Partagez | 
 

 Clopin Roi des gitans

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité

Message#Sujet: Clopin Roi des gitans    Lun 16 Fév - 17:14

Clopin Trouillefou
Informations
Avatar : Harry Lloiyd


Surnom : Chef, Majesté, Le fou
Âge : 17 ans
Métier : Chef des gitans
Statut : Célibataire
Groupe : Saltimbanques
Histoire
Clopin Trouillefou, quel nom étrange qu’est le mien, n’est-ce pas ? Il l’est, c’est vrai, je vous l’accorde ! Mais, il est également mon histoire, ma vie ! Il est unique, incomparable, irremplaçable ! Il est moi ! Mais passons, je suppose que vous voulez savoir d’où me viens ce nom si particulier ? Eh bien, voici mon histoire :

Commençons par le commencement : je suis né d’une mère et d’un père gitans dont les privations, la précarité et les voyages incessants n’ont eu de cesse d’anéantir le peu d’amour qu’ils avaient eux. Mais ne vous méprenez pas, je ne les blâme pas. Après tout, dans ce monde où le but de chacun est seulement d’être moins miséreux que son voisin, que peut bien apporter un enfant, un bébé braillard ? La réponse est simple : rien ! L’utilité des enfants apparait lorsque ceux-ci savent marcher et, pour mes parents, deviennent habiles de leur main. Mes nombreux frères et sœurs ont tous acquéri et développer ce don. Voler les passants, chiper des pommes sur les étalages et se cacher dans les trous de souris lorsque la police arrive. Voilà ce que j’ai appris. C’est tout l’enseignement que mes parents m’ont donné. Et, à dire vrai, c’est tout ce qu’ils pouvaient m’offrir. Malheureusement pour moi, je ne mourus pas à la naissance. Je dis malheureusement car, au fil des années, il apparut de plus en plus clairement que le vol et surtout la course n’étaient pas pour moi. J’avais l’esprit mais pas le corps adéquat ! Que voulez-vous chiper lorsque vous avez une jambe plus grande que l’autre et que, même après 5 ans d’adaptation, vous n’arrivez toujours pas à courir sur les pavés ? Eh bien, rien. Sinon vous allez directement en prison et, croyez-moi, c’est un endroit bien pire que la ruelle la plus sale… Mais je m’égare. Où en étais-je ? Ah oui, vous vous demandez comment un petit garçon mal fichu a pu arriver à la place qui est la sienne aujourd’hui. Il faut croire que le destin aime bien, de temps à autre, donner un coup de pouce, ou plutôt un coup de pied au derrière ! Coup de  bien élégamment administré par un marionnettiste à qui j’avais vaillamment tenté de dérober sa bourse.
« Gamin, quand on ressemble à un pantin mal taillé, on choisit un métier où il n’y a pas besoin de prendre ses jambes à son coup ! » Il m’avait lancé cette attaque verbale en me regardant dans les yeux. A ce moment, mon petit cerveau n’a fait qu’un tour et de lui répliquer : « Soit je chipe et vole les passants au risque de me faire attraper, soit je suis sûre de mourir de faim au coin de la rue. Dans les deux cas, ma vie a de grande chance d’être brève alors autant qu’elle soit divertissante ! ». Je ne sais pourquoi, mais ma réponse imprégna un espèce de sourire grimaçant sur son visage et, après cinq bonnes minutes de fou rire, il me proposa de devenir son assistant. »Tu découvriras la France et même le monde. Tu travailleras à mes cotés et sur la scène avec mes marionnettes. Tu seras le Prince… Au fait, quel est ton nom ? ». Lorsque je le lui dis, il me lança que ça n’avait rien d’un nom de saltimbanque et, me détaillant des pieds à la tête, il reprit sa verbe : « Tu seras le Prince Clopin, le plus maladroit et le plus drôle de mes acteurs ! Alors qu’en dis-tu ? ». Bien évidemment, je dis oui.
Au fil des représentations et des voyages, je me rendis compte que mon maître se servait également de sa conversation pour embobiner nobles et curés et tirer de grosses sommes de leur bourse avec un « Dieu vous le rendra ! ». Bien entendu, je reçu, en plus de leçon de lecture, de diction et de comédie, cet enseignement de voleur courtois.
Au bout de 5 ans de voyage, nous retournâmes à Paris. C’est à la capitale que je découvris une nouvelle facette du marionnettiste. Plutôt que de nous arrêter dans une des auberges miteuses éparpillées en ville, nous nous dirigeâmes à la périphérie près de la Seine vers un feu de camp encadré de tentes. A partir de ce moment, ma vie fut tout autre. A peine mon maître s’était présenté devant le feu que les gitans se levèrent et vinrent serrer ses mains en signe de reconnaissance et de respect. Cet homme que je prenais pour un simple saltimbanque n’était autre que le chef des Gitans. Encore bouche bée, je l’entendis lancer à la foule : « Je vous présente mon petit-fils, Clopin. En tant que sang de mon sang, il sera votre futur chef ! ». Ce qui fit de moi, Clopin, 10 ans, Prince des Gitans de Paris.

