lui affirmer qu’il n’était jamais trop tard, mais Valjean ne pensait pas vraiment de cette manière. Il ne se voyait de toute façon pas entrer une femme dans sa vie, puisqu’il était évident qu’il ne pouvait qu’être secret quand bien même un Jean Valjean avait payé les crimes qu’il avait commis. Autant dire que Monsieur Madelaine se trouvait très bien dans cette situation. Et Javert semblait être sur la même longueur d’onde que lui, même s’il ne pouvait pas deviner les intentions premières du maire sur la raison de sa vie solitaire.

« J’ose croire qu’on m’a guidé sur cette voie pour une bonne raison. » Dit-il, en levant un instant son regard vers le ciel. Vers le créateur qui l’observait de sa hauteur, le jugeant sans doute pour les actes qu’il avait commis. Mais il osait croire que ce qu’il faisait à côté justifiait les décisions qu’il avait prises. Sans lui, la ville de Montreuil-sur-Mer ne serait surement pas aussi bien portant. Comment aurait-il pu aider la jeune Cosette également s’il avait dû avouer ses crimes et son identité. « Je ne plains pas de ce qu’est devenu ma vie en effet. » Contrairement à ce qu’elle était avant en même temps, il n’avait aucune raison de le faire. « J’apprécie la place que j’ai et j’ose croire pouvoir apporter mon aide à tous ceux qui le mérite. Au moins, j’ai du temps à consacrer à la ville. »

Il avait un endroit où vivre, de l’argent, des proches même. Et surtout, il n’avait plus cette peur qui lui broyait l’estomac autrefois parce qu’il craignait de retourner au bagne. Maintenant, tout était derrière lui.
Code by Gwenn

_________________
Tomorrow we'll be far away, tomorrow is the judgement day.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 454
Date d'inscription : 07/02/2015

Message#Sujet: Re: On devrait toujours suivre son intuition [pv Valjean <3]   Jeu 27 Oct - 22:33


On devrait toujours suivre son intuition
R

ien n’était jamais le fruit du hasard, tout avait une raison et un sens, et prétendre remettre sa vie aux mains de la facilité était au mieux une erreur naïve, au pire gage de paresse. C’était ce que le maire semblait lui dire, et c’était en tout cas l’opinion qu’embrassait l’inspecteur de police. Loin de se douter de combien leurs convictions pouvaient diverger (quoique certaines situations lui en aient donné l’instinct sans lui faire pour autant perdre le respect que cet homme avait finalement su lui inspirer), il appréciait de savoir qu’ils pouvaient au moins partager cette vision commune. La voie qui s’était imposée à monsieur Madeleine était la voie nécessaire, afin qu’il accomplisse au mieux ce qu’il avait à accomplir. C’était une question de vocation, purement et simplement, comme l’inspecteur de police considérait que la Justice était la sienne et l’avait toujours été, malgré son passé trouble, ou peut-être justement à cause de lui. Le maire de Montreuil-sur-Mer, même s’il n’avait pas fondé de famille et ne le souhaitait plus désormais (ou pensait avoir manqué sa chance, du moins) avait toutes les raisons d’apprécier sa vie et de la chérir, même. Elle lui avait apporté des bienfaits qui ne devaient certes rien à une vie de famille épanouie, mais qui méritaient malgré tout d’être appréciés à leur juste valeur. Les chemins de vie que l’homme pouvait prendre s’éloignaient parfois des conventions, tant que cela ne faisait pas barrage à la morale, ce n’était pas un drame en soi, tout au contraire. M. Madeleine avait pris le parti de se dévouer corps et âme à la ville qui l’avait vu recevoir les honneurs, la ville qu’il avait sauvée, même, pouvait-on dire. Cette fonction exigeait sans doute certains sacrifices. Il n’y avait pas de raisons qu’ils ne soient pas récompensés pour autant, ceci étant.

-Et la ville ne s’en porte que mieux. Aux têtes de villes comme Montreuil-sur-Mer, il est rare de découvrir un exemple d’intégrité.


On pourrait imaginer que Javert faisait ici acte de vile flatterie, mais il n’en était rien. L’inspecteur de police n’était pas un menteur, loin s’en faut. Le moindre mot prononcé était bien évidemment pensé, et jamais formulé à la légère. Javert savait le poids des mots, et prenait toujours la mesure de ce qu’il affirmait avant que de s’exprimer. C’était à ses yeux un immuable principe, qu’il était hors de question d’observer à la légère : il fallait accorder aux mots l’immense valeur qui leur était bien évidemment due. Et personne n’en avait conscience plus que lui.

-Mais j’ai justement déjà pris suffisamment de votre temps précieux, et je dois moi-même reprendre mes fonctions, je les ai déjà abandonnées trop longtemps.
Pour quelqu’un d’aussi consciencieux que lui, cela revenait à une éternité en effet, même si cette conversation n’avait pas été si longue. J’ai eu plaisir à parler avec vous.

Encore une fois, une sincérité sans failles. Javert appréciait sincèrement le maire. Précisément pour ce qu’il n’était pas réellement, ignorant d’une vérité qu’il avait entrevue et à laquelle il avait, à tort, cessé de croire alors qu’il aurait dû suivre son instinct.





code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: On devrait toujours suivre son intuition [pv Valjean <3]   

Revenir en haut Aller en bas
 
On devrait toujours suivre son intuition [pv Valjean <3]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Haiti instabilité: Obama devrait-il suivre les traces de Bush et Roosevelt?
» On devrait mettre les gens du nord en quarantaine pour les empêcher d'entrer à
» Suivre ses origines
» OH AFRIQUE TU NOUS RESERVES TOUJOURS DES SURPRISES..........
» Je serais toujours près de toi... [Mort de Saveur d'Amande: pv Dauphine, et ceux qui veulent lui rendre hommage]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Demain, dès l'aube :: Hors rp :: Et si... ?-