Partagez | 
 

 Un mariage réuni plus que deux âmes sœurs. (Papy <3)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Messages : 903
Date d'inscription : 03/02/2015

Message#Sujet: Un mariage réuni plus que deux âmes sœurs. (Papy <3)   Dim 11 Juin - 15:59

Un mariage réuni plus que deux âmes sœurs.
Marius avait mis très longtemps avant de se résigner à se rendre chez son grand-père, mais force lui avait été de constater qu’il n’avait pas spécialement le choix. C’était difficile en un sens pour lui de mettre sa fierté ainsi de côté, mais il ne pouvait pas faire autrement. Il ne pouvait pas se contenter d’emmener Cosette, qui était maintenant son épouse, dans l’appartement qu’il louait près de Jondrette à la Masure Gorbeau. Non, malheureusement, il ne pouvait pas le faire et donc il n’avait pas beaucoup de solution à sa disposition. Le jeune homme ne gagnait pas non plus énormément d’argent avec les quelques traductions qu’il faisait par ci par là, quand il daignait travailler ce qui n’était pas forcément évident par moment entre Cosette, justement, les réunions des amis de l’ABC, ses études (qu’il délaissait également un peu trop sans doute). Bref, c’était compliqué et il était évident qu’il ne pouvait pas s’en sortir seul. Il avait toujours refusé l’aide que son grand-père avait cherché à lui donner, depuis le début, depuis son départ, depuis qu’il avait découvert la vérité sur son père. Mais cette fois-ci, il n’avait pas vraiment le choix. Il voulait offrir le meilleur à sa femme, puisque Cosette était à présent bel et bien son épouse.

Mais au fond, même s’il ne se l’avouait pas forcément, il avait aussi en partie envie de prévenir son grand-père de ses noces. Le jeune homme assumait pleinement ses actes, le fait qu’il soit parti de sa maison par conviction, parce qu’il ne pouvait plus s’entendre avec son grand-père, qu’il n’appréciait pas ce qu’il avait fait, les mensonges qu’il lui avait dit concernant son père. Mais en même temps, l’homme restait quand même son grand-père et rien n’enlever l’affection qu’il avait pour lui, le fait qu’il était celui qui l’avait élevé pendant toutes ces années et qu’il lui devait donc beaucoup. Alors oui, même s’il ne se l’avouait pas, Marius avait aussi en parti envie de lui apprendre qu’il venait d’épouser la plus merveilleuse femme au monde. Même, s’il ne prenait pas encore la peine de la lui présenter aujourd’hui. Cela viendrait sans doute un jour.

Pour le moment, il venait seul donc dans l’ancienne maison où il avait vécu pendant plusieurs années. Cette maison qui avait tout le luxe qu’on pouvait désirer, mais que Marius n’appréciait plus. Pas de la même manière en tout cas. Parce que même s’il était marié, même s’il ne pouvait pas nier qu’il voulait offrir le meilleur à son épouse et donc qu’il ne pouvait plus se contenter de la vie simple et pauvre qu’il avait jusqu’à présent, ses convictions n’avaient clairement pas changé. Il avait toujours l’intention de se battre pour le peuple, auprès de ses amis. Pour que tout ça change. Ce fut sa tante qui lui ouvrit la porte, lui lançant un regard qu’il préféra ne pas vraiment observer. Il se contenta d’aller à la rencontre de son grand-père.

« Bonsoir, Grand-Père. »

Il le salua, mais ne sut pas vraiment quoi dire d’autre pour le moment.
Code by Gwenn


_________________
Quel vide que l'absence de l'être qui à lui seul remplit le monde ! Oh ! comme il est vrai que l'être aimé devient Dieu. On comprendrait que Dieu en fût jaloux si le Père de tout n'avait pas évidemment fait la création pour l'âme, et l'âme pour l'amour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 164
Date d'inscription : 05/03/2017

Message#Sujet: Re: Un mariage réuni plus que deux âmes sœurs. (Papy <3)   Lun 12 Juin - 22:21


Un mariage réuni plus que deux âmes sœurs.
Q

u'un tel jour puisse advenir, Gillenormand y avait bien souvent songé, l'avait bien trop souvent espéré, mais avait, lentement mais sûrement, fini par ne plus y croire. Dans un premier temps, quand son petit-fils avait quitté le domicile familial, il avait été convaincu qu'il ne tarderait pas à revenir, que tout ceci n'était qu'une simple lubie de sa part et qu'il l'oublierait bien vite, qu'il reviendrait à la raison et qu'il comprendrait qu'une existence désargentée ne pouvait en rien lui convenir. Sauf que non, il devait quand même y avoir un peu trop du sang de Pontmercy père dans les veines du fils... Et Gillenormand, s'il espérait le retour du petit-fils prodigue chaque jour que Dieu faisait, avait cessé d'y croire depuis un moment maintenant. Les jours passaient, il vieillissait, et il songeait de plus en plus qu'il lâcherait son dernier souffle sans avoir pu ne serait-ce qu'entamer les prémices d'une véritable réconciliation avec Marius. Leur dernière conversation lui avait trop cruellement laissé entendre qu'un fossé les séparait, à présent, et pourtant, si le vieillard devait émettre un seul et unique souhait, ce serait celui de pouvoir retrouver sa complicité d'antan avec son petit-fils, de l'entendre lui dire qu'ils étaient toujours de leur famille, que leur attachement mutuel n'appartenait pas qu'au souvenir d'un homme sur le déclin, qu'il en restait toujours trace chez lui également. Mais oui, l'espoir était mince, et alors que Gillenormand se reposait dans son salon, un livre à la main qu'il feuilletait à peine, il était loin de s'imaginer la surprise qui l'attendait. Il n'avait pas prêté attention au fait que quelqu'un s'était annoncé à la porte, et il ne comprit qu'ils avaient de la visite que lorsque Marius parut devant lui.