Je vous passe tout le labyrinthe que fût ma vie durant ces années princières où je dû apprendre à respecter et à me faire respecter, à lire et écrire les signes secrets de mon peuple et à déjouer les pièges des gens d’Eglise, de la police et surtout ceux de mes « amis ». Un de ces pièges cisaille encore ma mémoire et je ne peux continuer mon histoire sans vous le compter.
J’étais devenu Prince des Gitans depuis 3 années et pendant ce temps le fils d’un des gitans devint mon ami. Tom, c’était son nom, de quatre ans mon ainé, me fit découvrir tous les recoins de Paris, de la plus belle des bâtisses où jongler ramenait suffisamment de pièces pour acheter un bout de viande, à la plus sombre des rues. J’étais moins téméraire que lui mais son fol courage animait une nouvelle sensation en moi qui me faisait sentir indestructible. Au fil de nos aventures, Tom eu l’idée incongrue, comme touts les idées qui sortaient de sa tête, d’aller explorer les souterrains de Paris. Aucuns soucis me direz-vous ! Eh bien, détrompez-vous ! De nombreux tunnels serpentaient sous la ville lumière et beaucoup nous avaient permis d’éviter les geôles du palais de justice. La différence cette fois était que Tom voulait aller dans les catacombes. Vous savez ? Là où sont entassées les dépouilles de millier et de millier de nos ancêtres depuis la naissance de notre capitale. Etrange dites-vous ? Surprenant ? Voyons, ne connaissez-vous pas cette citation « Plus la cité étincelle aux yeux des visiteurs, plus les cadavres s’amoncellent en son cœur ».
Nous nous étions donc, Tom et moi, engagés dans ce cimetière souterrain grâce à une des trappes du cimetière. Nos bougies éclairaient faiblement les parois et nos pas, mais nous avions tout de même déterminé la nature des murs qui nous entouraient. Nous continuâmes jusqu’à arriver dans un immense caveau. Profond de 5 mètres sous nos pieds. La largeur correspondait à celle du palais de justice. Surpris et éblouis de trouver une telle salle dans cet endroit, je ne vis pas que Tom s’était glissé derrière mon dos. « Retourne à ta juste place ! » me chuchota-t-il avant de me pousser violemment dans le vide.
Je me réveillais des heures plus tard, la tête écrasée de bourdonnements incessants. Je ne voyais rien, n’entendais rien et ne pouvait parler. Mes maux m’empêchaient de faire le moindre geste et je ne pus que ressasser la trahison qui allait me coûter la vie. Au bout d’une journée entière, les bourdonnements s’apaisèrent et je pus regagner la lumière, non sans mettre perdu, tant mentalement que physiquement.
J’avais disparu depuis 6 jours et n’avait eu pour principal moyen de survie que de l’eau et des rats lorsque j’atteignis le campement. Avant d’y pénétrer, je ramassais un bâton solide que je taillais sur une pierre. Je savais ce que j’avais à faire. Plus personne n’essayera de se jouer de moi ! Arriver dans la tente de mon grand-père, je ne fus qu’à demi surpris lorsque je vis Tom assis sur le siège en peau de mouton, la bouche grande ouverte et les yeux fixés sur moi. M’avançant d’un pas sûr, je collais mon visage au sien, mes cheveux rendus blancs par la frayeur du cimetière et la pâleur de mon visage faisant de moi une apparition fantomatique, et lui murmurais « La place que tu m’as si gentiment offerte ne m’intéresse pas ! Je préfère celle que tu m’as prise ! ». Je reculais. De peur, son visage était devenu bleu. Il se mit à blêmir et, avant qu’un mot ne sorte de sa bouche, je transperçais sa poitrine de mon arme de fortune. Il s’écroula sur le sol, laissant une trainée de sang sur le mouton où je m’assis sans que personne n’intervienne.
C’est de cette manière que je devins, à l’aube de mes 14 ans, Clopin Trouillefou, Roi des Gitans. Pour marquer mon intronisation dans les esprits, j’installais mon peuple dans la cachette la plus sûre de Paris : les catacombes. Bienvenue à la Cour des Miracles!

