Partagez | 
 

 J't'offre un verre, c'est ma tournée! [PV Guillaume Grantaire]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Messages : 70
Date d'inscription : 26/08/2018

Message#Sujet: J't'offre un verre, c'est ma tournée! [PV Guillaume Grantaire]   Jeu 13 Sep - 20:32




J't'offre un verre, c'est ma tournée!

N’oublies jamais ce que tu es, car le monde ne l’oubliera pas. Puise là ta force, ou tu t’en repentiras comme d’une faiblesse. Fais-t-en une armure, et nul ne pourra l’utiliser pour te blesser. ♫ Tyrion Lannister à Jon Snow, Game of Thrones


feat. Kamil Lyssel et Guillaume Grantaire

C'était un début de soirée banal. Tu aurais dû la passer dans la maison close de Marcelle, comme à peu près toutes les autres nuits que tu avais vu passer, depuis douze ans. Tu aurais dû. Mais tu étais là, dans le quartier latin de la capitale, où le beau-père d'Erwan tenait sa petite taverne. Le beau-père n'avait jamais eu de fils à qui léguer son bar, le mariage de sa fille aînée avec le fils cadet de l'un de ses amis l'arrangeait bien. Mais ça n'enchantais pas vraiment les deux intéressés, qui n'avaient aucuns points en commun sur lesquels se mettre de temps à autre d'accord.

"Erwan avait l'air plus tendu que d'habitude, hier. Il m'inquiète. Prends ta soirée et va le voir!" Et c'est comme ça que la maquerelle t'avait foutu dehors. Tu aimais bien Erwan, que tu estimais également beaucoup pour son respect. Homosexuel refoulé, incapable de l'admettre au grand jour, il recherchait au-près de toi l'amour et la tendresse que sa femme était incapable de lui donner. Toi, de ton côté, tu compensais avec lui ton amour refoulé pour Théo. D'une certaine façon, tu t'en doutais, Erwan t'aimais de la même façon que tu aimais ton meilleur ami et, bien qu'incapable de lui rendre cet amour, il revenait quand même régulièrement au bordel, pour discuter avec toi de ses tourments. Il venait, toujours avec la même envie de te voir et, pour ça, il avait ton respect éternel. Et, tout comme Marcelle, tu savais qu'il allait moins bien que d'habitude. Et comme, au sein du bordel, tout le monde l'appréciait, on t'avait envoyer le voir pour veiller que tout allait bien, comme on irait veiller sur un frère ou une épouse.

On était vendredi soir et la taverne commençait à se remplir. Erwan et celle que tu supposas être sa femme, déambulaient entre les tables pour le service. Tu croisas le regard du jeune homme qui t'offrit un sourire crispé. Tu désignas la porte, derrière toi, lui indiquant ainsi que s'il le voulait, il te trouverais de toute façon quelque part dans le quartier, si l'envie lui prenait. Tu avais beau adoré Erwan, tu n'avais jamais aimée l'ambiance de ce bar, sans doute à case de ce que ce dernier t'en racontait. Puis, tu t'en retournas pour te retrouver dans l'air frais de la rue. Comme tu avais ta nuit, tes pas te menèrent vers un autre bar, un peu plus loin, dans le quartier.
Devant le comptoir du café Musain, tu hésitas un moment: étais-ce vraiment raisonnable de vouloir picoler, alors que tu avais la permission de Marcelle pour avoir une soirée de libre? °Oh, et puis flûte: une bière n'a jamais tué personne!° Tu dis-tu en passant commande et en posant quelques pièces sur le comptoir. Tout en prenant une première gorgée amère dans la pinte, tu observas ce qui se trouvait autour de toi. Parmi les différents groupes qui discutaient autour des différentes tables, il y en avait un qui semblait essayer de conclure un débat sur une idée pro-révolutionnaire. Des Amis de l'ABC, dont tu avais déjà entendu parler, bien que tu n'adhérais pas à leurs idées, sans doute. Un peu en retrait du groupe un garçon semblait un peu détonner, bien qu'il semblait être avec eux. Sans gêne aucune, tu allas t'asseoir à côté de lui.

Ils ont l'air d'avoir un sujet de discussion bien sérieux!

Fis-tu remarquer, en désignant le groupe du menton. Compliqué et bien sérieux, voir loufoque, pour toi qui n'en saisissait pas le sens. Et en plus, ils avaient les verres à moitié ou presque vides. Comment est-ce qu'ils faisaient pour débattre comme ça sans des verres pleins? C'était difficilement concevable, pour toi avec qui on pouvait rarement des discussions sérieuses, quand tu étais sobre...


(c) Codage par Asmareth pour Never Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
J't'offre un verre, c'est ma tournée! [PV Guillaume Grantaire]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Keegan ▬ Viens, on s'pose, on prend un verre et tu m'dis pourquoi t'es moche.
» Je t'offre un verre? (pv Miss Seattle)
» Mon verre s'est brisé comme un éclat de rire.[Alfred]
» Verre canette coca cola
» Un pub anglais offre bière et tatouages à ses clients...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Demain, dès l'aube :: La ville lumière :: Les beaux quartiers :: Quartier latin :: Le café Musain-