Partagez | 
 

 Celui qui n'est pas prêt à payer de sa vie peut retourner se faire choyer dans sa famille [pv Marius :3]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Messages : 1983
Date d'inscription : 07/02/2015

Message#Sujet: Celui qui n'est pas prêt à payer de sa vie peut retourner se faire choyer dans sa famille [pv Marius :3]   Dim 11 Juin - 14:47


Celui qui n'est pas prêt à payer de sa vie
peut retourner se faire choyer dans sa famille
E

njolras avait cru avoir la situation bien en mains, il avait vraiment imaginé qu'il avait su résoudre le problème que pouvait représenter Cosette dans ses plans. Non pas que Marius y soit indispensable non plus, mais il avait trouvé plus que dommage qu'un élément aussi prometteur gâche tout son potentiel pour une femme. Ce pouvait bien être une idylle passagère ou l'amour de sa vie, il s'en fichait royalement pour sa part, seule la cause comptait, et Marius semblait en passe de s'en éloigner définitivement alors même que le chef de file des amis de l'A B C l'avait cru retenue, alors même qu'il s'était imaginé que Marius avait compris que n'importe quelle romance, forte ou éphémère, se devait d'attendre. Tant que la patrie n'aurait pas été sauvée, tant que le peuple n'aurait pas obtenu gain de cause, les attaches personnelles, les considérations de l'individu et non de la communauté, n'avaient pas le moindre sens. Il avait été sûr et certain que Marius avait parfaitement intégré le message. C'était ce qu'il lui avait laissé comprendre, en tout cas, en participant assidument à toutes les missions du groupuscule, en se présentant à la moindre de leurs réunions. Il avait eu bon espoir, sincèrement bon espoir. Mais cet espoir avait de toute évidence été déçu. Car non content de se jouer de lui, Marius lui mentait effrontément. Enjolras comprenait mieux, à présent, la dernière conversation qu'ils avaient eue, les doutes qu'il avait osé formuler à ce moment-là. Ils avaient une véritable raison d'être. Il avait prétendu être prêt à tout sacrifier. Mais ce n'était pas le cas. Il ne pouvait tout sacrifier alors qu'il s'apprêtait à se marier (bon, en vérité, il était déjà marié, mais cette information n'était pas encore parvenue à ses oreilles).

Puisque les stratagèmes que lui-même et le père de Cosette avaient voulu mettre en place n'avaient rien donné du tout, il était assez évident qu'il allait devoir passer à la vitesse supérieure. Faire les choses en douce n'avait plus de sens, à présent, s'il devait faire entendre raison à Marius, il fallait qu'il lui parle en personne, qu'il le confronte directement. Et c'est pour cette raison qu'il avait proposé au jeune homme de le rejoindre au Musain, pas pour une nième réunion, cette fois, mais pour seulement lui parler à lui. Il était grand temps qu'ils mettent les choses au clair. Il l'attendait donc de pied ferme, avec l'espoir (vain) de lui faire renoncer à des noces qui pouvaient bien attendre l'après-barricades (s'ils y survivaient). Sauf qu'il ignorait alors que le jeune homme qui s'avançait à présent dans sa direction était un jeune marié fier de l'être.

-Bonjour, Marius, le salua-t-il sans rien d'amical dans la voix.




code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 810
Date d'inscription : 03/02/2015

Message#Sujet: Re: Celui qui n'est pas prêt à payer de sa vie peut retourner se faire choyer dans sa famille [pv Marius :3]   Mar 13 Juin - 17:48


Celui qui n'est pas prêt à payer de sa vie peut retourner se faire choyer dans sa famille.
Quand Marius avait eu l’invitation d’Enjolras de le retrouver au café Musain, le jeune homme ne s’était pas du tout méfié. Parce qu’il ne pensait pas une seule seconde que son ami puisse être au courant de son mariage. En réalité, ce n’était pas tant un secret non plus, mais il n’avait pas pris la peine d’en parler. En grande partie pour que le père de Cosette ne découvre pas la supercherie et qu’il ne fasse rien pour empêcher leur mariage. Et au fond, Marius devait bien avouer qu’il n’avait pas spécialement eu envie d’en parler à son ami non plus, parce qu’il savait qu’il serait contre. Il n’avait pas spécialement besoin de lui en parler pour savoir ce qu’il en penserait. Ils avaient déjà plus ou moins abordé la relation de Marius avec Cosette (enfin, surtout le fait qu’il soit amoureux d’une jeune femme) et Enjolras lui avait bien fait comprendre que c’était incompatible avec la cause qu’ils menaient. Le jeune homme ne pouvait pas complètement donner tort à Enjolras, évidemment, mais en même temps il ne pouvait rien faire contre les sentiments qu’il avait pour Cosette. Elle était la femme de sa vie, c’était évident et il n’allait pas changer d’avis. Marius ne pensait pas pouvoir vivre sans elle, raison pour laquelle ils étaient mariés d’ailleurs. Bien sûr, il comprenait bien que cela ne collait pas forcément au fait qu’ils devaient se battre pour la cause, qu’ils risquaient même de se sacrifier au final pour la cause, mais tant pis. Marius avait fait ce qu’il semblait juste, il avait fait la seule chose qu’il avait pu faire. Il n’aurait pas pu voir la jeune femme s’éloigner de lui, sans agir en conséquence.