En le voyant, Gillenormand se leva presque d'un bond, saisi d'un soudain élan d'énergie. Marius était là, face à lui, et ils ne devaient pas cette rencontre au hasard, s'il était présent, c'était qu'il avait décidé, de son plein d'être là, c'était qu'il avait sciemment choisi de le voir, et c'était plus qu'il n'aurait su en espérer depuis longtemps. Certes, il pouvait deviner que cette visite était intéressée, mais Marius avait eu cette fierté d'obstinément refuser la moindre aide de sa part, de quelque ordre qu'elle puisse être. Si déjà, il acceptait ne serait-ce que sa main tendue, alors Gillenormand ne pouvait qu'en être heureux et considérer cela comme un incroyable progrès.

-Marius !
Gillenormand se faisait violence pour ne pas prendre son petit-fils dans ses bras, pour autant, il ne feignit pas la froideur et l'indifférence comme il avait pu déjà le faire par le passé. Si le jeune homme était venu enterrer la hache de guerre, Gillenormand ne pouvait qu'y être favorable, il attendait cela depuis bien trop longtemps. Que viens-tu faire ici ?




code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 903
Date d'inscription : 03/02/2015

Message#Sujet: Re: Un mariage réuni plus que deux âmes sœurs. (Papy <3)   Lun 7 Aoû - 11:32

Un mariage réuni plus que deux âmes sœurs.
Quand Marius vit son grand-père se lever d’un bon, il ne put s’empêcher d’être quelque peu touché. Tout cela était si… bizarre. Il revenait dans cette maison où il avait grandi, qu’il avait quitté il y avait un moment maintenant et où il ne pensait pas remettre les pieds un jour. Mais pourtant, il se trouvait là, devant son grand-père, qui se montra beaucoup moins froid que lorsqu’il l’avait croisé dans la rue. Est-ce que c’était parce qu’il se trouvait chez lui, parce qu’il était heureux de le voir, ou autre chose… Marius n’en savait trop rien. Ce qu’il savait, c’était simplement que son grand-père se tenait là, qu’il n’était pas aussi froid qu’avant et qu’il lui demandait ce qu’il venait faire ici. Marius ne savait guère comment présenter les choses. Ce n’était quand même pas une situation à laquelle il était préparé, même si c’était lui qui avait demandé à Cosette de l’épouser afin qu’elle ne disparaisse pas de l’autre côté de la Manche avec son père, et c’était lui qui voulait offrir à son épouse une vie décente. Une vie où il ne pouvait pas se contenter de cette chambre miteuse qu’il louait jusqu’à présent. Une vie où ils n’allaient quand même pas vivre d’amour et d’eau fraiche, même si le simple fait pour Marius de poser ses yeux sur sa belle Cosette le comblait. Cela venait de lui, s’il se trouvait là, c’était parce qu’il avait fait un choix et il devait assumer ses choix. C’était ce qu’il faisait depuis toujours, même si en assumant ses épousailles avec Cosette et le fait qu’il allait avoir besoin d’aide… cela remettait en cause le choix qu’il avait pris en partant de chez son grand-père et quand il avait refusé son aide. Il n’avait pas eu envie d’avoir à nouveau à faire à lui. Même si le fait de l’avoir revu, de se trouver ici maintenant, lui prouvait bien que l’homme lui manquait.

« Je suis venu vous annoncer mes noces. » Dit-il alors, sans doute un peu trop directement, mais il n’avait aucune idée de comment amorcer les choses. Il venait pour ça, bien sûr – plus encore que ce qu’il n’osait avouer, la présence de son grand-père à son mariage lui avait manqué – mais surtout parce qu’il avait besoin d’aide. Et c’était moins facile à assumer. « J’ai épousé une jeune femme, du nom de Cosette. »

Euphrasie en réalité, mais non… c’était Cosette. Si la jeune femme avait été dans son esprit une Ursule pendant un temps, il ne pouvait plus l’imaginer autrement qu’avec le prénom de Cosette, sa tendre Cosette, sa belle Cosette. Cossette Pontmercy d’ailleurs, maintenant qu’elle portait son nom depuis leurs épousailles. Marius n’ajouta rien d’autre, se contentant d’observer son grand-père, guettant sa réaction. Il n’avait aucune idée de comment le vieil homme allait prendre la nouvelle. Est-ce qu’il apprécierait que son petit-fils ait épousé une jeune femme (ce qui n’était pas réellement en accord avec son combat en compagnie de ses amis… mais ça ne changeait rien au fait qu’il ne voulait pas reculer pour autant), ou alors est-ce qu’il le lui reprocherait ? Il ne savait vraiment pas.
Code by Gwenn