Oh, pardonnez-moi. J’ai omis de vous présenter quelqu’un : Esméralda, ma sœur de cœur, mon joyau brut, mon soleil. Mais aussi mon plus grand sacerdoce : avoir promis à sa mère de la protéger fait que je ne cesse de m’inquiéter pour elle. Tellement jeune et insouciante, elle ne connait rien de la fourberie des hommes. Heureusement, son « mari » n’est qu’un poète perdu dans les étoiles et sans aucun pouvoir sur elle. Malheureusement, je ne peux la couver toute sa vie et mettre de côté mon peuple. Que va-t-elle devenir ?
Caractère
De nature joviale et avenante depuis sa plus tendre enfance, Clopin a néanmoins un côté d’ombre très présent. Le petit garçon montreur de marionnette a été profondément traumatisé par la trahison et son séjour dans le néant des catacombes. Depuis cette période, il n’a jamais offert une confiance totale même à ses plus fidèles bras droit. Il a également des coups de colère, transformant son visage taquin en un fantôme hystérique, qui surgissent lorsqu’une personne se permet de le contredire en public. Si une personne veut faire valoir son droit, il vaut mieux qu’elle passe par un de ses lieutenants, au risque d’être battu en public. Quelques-uns sont déjà morts sous les coups du Fou.  
Malgré cette violence ambiante, le peuple gitan le respecte. Il est leur roi et leur à montrer maintes fois. Comment pourraient-ils vivre si confortablement si ce n’est grâce aux astuces et à la cachette qu’il leur a fournis ? Au début, bon nombre de gitans le prenaient pour fou, mais quel sage aurait pu imaginer pareil demeure ? De plus, Clopin va toujours sur le terrain pour commettre larcins et tromperies. Il vieille à ne perdre personne et, surtout, à ne laisser personne se faire attraper, dû-t-il le tuer pour préserver ces gitans.
Ce fou est également un diplomate. Ou, en tout cas, il le fait paraitre lorsqu’il converse avec le peuple de Paris. L’enseignement de son ancien maître lui étant des plus utiles pour lire les affiches d’informations et pour converser avec le prêtre sur des passages de la Bible, éliminant ainsi un ennemi de la manière la plus subtile.
Côté cœur, Clopin est très peu porté sur l’amour et les sentiments. Il préfère se détendre quelques heures avec plusieurs compagnes plutôt que s’attacher une femme. Le fait d’être de Roi ne lui procure en rien ses partenaires. Sa réputation d’amants exceptionnels y suffit ! Autant auprès des gitanes que des bourgeoises. Une exception existe cependant : Esméralda. Celle pour qui le loup devient agneau. Sa sœur de cœur. Et uniquement sa sœur ! Le jeune homme n’avait jamais eu d’autres pensées à son égard. Elle est sa famille et il la protégera quoi qu’il en coûte !  
Derrière l'écran
Prénom/Pseudo : Céline
Âge : 24 ans
Comment avez vous connu le forum ? via le forum Camelot l'âge sombre
Autres comptes ? Pas pour le moment Wink


Dernière édition par Clopin Trouillefou le Mar 17 Fév - 18:56, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Messages : 879
Date d'inscription : 03/02/2015