Bref, sans se douter une seule seconde que son ami était au courant, Marius se rendit donc au café Musain. Il s’était presque attendu à voir les autres, parce que la plupart du temps ils étaient quand même tous présents (ou presque) dans l’arrière salle pour les réunions. Mais quand il arriva, le jeune homme constata qu’Enjolras était seul et, sans trop savoir pourquoi, il comprit qu’ils seraient seuls. C’était peut-être dans l’attitude d’Enjolras, qui le salua quand même d’une manière peu amicale. Oh, il n’était pas spécialement agressif non plus, mais il y avait quelque chose dans la voix de son ami qui n’avait rien d’amical comme d’habitude. Non pas qu’il soit très chaleureux en temps normal non plus, mais il l’était un peu plus.

« Bonjour. » Le salua-t-il donc à son tour, parce que c’était la moindre des choses. « Tu avais besoin de me voir ? »

Autant qu’ils rentrent dans le vif du sujet de toute façon. Non pas qu’ils n’avaient pas du temps devant eux, c’était le cas. Puisque Marius avait prévu le coup et qu’il n’avait rien de prévenu pour le moment, rien avant plusieurs heures en tout cas (même si concrètement, il avait constamment envie de retrouver Cosette, encore plus depuis qu’elle était son épouse). Mais bon, ils n’avaient pas besoin de tourner autour du pot.
Code by Gwenn


_________________
Quel vide que l'absence de l'être qui à lui seul remplit le monde ! Oh ! comme il est vrai que l'être aimé devient Dieu. On comprendrait que Dieu en fût jaloux si le Père de tout n'avait pas évidemment fait la création pour l'âme, et l'âme pour l'amour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 1983
Date d'inscription : 07/02/2015

Message#Sujet: Re: Celui qui n'est pas prêt à payer de sa vie peut retourner se faire choyer dans sa famille [pv Marius :3]   Mar 13 Juin - 18:17


Celui qui n'est pas prêt à payer de sa vie
peut retourner se faire choyer dans sa famille
S

itôt Marius arrivé, il ne manqua pas d'entrer dans le vif du sujet, et cela convenait très bien au chef de file des amis de l'A B C, qui n'avait pas la moindre envie de tourner autour du pot, certainement pas. Ils étaient amis, c'est du moins ce qu'Enjolras s'autorisait à penser, mais cela n'ôtait rien au fait que le jeune homme n'était pas venu ici pour lui parler de tout et de rien, tout comme Enjolras ne l'avait pas convié au Musain pour tailler une bavette, ils se connaissaient bien assez l'un l'autre pour savoir cela. Leur conversation allait forcément prendre une orientation très précise, et Enjolras, qui des deux était pour le moment le seul à savoir quelle serait la nature de leur discussion, ne pouvait pas ignorer la tournure qu'elle avait toutes les chances de prendre. Et pour cause, ce débat, ils l'avaient déjà eu, et plus d'une fois, qui plus est. Enjolras avait osé croire que c'était du passé, et qu'ils en avaient fini pour de bon avec ces considérations, force lui était de constater qu'il n'en était rien, et que le même sujet était amené à revenir sans cesse sur le tapis, plus encore aujourd'hui qu'avant, d'ailleurs. Avant, il pouvait toujours imaginer que Marius abandonnerait pour de bon son idylle au profit de la cause, il ne pouvait plus s'avancer autant à présent à ce sujet. Marius n'avait pas seulement d'yeux que pour une belle jeune femme, il était déterminé à l'épouser, et force était de reconnaître que ce n'était pas rien, et que cela pourrait changer fondamentalement de nombreuses choses pour peu que, le moment venu, lorsque la révolution, immanquablement, éclaterait de nouveau, il privilégie sa nouvelle famille plutôt que les intérêts de tout un peuple. Les mots étaient sans doute fort, il ne saurait le nier, mais pour l'heure, Enjolras se sentait trahi, et il trouvait Marius foncièrement égoïste. Il comptait bien essayer de lui faire entendre raison une nouvelle fois, mais puisque les fois précédente n'avaient finalement pas eu le moindre impact, il n'y croyait plus tout à fait.

-Oui... Je voulais être parmi les premiers à te féliciter pour tes fiançailles.

Bien sûr, les félicitations en question n'avaient rien de sincère, et cela ne saurait certainement pas échapper au jeune étudiant, mais c'était bien le but de la manoeuvre. Certes, Enjolras avait envisagé de présenter les choses sous un autre angle, demander à son interlocuteur s'il n'avait rien à lui dire, par exemple, mais ça aurait été trop simple, il aurait donné à Marius une occasion en or pour se dérober à ses accusations et à son jugement. Bien sûr, c'était totalement hors de question. Bon, il ne s'agissait finalement pas de fiançailles mais d'un mariage. Mais ça, il ne le savait pas. Pas encore, en tout cas.




code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: Celui qui n'est pas prêt à payer de sa vie peut retourner se faire choyer dans sa famille [pv Marius :3]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Celui qui n'est pas prêt à payer de sa vie peut retourner se faire choyer dans sa famille [pv Marius :3]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Yuki] ... Comme celui qui conquit la toison...
» ❝ le vrai héros, c'est celui qui fait ce qu'il peut...
» La rose n'a d'épines que pour celui qui veut la cueillir. 〘PV Nagareboshi Ruika〙
» NOLAN ϟ le héros, c'est celui qui fait ce qu'il peut.
» Ïdon ou la Nostalgie de celui qui VEUT rester jeune!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Demain, dès l'aube :: La ville lumière :: Les beaux quartiers :: Quartier latin :: Le café Musain-