_________________
Quel vide que l'absence de l'être qui à lui seul remplit le monde ! Oh ! comme il est vrai que l'être aimé devient Dieu. On comprendrait que Dieu en fût jaloux si le Père de tout n'avait pas évidemment fait la création pour l'âme, et l'âme pour l'amour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 164
Date d'inscription : 05/03/2017

Message#Sujet: Re: Un mariage réuni plus que deux âmes sœurs. (Papy <3)   Mar 8 Aoû - 19:09


Un mariage réuni plus que deux âmes sœurs.
C

e qui avait motivé la visite de Marius, Gillenormand n'avait pu le savoir, mais il n'avait su s'empêcher d'imaginer que c'était peut-être dans l'espoir d'une réconciliation de sa part, dans l'intention, tout du moins, de faire un pas vers lui, pas forcément pour reconnaître tous ses torts (et son grand-père en avait aussi), c'est certain, mais au moins pour qu'ils puissent de nouveau se parler tous les deux, renouer un semblant de lien familial. Il s'était imaginé bien des choses, il avait imaginé quels mots pourraient s'échapper des lèvres de son petit-fils, qu'il avait élevé comme son fils... Mais il ne s'attendait pas du tout à ce qu'il apprit alors. Marius, son Marius, qu'il avait vu grandir et qui, à ses yeux, serait toujours un peu un enfant, s'était marié. Cette nouvelle surprenait Gillenormand. Oh, Marius était devenu un beau jeune homme, et il était normal, au fond, qu'il décide de prendre épouse et de fonder une famille, mais il n'avait pas imaginé que les choses se passent dans ces circonstances. Gillenormand se voyait partagé entre deux sentiments. Il était, au fond, heureux qu'il ait trouvé l'amour, parce qu'il considérait que c'était l'un des plus beaux sentiments que l'on puisse éprouver, et il en savait quelque chose, il avait été fou amoureux de son épouse... Mais quelque part, il était un peu déçu aussi. Marius s'était très officiellement marié... et il ne lui en avait pas parlé, il n'avait pas été convié à ces noces. Gillenormand hésitait. Partagé entre ces deux émotions, qui invitaient à deux réactions très différentes, il ne savait que faire. Le blâmer pour s'être marié dans son dos ? Le féliciter ? Il mit un certain temps à répondre. Clairement, il avait besoin de rassembler ses idées avant de prendre une décision.

-Tu t'es marié...,
répéta-t-il, un peu hébété. Et pour cause, il l'était. Pouvoir avoir de nouveau une vraie conversation avec son petit-fils, il l'avait sincèrement espéré, mais il n'imaginait pas que ce serait en de telles circonstances. En même temps, s'il accablait à présent Marius de reproche, il prenait conscience d'une chose qui lui échappait auparavant, quand il rejetait sans cesse le jeune homme : il ne connaitrait jamais son épouse, ni leurs enfants quand ils en auraient. cette possibilité lui était insupportable. Tu aurais dû m'en parler, finit-il par dire alors, encore secoué par cette double émotion : celle d'avoir Marius face à lui et celle d'apprendre ses épousailles. Il y avait finalement moins de reproches qu'il ne l'aurait cru dans sa voix. Oui, il aurait aimé être prévenu, mais il décidait de se focaliser sur d'autres aspects de la situation. J'aurais financé vos noces... j'aurais été là... Il marqua une légère pause. Tu me la présenteras ?




code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 903
Date d'inscription : 03/02/2015

Message#Sujet: Re: Un mariage réuni plus que deux âmes sœurs. (Papy <3)   Mar 19 Sep - 15:32

Un mariage réuni plus que deux âmes sœurs.
Son grand-père mit un certain temps avant de reprendre la parole après que Marius lui ait annoncé qu’il s’était marié, au point que le jeune homme avait peur de l’entendre lui hurler dessus parce qu’il avait décidé de se marier dans son dos, sans qu’il n’ait réellement le droit de le faire sans son accord. Il n’avait pas décidé de venir voir l’homme pour épouser Cosette, parce qu’il ne pouvait pas s’empêcher de se dire que ce dernier aurait refusé de lui accorder ces noces. Et il ne pouvait pas se permettre de perdre du temps. Cosette était sur le point de s’en aller, il ne pouvait pas se permettre de prendre le temps de convaincre son grand-père de l’autoriser à se marier. Donc, il avait agi dans son dos et visiblement, cela le surpris. Marius baissa un instant son regard quand il affirma qu’il s’était marié, avant de préciser qu’il aurait dû lui en parler. Le jeune homme s’attendait à recevoir des nouveaux reproches de son grand-père, il pensait le voir le lui reprocher tous ses actes. Il craignait de trop de se disputer de nouveau avec l’homme qui l’avait élevé. Même si Marius continuait de lui en vouloir de lui avoir tant caché sur son père, de l’avoir empêché de connaître l’homme qu’il idéalisait à présent, cela n’enlevait rien au fait que Gillenormand était son grand-père et l’homme qui l’avait élevé pendant toute sa vie. Celui qui s’était comporté comme un père avec lui. Parce qu’il l’avait empêché d’avoir son vrai père, mais cela n’enlevait rien à la situation. Marius n’avait aucune envie de se disputer à nouveau avec lui. Même si rien ne pourrait concrètement changer à sa situation, parce qu’il n’avait pas pour autant envie de revenir sur ses choix de vie qu’il avait fait dernièrement. Sa cause, il y tenait toujours. Mais il avait besoin de son grand-père. Il ne pouvait pas nier qu’il avait vraiment besoin de lui.

