Partagez | 
 

 « I know you, I walked with you once upon a dream - Marius & Azelma »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Messages : 60
Date d'inscription : 20/07/2017

Message#Sujet: « I know you, I walked with you once upon a dream - Marius & Azelma »   Ven 21 Juil - 22:07

Marius & Azelma



«Une personne s'oublie, contrairement à une personnalité. »



Ce jour-là, il y avait des dizaines de visages semblables arpentant le Jardin du Luxembourg. Parmi ces promeneurs monotones, on repérait certains individus qui, à défaut de se fondre totalement dans la masse par leurs allures et les préoccupations qui se lisaient sur leur visage, restaient silencieux et avançaient d'un pas légèrement pressé, faisant le tour des longues allées de ce qui était un des rares coins tranquilles de Paris.
Parmi ces personnes-là, il y avait une silhouette jeune et fine, qui flânait plus qu'elle ne se promenait. À cause de son pas lent et songeur, elle avait l'air de savourer le moindre instant de sa marche et pourtant, quelque chose lui donnait un air perdu. En réalité, il ne s'agissait pas là d'un égarement -la fillette rêvait. Sa chevelure rousse venait se mêler aux traits de son visage doux et fatigué tandis que ses grands yeux clairs fixaient sans vraiment observer tout ce qu'il y avait autour d'elle. Les arbres, les gens, les petits bancs sous ces mêmes arbres et où s'asseyaient ces mêmes gens, tout cela semblait être passé au peigne fin par cette demoiselle silencieuse déambulant en solitaire.
Azelma était une grande penseuse -à sa manière, certes, mais une penseuse quand même. Elle avait, à plusieurs reprises déjà, parcouru le Jardin du Luxembourg dans son entièreté, que ce soit lorsqu'elle devait se rendre à quelque coin de la ville dans la matinée ou lorsqu'elle ne voulait pas rentrer chez elle le soir. Elle a vu le Soleil se lever et se coucher sur ce paysage-ci, et elle n'avait donc plus aucune surprise à espérer. Les personnes qu'elle voyait défiler en groupe ou individuellement avaient, pour elle, toutes le même visage. Lorsqu'elle s'ennuyait, il lui arrivait de s'imaginer des histoires et s'amuser à inventer toute une vie à ces fades figures qui passaient sans se retourner. Elle en voyait certains petits bourgeois, elle en voyait d'autres modestes figures, mais en fin de compte, personne ne la marquait plus que ça. Elle les oubliait aussitôt qu'elle quittait le Jardin, abandonnant derrière elle toutes ses inventions imaginaires et ses rêves éveillés. C'est comme ça que les choses étaient -c'est ainsi qu'elle ont toujours été. Et aujourd'hui comme n'importe quel jour, Azelma n'attendait aucune entorse à cette rengaine.

Aussi, on était en début d'après-midi. Azelma n'avait pas franchement l'habitude de sortir librement à cette heure-ci, étant plutôt du genre à agir entre chien et loup, comme les criminels auxquels elle était étroitement liée. Même si elle n'avait rien de très explicite à se reprocher, surtout en ce moment, elle sentait peser sur elle le poids d'une culpabilité absurde, et c'est ce qui ralentissait son pas. Elle réfléchissait à ce qu'elle avait fait ces derniers temps, aux commissions accomplies pour le compte de son père, aux artistes de rue qu'elle avait admiré, aux forces de l'ordre qu'elle avait évité, et tout cela occupait fort bien son vaste esprit d'adolescente préoccupée. La promenade, quant à elle, était un plus. Elle passait sa vie à l'air tantôt frais, tantôt froid, et à force elle avait commencé à apprécier, si ce n'est à aimer les deux situations. Cette fois, le climat était plutôt frais que froid, si bien que la plus jeune habitante de la masure Gorbeau était sortie sans se couvrir -et ce n'est pas comme si elle avait de quoi le faire.
code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 859
Date d'inscription : 03/02/2015

Message#Sujet: Re: « I know you, I walked with you once upon a dream - Marius & Azelma »   Ven 8 Sep - 15:41