Message#Sujet: Re: Clopin Roi des gitans    Lun 16 Fév - 17:39

Bienvenue sur le forum !!!
Et bon courage pour ta fiche

_________________
Quel vide que l'absence de l'être qui à lui seul remplit le monde ! Oh ! comme il est vrai que l'être aimé devient Dieu. On comprendrait que Dieu en fût jaloux si le Père de tout n'avait pas évidemment fait la création pour l'âme, et l'âme pour l'amour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

Message#Sujet: Re: Clopin Roi des gitans    Lun 16 Fév - 20:36

Merci <3

J'ai juste deux petites questions:
- Est-ce qu'il faut que je colle exactement au perso de Victor Hugo ou j'ai une marge d'imagination possible?
- Combien de temps pour faire la fiche?

Et félicitations pour l'ouverture de ce forum J'adore!!
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Messages : 454
Date d'inscription : 07/02/2015

Message#Sujet: Re: Clopin Roi des gitans    Lun 16 Fév - 21:02

Clopiiiiiiiiin
Bienvenue ici

Pour répondre à ta question, tu peux bien sûr conserver une marge d'imagination, ce serait moins plaisant, tout de même, si nous devions respecter à la lettre le personnage, l'essentiel étant tout de même quand les grands traits de personnalité du personnage demeure, et que son histoire soit respectueuse du personnage.

Pour ce qui est du temps pour proposer ta fiche, il est de deux semaines environ, mais tu peux bien sûr demander un délai si tu en as besoin pour une raison ou une autre Very Happy

Bon courage dans l'écriture de ta fiche

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

Message#Sujet: Re: Clopin Roi des gitans    Lun 16 Fév - 21:16

Merci,

Je m'y colle Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

Message#Sujet: Re: Clopin Roi des gitans    Mar 17 Fév - 18:51

Le texte est fini mais, étant donné que je suis une vrai quiche très douée pour mettre les images, signatures, etc. Je le ferais ce WE avec de l'aide Wink
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Messages : 1735
Date d'inscription : 07/02/2015

Message#Sujet: Re: Clopin Roi des gitans    Mar 17 Fév - 19:02

Si tu as besoin d'aide pour ton avatar, on peut toujours se charger de t'en préparer un
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

Message#Sujet: Re: Clopin Roi des gitans    Mar 17 Fév - 21:06

Oh oui, avec grand plaisir Very Happy
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Messages : 1735
Date d'inscription : 07/02/2015

Message#Sujet: Re: Clopin Roi des gitans    Mar 17 Fév - 21:33

Si tu me passes des images qui te plaisent, je peux te faire ça
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 102
Date d'inscription : 15/02/2015

Message#Sujet: Re: Clopin Roi des gitans    Mer 18 Fév - 0:45

Bienvenue ici !
Excellent choix de perso
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

Message#Sujet: Re: Clopin Roi des gitans    Mer 18 Fév - 8:23

Merci Very Happy

Eponine: Pour les images celle du forum me va très bien. Sinon j'aime bien celle-là:
url=http://www.servimg.com/view/18542652/4][/url]



sunny
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Messages : 419
Date d'inscription : 03/02/2015

Message#Sujet: Re: Clopin Roi des gitans    Mer 18 Fév - 11:26

Hop
Tu veux que je t'installe cet avatar où celui du pv ?


http://i38.servimg.com/u/f38/19/13/38/47/clop10.jpg

_________________

                   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

Message#Sujet: Re: Clopin Roi des gitans    Mer 18 Fév - 11:46

Celui-là s'il te plaît jocolor
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 147
Date d'inscription : 03/02/2015

Message#Sujet: Re: Clopin Roi des gitans    Mer 18 Fév - 12:15

Ta fiche est validée avec grand plaisir
Bon jeu parmi nous !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://demaindeslaube.forumactif.org
Invité
Invité

Message#Sujet: Re: Clopin Roi des gitans    Mer 18 Fév - 13:24

Merci merci Very Happy Very Happy Very Happy bounce bounce bounce
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: Clopin Roi des gitans    

Revenir en haut Aller en bas
 
Clopin Roi des gitans
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Clopin
» Clopin Trouillefou
» Clopin Trouillefou
» Notre Dame de Paris
» Les gitans ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Demain, dès l'aube :: Hors rp :: Archives-