Mais quand l’homme affirma alors qu’il aurait pu fiancer ses noces, qu’il aurait été présent, Marius ne put s’empêcher de se sentir soulagé. C’était idiot, sans doute, mais ça lui faisait du bien que l’homme ne se contente pas juste de le rejeter. Et quand il lui demanda de lui présenter son épouse, cela ne put que lui faire encore plus plaisir.

« Monsieur, vous allez l’adorer. »
Affirma-t-il alors, dans un fin sourire. Il en était sûr, il n’y avait aucune raison que son grand-père n’adore pas Cosette. Et en disant cela, le jeune homme confirmait bien qu’il avait l’intention de lui présenter son épouse. Il lui semblait normal que l’homme rencontre sa tendre épouse, même si pour cela il fallait encore qu’ils ne se disputent pas plus. « Grand-père… » Marius hésita, il savait bien qu’il devait lui parler, qu’il devait lui dire directement ce qui l’amenait ici. Il voulait prévenir l’homme qu’il était marié, mais pas seulement. Et il osait croire que les propos du vieil homme engageaient un pas en avant. « Monsieur mon père… si je suis ici c’est parce que j’ai besoin de vous. » Il ne pouvait plus reculer maintenant. « Je veux offrir la meilleure des vies à mon épouse, mais je ne suis pas riche. Je n’ai pas les moyens de la faire vivre avec moi. »
Code by Gwenn

_________________
Quel vide que l'absence de l'être qui à lui seul remplit le monde ! Oh ! comme il est vrai que l'être aimé devient Dieu. On comprendrait que Dieu en fût jaloux si le Père de tout n'avait pas évidemment fait la création pour l'âme, et l'âme pour l'amour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 164
Date d'inscription : 05/03/2017

Message#Sujet: Re: Un mariage réuni plus que deux âmes sœurs. (Papy <3)   Mar 19 Sep - 20:24


Un mariage réuni plus que deux âmes sœurs.
G

illenormand ne demandait qu'à l'adorer, cette jeune femme, si elle était à présent l'épouse de son petit-fils, si, par le miracle de son existence, elle était parvenue à rétablir le dialogue entre eux, il ne pouvait vouloir que l'aimer déjà, et il avait vraiment hâte de pouvoir rencontrer cette jeune demoiselle qui avait gagné tant d'importance dans le coeur de Marius, Marius qui n'était plus seulement un fringant jeune homme à présent, mais un mari qui sait, un futur père. Il ne demandait qu'à la voir et à joindre ses éloges à celles dont ne tarissait déjà pas son petit-fils. Il aimait qu'il accepte de la lui présenter, c'était définitivement que tout espoir n'était pas perdu, non ? Oui, ils pourraient peut-être former de nouveau une famille, qui sait, et une famille plus nombreuse encore ! Cette pensée le réjouissait.

Il sentit son coeur se serrer en entendant Marius l'appeler "Grand-père", "Monsieur mon-père"... Depuis combien de temps n'avait-il pas entendu ces mots-là, et prononcés sur ce ton-là, surtout ! Comme quoi, il ne faut pas toujours tant de choses que cela pour réunir deux êtres qui se déchirent. Il faut seulement, parfois, compter après le temps et des circonstances engageantes... Ou bien sur la nécessité de l'un à faire appel à l'aide de l'autre, comme Marius ne manqua pas de le lui faire comprendre alors.

-Oh...,
dit-il tout d'abord, sans lâcher Marius du regard, mais un filet de soupçon dans la voix. C'est pour ça que tu es revenu, alors ? Pour mon argent...

Il n'ajouta rien pendant quelques instants, pensif. La demande sous-jacente de Marius le travaillait et le blessait un peu, il est vrai. Non pas qu'il soit avare ou pingre avec son petit-fils, il voulait bien lui laisser sa fortune entière si cela pouvait le rendre heureux, mais il avait espéré que sa venue soit désintéressée, qu'il ait juste jugé important de lui parler de son mariage et de la femme qu'il avait épousée, parce que les liens du sang comptent, malgré tout. Au fond, ce serait simple de laisser parler sa vexation et de le mettre à la porte, de lui asséner que s'il s'en était si bien sorti jusque-là sans son aide, il n'avait qu'à continuer. Qu'il n'était pas une banque là pour le renflouer. Mais cela lui était bien impossible. Pour la première fois depuis bien longtemps, il avait le sentiment de retrouver Marius, et l'impression que cela pouvait bien être pour de bon. Impossible de l'ignorer, de laisser passer cette chance. Après tout, s'il pouvait être le bienfaiteur qui permettrait à ce jeune couple de vivre heureux, pourquoi s'en priverait-il.