I know you, I walked with you once upon a dream
À chaque fois que Marius pensait au fait qu’il était enfin l’époux de Cosette, il avait le sentiment d’être en train de faire un rêve éveillé. Et pourtant, il se trouvait bel et bien être le mari de la jeune femme. Celle qu’il avait tant aimé, son Ursule d’un temps, elle était enfin son épouse. Enfin oui, c’était un peu comme si le jeune homme avait attendu toute sa vie qu’il puisse se marier avec son âme sœur, avant même de poser le premier regard sur elle-même (enfin, il ne l’avait pas spécialement remarqué tout de suite, il ne l’avait clairement pas aimé tout de suite). Il avait le sentiment que cela faisait une éternité que son âme cherchait celle de Cosette et ils s’étaient enfin retrouvés, ce qui ne manquait pas de le mettre en joie. Il était heureux, il était tellement heureux, qu’il ne pensait pas du tout pouvoir être autant heureux qu’en cet instant précis à un autre moment. Enfin si, il serait forcément heureux auprès de sa Cosette, mais il ne pensait pas que quoi que ce soit puisse lui faire ressentir tout cela autrement. Au point que quand Marius pensait à Cosette – donc tout le temps – il ne pensait plus du tout aux soucis qu’il pouvait avoir. Parce que oui, la vie était belle, son cœur était empli de joie, mais en même temps Marius ne pouvait pas nier qu’il y avait quelques ombres au tableau. Des ombres qu’il avait ignorées pendant très longtemps, qu’il avait négligé pendant un long moment, mais qu’il ne pouvait plus complètement oublier maintenant. Par moment, il parvenait à s’en rappeler donc. Il se rappelait qu’il y avait des choses dans cette vie en dehors de Cosette, qu’ils vivaient dans un monde et non pas dans les cieux.

Il y avait les Amis de l’A B C qu’il ne pouvait pas abandonner donc, parce qu’il avait promis de soutenir dans cette révolution. Même si son cœur battait pour Cosette, son esprit était quand même tourné vers ce combat qu’ils devaient normalement mener tous ensemble afin de faire changer ce monde. Ce monde dont en un sens il avait fait partie avec son grand père, l’homme qui l’avait élevé comme un père. Mais dont il ne faisait plus partie depuis qu’il avait découvert son père, le vrai, le Baron Pontmercy. Il espérait changer le monde donc, en se battant, même si cela ne correspondait pas réellement avec son mariage avec Cosette et qu’il prenait des risques pour cela. Et bien sûr, il y avait le père de la jeune femme qui devait le détester maintenant. En même temps, il lui avait pris sa fille… c’était normal. Bref, il y avait donc des choses, des ombres, mais cela n’empêchait pas le jeune homme d’être heureux. Jeune homme qui se trouvait tout de suite au Jardin du Luxembourg, cet endroit où il avait pu croiser le regard de sa tendre Cosette pour la première fois. Cet endroit qui sera à jamais, dans son cœur, le lieu de la naissance de leur amour. Il s’y promenait en cet instant, parce qu’il avait simplement eu besoin de le faire. Sans Cosette, certes, mais ce n’était que partie remise. Ce fut alors qu’il marchait dans une des allées, qu’il remarqua la présence d’un visage connu. Il n’hésita pas réellement avant d’aller l’aborder.

« Azelma. » Dit-il alors pour la sortir de ses songes. « Comment tu vas ? Qu’est-ce que tu fais ici ? »
Code by Gwenn

_________________
Quel vide que l'absence de l'être qui à lui seul remplit le monde ! Oh ! comme il est vrai que l'être aimé devient Dieu. On comprendrait que Dieu en fût jaloux si le Père de tout n'avait pas évidemment fait la création pour l'âme, et l'âme pour l'amour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
« I know you, I walked with you once upon a dream - Marius & Azelma »
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» JEAN ϟ blue jeans, white shirt, walked into the room you know you made my eyes burn.
» Aurélie ► I walked across an empty land, I knew the path like the back of my hand...
» Naya' (+) Then she walked away
» SINBAD ▲ I've walked these miles but I've walked 'em straight lined.
» You walked my way •• Andrew

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Demain, dès l'aube :: La ville lumière :: Les lieux découverts :: Le jardin du Luxembourg-