-Qu'à cela ne tienne, vous n'avez qu'à venir habiter ici, il y a bien assez de place ici pour vous deux !





code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 903
Date d'inscription : 03/02/2015

Message#Sujet: Re: Un mariage réuni plus que deux âmes sœurs. (Papy <3)   Sam 11 Nov - 17:30

Un mariage réuni plus que deux âmes sœurs.
Marius ne quittait pas du regard son grand-père, le cœur battant, alors qu’il venait de lui dire qu’il manquait d’argent, qu’il avait besoin d’aide afin d’offrir à son épouse la vie qu’elle méritait. Son cœur battait rapidement dans sa poitrine, parce qu’il craignait que l’homme se contente simplement de l’envoyer balader, qu’il lui affirme qu’il ne voulait pas l’aider et qu’il devait se débrouiller tout seul. Il aurait bien le droit de le faire, en même temps, parce que Marius ne pouvait pas nier qu’il ne méritait pas forcément d’obtenir l’aide de son grand-père. Il avait claqué sa porte, il avait refusé son aide et si Cosette n’était pas entrée dans sa vie… il ne serait sans doute pas là. Ce n’était pas forcément une bonne chose, mais c’était la stricte vérité. Marius ne se trouverait pas dans la maison de son grand-père, en face du vieil homme, à lui demander de l’aide, si Cosette ne faisait pas partie de sa vie et plus encore, si Cosette n’était pas devenue son épouse. Il avait besoin d’aide parce qu’il ne pouvait pas continuer de vivre de cette manière, de continuer de vivre dans la « pauvreté » et forcer son épouse à avoir une telle vie.

Quand son grand-père souligna donc qu’il n’était finalement revenu que pour son argent, Marius ne put s’empêcher de baisser son regard. Il s’en voulait un peu, mais en même temps il n’avait pas du tout l’intention de changer d’avis concernant son père, concernant son grand-père et ce qui l’avait poussé à quitter la maison de l’homme qui l’avait élevé toutes ces années. C’était pour l’argent de son grand-père qu’il était revenu en effet et il craignait bien évidement que l’homme le repousse, en considérant qu’il aurait toutes les raisons du monde de le faire. Mais l’homme ne le fit pas finalement. Quand il reprit la parole, il affirma que lui et Cosette n’avaient qu’à venir vivre chez lui, parce qu’il y avait assez de place chez lui pour tout le monde. Marius se sentait tellement soulagé d’entendre l’homme lui dire cela, quand bien même il avait un peu l’impression d’en profiter un peu trop.

« Vraiment ? » Demanda-t-il alors, ne pouvant pas s’empêcher d’être surpris par les propos du vieil homme. Tout simplement parce qu’il pensait que son grand-père l’aurait vraiment jeté à la porte en découvrant qu’il avait besoin de son aide. Il ne remettait pas concrètement en doute les propos de son grand-père, mais c’était simplement qu’il était surpris de l’entendre si rapidement accepter de l’aider. Même si ça n’allait pas forcément arranger sa propre situation tout de même. Il avait envie d’offrir à Cosette la meilleure des vies, mais en même temps cela n’enlevait pas le fait qu’il n’était pas en accord avec tout, avec son grand-père. « Je vous remercie. » Parce qu’il ne pouvait pas faire autrement. « Mais vous savez… » Il hésita une seconde avant de reprendre. « Je ne compte pas… changer. »
Code by Gwenn

_________________
Quel vide que l'absence de l'être qui à lui seul remplit le monde ! Oh ! comme il est vrai que l'être aimé devient Dieu. On comprendrait que Dieu en fût jaloux si le Père de tout n'avait pas évidemment fait la création pour l'âme, et l'âme pour l'amour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 164
Date d'inscription : 05/03/2017

Message#Sujet: Re: Un mariage réuni plus que deux âmes sœurs. (Papy <3)   Sam 11 Nov - 18:00


Un mariage réuni plus que deux âmes sœurs.
L

a surprise de Marius était manifeste, mais Gillenormand ne la lui reprochait guère. Il était normal qu'il ne se soit pas attendu à une telle réaction de leur part au vu de leur passif. Il l'avait rejeté, il l'avait blâmé, il avait rejeté en bloc la moindre de ses véléités, il tait évidemment normal et même logique que le jeune homme s'attende à trouver face à lui une porte fermée. Mais il n'avait plus la force de lui refuser quoi que ce soit. Il savait que les occasions allaient venir à manquer, que cette opportunité était peut-être la dernière. Et puis, il n'était plus seulement question de Marius, à présent, il était aussi question de la femme qu'il avait épousée, et un jour, l'espérait-il, de leurs enfants, des enfants qu'il espérait avoir l'occasion de voir avant qu'il ne soit trop tard. L'âge connaissait mille manière de lui rappeler l'inexorable écoulement du temps et les traces qu'il laissait sur son sillage. Il devait saisir, grapiller, ce qu'il pouvait encore obtenir et posséder. Ce n'était pas grand-chose en soi, mais c'était plus qu'il n'avait su en obtenir pendant bien longtemps. Il se contenta d'un hochement de tête quand le jeune homme le remercia. De la gratitude de sa part, c'était déjà quelque chose d'immense, c'était au-delà de ce qu'il avait espéré pendant bien longtemps.

Mais il y avait un mais. Un mais qui lui brisa une nouvelle fois le coeur. Oh, il ne pouvait prétendre ne pas s'y être attendu du tout, bien sûr, Marius lui avait déjà fait comprendre qu'il était avant tout intéressé par ses richesse, mais cela venait douloureusement le confirmer, néanmoins. Il ne changerait pas, donc il ne changerait pas d'opinion sur lui. Cette réponse devrait le faire monter dans les tours une nouvelle fois. Mais au final, il n'éprouvait plus que de la douleur et de la résignation. Il hébergerait donc sous son toit un fils qui ne l'aimait guère et lui dilapiderait sa fortune dans l'espoir d'obtenir de lui un millième de l'affection qu'il savait lui adresser autrefois. Triste constat. Mais au moins, il le verrait, tous les jours de ce qu'il restait de sa vie, et puisqu'il ne s'imaginait pas qu'il puisse en rester grand-chose, il saurait s'en satisfaire.

-Eh bien soit,
soupira Gillenormand, qui n'arrivait pas à masquer son affliction, mais tenait à faire comprendre à Marius que sa proposition tenait toujours, qu'il n'en changerait donc pas. Mais il ne put s'empêcher d'ajouter quelques mots, même s'il devinait déjà la réponse à sa question. N'es-tu donc pas revenu pour moi ? Ne serait-ce qu'un peu ?

Non, bien sûr que non. Il ne l'aimait pas. Il ne l'aimait plus.




code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 903
Date d'inscription : 03/02/2015

Message#Sujet: Re: Un mariage réuni plus que deux âmes sœurs. (Papy <3)   Mar 2 Jan - 23:17

Un mariage réuni plus que deux âmes sœurs.
Marius avait besoin de préciser à son grand-père qu’il n’allait pas changer, que ses opinions politiques n’étaient pas différentes pour le simple fait qu’il avait épousé Cosette et qu’il espérait obtenir de l’aide de l’homme. Il ne changeait pas, il avait l’intention de se battre dans le but de changer la France, que la révolution ait de nouveau lieu. Autant dire que ses opinions politiques étaient toujours en désaccord avec celles de son grand-père et c’était important qu’il le précise au vu de la situation. S’ils devaient vivre de nouveau ensemble – en espérant que l’homme ne décide pas de changer d’avis au vu de ce qu’il disait maintenant – il devait avoir bien conscience qu’ils n’étaient pas sur la même longueur d’onde. L’homme ne sembla pas réellement bien prendre les propos de son petit-fils, mais il ne le rejeta pas pour autant. Il se contenta de lui dire que « soit », sous entendant que c’était ainsi et qu’il allait faire avec. Mais en même temps, Marius avait le sentiment qu’il ne prenait pas forcément très bien les propos de son petit-fils, ce qu’il comprenait en même temps. La situation était quand même vraiment particulière, le jeune homme n’avait aucune idée de comment les choses allaient se passer.

Et l’homme le questionna alors sur le fait que Marius puisse avoir décidé de venir le voir seulement pour son argent donc, et pas au moins un peu pour lui. Le jeune homme sentit son cœur se serrer en entendant les propos de son interlocuteur. Il avait envie de juste le détester, parce qu’à cause de cet homme, il n’avait pas pu passer du temps avec son père, il n’avait même pas pu lui parler une fois avant qu’il ne meure. Forcément, le jeune homme ne pouvait pas s’empêcher de ressentir de la rancœur pour cet homme, quand bien même il avait quand même toujours de l’affection pour lui. Après tout, c’était son grand-père qui l’avait élevé pendant toutes ces années. Il avait des reproches à lui faire, forcément, mais quand même… c’était particulier. En tout cas, Marius se sentait coupable en entendant les propos de son interlocuteur.

« Si… » Dit-il un peu mal à l’aise, ne sachant pas réellement comment y faire. Après tout, Marius n’était pas forcément le plus doué quand il était question de relation avec son grand-père. Et depuis le temps qu’ils étaient en froid, c’était encore plus dur. Il ne savait pas vraiment comment dire les choses. Il avait décidé quand même de quitter le foyer de son grand-père, il avait refusé son argent, il avait affirmé haut et fort qu’il ne reviendrait jamais et surtout il ne pensait vraiment pas le faire. Sans Cosette et son mariage, s’il ne voulait pas offrir une belle vie à son épouse, il ne serait pas là. C’était une évidence. « Mais je souhaite simplement que vous comprenez que je n’ai pas l’intention de changer. » Qu’il continuait de défendre les valeurs qu’il défendait. « Et je tiens à votre opinion, concernant Cosette. Je suis sûr que vous allez l’adorer. »
Code by Gwenn

_________________
Quel vide que l'absence de l'être qui à lui seul remplit le monde ! Oh ! comme il est vrai que l'être aimé devient Dieu. On comprendrait que Dieu en fût jaloux si le Père de tout n'avait pas évidemment fait la création pour l'âme, et l'âme pour l'amour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 164
Date d'inscription : 05/03/2017

Message#Sujet: Re: Un mariage réuni plus que deux âmes sœurs. (Papy <3)   Mer 3 Jan - 17:02


Un mariage réuni plus que deux âmes sœurs.
U

n sourire large et franc décora les lèvres de Gillenormand quand il entendit son petit-fils admettre que si, même si c'était sa fortune qui l'avait ramené jusque devant sa porte, il était tout de même revenu, ne serait-ce qu'un peu, pour lui. Marius, de toute évidence, n'était pas très à l'aise en prononçant ces mots, mais Gillenormand était bien loin de s'en formaliser. Ce n'était certes pas un "oui" franc et massif qu'il avait eu en guise de réponse, mais c'était tout de même un substantif affirmatif, positif, et cela suffisait à réchauffer le coeur du grand-père à qui son petit-fils (qu'il avait élevé comme son fils) avait tant manqué, même s'il avait bien du mal à l'exprimer en tant que tel... quoique là, il abaissait quelque peu ses barrières, et son sourire et ses questions ne trahissaient sans doute que trop l'affection profonde qu'il gardait pour Marius. Oui, la réponse n'était pas complètement enthousiaste ou même enthousiasmante, mais Gillenormand s'en contentait très bien, au moins, Marius était de retour, sous son toit, le reste, il s'en accommoderait bien. Il préfèrerait bien sûr, entendre que ses lubies révolutionnaires lui étaient passées, mais puisqu'il comprenait que ce n'était pas le cas, il allait simplement faire mine de rien, tout en espérant que le jeune homme ne se mette pas en danger. Mais il avait bon espoir. A présent que Marius était marié après tout, il n'avait aucune raison de risquer sa vie inutilement et de faire de sa jeune femme une veuve, pas vrai ? Vrai, pensait-il... en se trompant, en vérité. Et comment pourrait-il penser autrement alors que son affection pour Cosette était manifeste. Quand il parlait d'elle il avait des étoiles dans les yeux et Gillenormand avait véritablement hâte de faire enfin sa connaissance. Que Marius affirme que son opinion à son sujet comptait lui allait droit au coeur, par ailleurs... ça le touchait, vraiment.

-Puisqu'elle te rend heureux, je l'adore déjà.
Et c'était le cas, en effet, Gillenormand ne voyait aucune raison de ne pas se réjouir du mariage de Marius (si ce n'est qu'il aurait aimé être prévenu et plus encore invité), et encore moins de ne pas apprécier sa belle-fille. Oui, ce qui comptait pour l'heure, c'est qu'elle rende Marius heureux, même si, dans l'idéal, il aurait aussi voulu qu'elle sache le faire revenir à la raison et lui fasse oublier ses lubies actuelles... mais qui sait, cela viendrait peut-être ? Après tout, il y avait clairement du progrès par rapport à ce qu'avaient été leurs relations dernièrement. Quand penses-tu la faire venir ici ? demanda-t-il alors sans revenir sur l'affirmation de Marius. Inutile d'en discuter de toute manière, ils étaient tous les deux trop bornés pour cela, et ils se l'étaient déjà prouvé.

En tout cas, Cosette pouvait bien venir le soir même si cela les chantait. Le plus tôt serait le mieux.





code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 903
Date d'inscription : 03/02/2015

Message#Sujet: Re: Un mariage réuni plus que deux âmes sœurs. (Papy <3)   Mer 28 Fév - 13:51

Un mariage réuni plus que deux âmes sœurs.
Au fond, Marius ne savait pas si son grand-père acceptait le fait qu’il n’ait pas l’intention de changer, qu’il pensait toujours de la même manière et qu’il avait donc envie de changer le monde en s’alliant à ceux que Gillenormand ne pouvait pas accepter. Concrètement, même s’il semblait établi que les deux hommes allaient de nouveau vivre sous le même toit, Marius ne revenait pas sur ce qu’il était, il ne reviendrait pas en arrière. Il n’allait pas penser de la même manière que l’homme qui l’avait élevé, même s’il l’avait fait pendant la majorité de sa vie. Il ne reviendrait donc pas en arrière et il espérait que son grand-père le comprenne bien, qu’il ne tente donc pas de lui faire changer d’avis, qu’il n’attende pas de le voir changer de mode de vie. Forcément, il y avait des choses qui changeaient concrètement, parce que Marius n’avait pas d’autre choix que de s’adapter afin d’offrir à Cosette une vie digne de ce nom… mais quand même. Il prenait sur lui pour revenir chez son grand-père, pour profiter de cet argent qu’il avait refusé d’avoir autrefois, parce qu’il aimait trop son épouse pour ne pas faire de concession. Il ne souhaitait pas que son grand-père se fasse de faux espoirs, parce qu’il n’irait pas jusque-là. Mais visiblement, l’homme n’avait pas l’intention de trop s’attarder sur ce sujet, il se contenta de lui parler de Cosette seulement… Marius décida de prendre cela pour un bon signe. Il était évident que la situation allait être particulière, mais ils n’avaient pas vraiment le choix non plus.

Le jeune homme fut touché tout de même quand son grand-père affirma qu’il adorait déjà Cosette, pour la simple et bonne raison qu’elle le rendait heureuse. Ce n’était pas grand-chose comme déclaration, mais ça lui faisait quand même chaud au cœur. Il espérait en effet que son grand-père apprécierait vraiment Cosette, mais en réalité il ne se faisait pas trop de souci sur ce point. Pour la simple et bonne raison que sa femme était juste parfaite. La question maintenant, c’était quand les choses allaient être concrétisées ?

« Dès que possible. »
Répondit-t-il alors. Si ça n’avait tenu qu’à lui et si le jeune homme avait été sûr que son grand père accepterait (mais il n’avait pas du tout était sûr qu’il accepterait, surtout au vu de la manière dont les choses se passaient entre eux ces derniers temps), il aurait emmené Cosette avec lui afin d’une part la présenter à son grand-père, mais aussi pour directement s’installer ici avec elle. Mais évidemment, ça n’aurait pas été raisonnable, même si le fait que sa femme aurait été présente aurait pu plaire à son grand-père. « Comme cela vous arrange. »

Ajouta-t-il alors, parce qu’il ne pouvait pas s’empêcher de ne pas vouloir trop déranger l’homme non plus. Déjà qu’il s’imposait de nouveau chez lui, il n’avait pas envie que ça lui pose trop de soucis. Quand bien même, le jeune homme ne pouvait pas non plus attendre trop longtemps.
Code by Gwenn

_________________
Quel vide que l'absence de l'être qui à lui seul remplit le monde ! Oh ! comme il est vrai que l'être aimé devient Dieu. On comprendrait que Dieu en fût jaloux si le Père de tout n'avait pas évidemment fait la création pour l'âme, et l'âme pour l'amour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 164
Date d'inscription : 05/03/2017

Message#Sujet: Re: Un mariage réuni plus que deux âmes sœurs. (Papy <3)   Mer 28 Fév - 19:38


Un mariage réuni plus que deux âmes sœurs.
L

a réponse de Marius n'eut rien pour étonner son grand-père, mais le réjouit grandement quoi qu'il en soit. Il se doutait que les amants impatients, s'ils n'avaient pas eu la patience (ou l'envie, d'ailleurs) d'attendre d'organiser une cérémonie en grandes pompes pour s'appartenir définitivement et se dire enfin "oui", ils devaient être plus que pressés de pouvoir vivre ensemble, et dans les meilleures conditions possibles. Gillenormand savait bien que, à l'heure actuelle, le jeune homme vivait dans une chambre insalubre qui ne saurait certainement convenir à la jeune femme à qui il avait décidé d'offrir son coeur. Donc oui, s'il s'était interrogé sur la date à laquelle les tourtereaux escomptaient le rejoindre, il s'était bien doutée que celle-ci ne tarderait pas réellement. Et il était ravi que son petit-fils lui en donne confirmation. Il y allait enfin y avoir de nouveau de la vie sous ce toit devenu si morne depuis que Marius l'avait déserté. Le fils prodigue revenait à la maison, il revenait marié, et il revenait immédiatement. Qu'est-ce que Gillenormand pourrait espérer de mieux ? Eh bien... que Marius change de point de vue, qu'il accepte de reconnaitre que la vie telle qu'il allait pouvoir la vivre grâce à lui était ce qu'il y avait de mieux pour lui et son épouse et qu'il le devrait à l'acceptation de valeurss qu'il avait voulu rejeter en bloc alors même que Gillenormand, si maladroit avait-il bien pu être parfois, n'avait jamais voulu que son bonheur, en fin de compte, son bonheur et rien de plus.

-Vous êtes les bienvenus dès aujourd'hui, si vous le souhaitez, considérez ma demeure comme la vôtre.

Et s'il devait se faire tout petit pour qu'ils puissent se l'approprier au mieux, il le ferait avec plaisir et sans le début de la moindre hésitation. Cette demeure serait la leur en effet, si c'était ce qu'ils désiraient, et ils y seraient toujours considéré comme des rois. Il y aurait peut-être quelques ajustements à faire, mais Gillenormand doutait qu'ils soient si nombreux que cela. Après tout, depuis le départ de Marius, il n'avait pas touché à sa chambre, et il pouvait la récupérer comme il l'avait laissée sans le moindre souci. C'était après tout ce que le vieillard avait toujours espéré qu'il fasse, même si cet espoir s'était amenui de plus en plus au fil du temps... Mais il avait bien fait d'y croire, Marius était là, son épouse serait bientôt présente à son bras, et s'il avait un peu de chance, bientôt, cette demeure se remplirait es rires de ses arrière-petits-enfants, oh, comme il espérait vivre encore assez longtemps pour vivre ce bonheur-là. Mais il arrivait à croire que oui. La nouvelle du retour de Marius lui conférait comme une nouvelle jeunesse, et il se voyait vivre éternellement à présent.




code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: Un mariage réuni plus que deux âmes sœurs. (Papy <3)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un mariage réuni plus que deux âmes sœurs. (Papy <3)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Demande de baptême, mariage, funérailles, confession etc.
» Demande de baptême, mariage , funérailles, confession etc
» Demande de mariage de Paquerette et Philipaurus
» La solitude c'est mieux à deux ( pv Tom )
» Deux âmes perdues sur les falaises. [Nagate SEUL]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Demain, dès l'aube :: La ville lumière :: Les beaux quartiers :: Quartier du marais-