Partagez | 
 

 Au Ciel, un ange n'a rien d'exceptionnel. (Cosette)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Messages : 143
Date d'inscription : 05/03/2017

Message#Sujet: Au Ciel, un ange n'a rien d'exceptionnel. (Cosette)   Ven 10 Mar - 11:32

Cosette & Grantaire
Au Ciel, un ange n'a rien d'exceptionnel..
Quand Grantaire avait entendu parler pour la première fois de cet ange qui retournait l’esprit de ce bon Marius Pontmercy, le jeune homme n’avait pas pu s’empêcher de se sentir curieux. Quelque peu amusé, il devait bien le reconnaitre, parce qu’il avait trouvé cela drôle que le petit soldat d’Enjolras semble soudainement si indécis dans la cause. Oh, Pontmercy pouvait dire ce qu’il voulait, Grantaire était persuadé que s’il devait choisir entre eux et sa Cosette, ils ne seraient pas son choix premier. Enjolras tient apparemment à lui laisser une chance, il a tenté de le convaincre que la cause valait mieux et apparemment, ça n’avait pas trop mal marché puisqu’il venait maintenant à toutes les réunions et il n’était même plus en retard. Beaucoup pensait que Marius avait donc rangé dans un placard ses sentiments pour son ange qui avait à ce point troublé son esprit auparavant, mais Grantaire se montrait bien plus indécis à ce sujet. Il ne pensait pas que son camarade avait pu à ce point oublier celle qui avait tant troublé son cœur. Quoi que pense Enjolras. Est-ce qu’il était jaloux de l’intérêt que le leader des Amis de l’ABC portait à Pontmercy, alors qu’il n’était pas plus à même d’avoir sa place que lui-même ? Grantaire répondrait non, mais ça ne serait peut-être pas la vérité. A vous d’en juger. Cela dit, quand bien même Grantaire ne croyait pas complètement à tout cela, qu’il s’amusait beaucoup de la situation et ne prenait presque rien au sérieux (à part Enjolras en fait), il ne pensait pas avoir moins sa place que celui qui partait batifoler. En tout cas, il était curieux et c’était pour cette raison qu’une fois, le jeune homme avait pris la peine de suivre Marius Pontmercy. Bon, il l’avait suivi de loin, au final il était peut-être juste tombé sur lui à un moment sans le chercher… il ne savait plus trop en réalité. Mais ce qu’il savait, c’était qu’il avait vu une fois qui était cette donzelle qui faisait à ce point chavirer le cœur de son camarade. Et il devait bien reconnaitre que c’était une jeune femme tout à fait ravissante. C’était qu’il ne s’embêtait pas le Pontmercy.

Et par conséquence, donc, il savait à quoi ressemblait la jeune femme. Et quand il la croisa, par hasard, dans cette rue, il l’a reconnu. A force de voir son camarade se pointer à toutes les réunions, il avait fini par croire que la jeune femme avait quitté la ville purement et simplement. Mais non, apparemment. Et en plus, elle se promenait seule. Il ne devrait sans doute pas le faire, non, mais il décida tout de même de s’approcher d’elle.

« Une demoiselle comme vous ne devrait sans doute pas se promener seule dans la rue. » Lui dit-il, un grand sourire sur le visage, d’un air nonchalant. Bon, ce n’était sans doute pas une bonne approche, mais tant pis. Son but c’était simplement de lancer la conversation avec l’ange de Pontmercy.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 102
Date d'inscription : 15/02/2015

Message#Sujet: Re: Au Ciel, un ange n'a rien d'exceptionnel. (Cosette)   Mar 21 Mar - 23:28

Au Ciel, un ange n'a rien d'exceptionnel..

C'était à la fois effrayant et exaltant... Cosette ne s'était jamais sentie aussi vivante, n'avait jamais eu autant le sentiment de savoir à quoi rimait sa vie que dernièrement, et elle ne pouvait s'empêcher de se le reprocher en partie. Quand Marius et elle se retrouvaient, elle oubliait sans mal ses craintes et ses appréhensions, parce qu'il était là et qu'elle ne voulait pas penser à autre chose, il n'y avait que elle et lui, le reste était accessoire, et elle voyait son mal son avenir avec lui, elle se voyait sans difficulté tenir ses promesses. Mais quand elle revenait auprès de son père, la culpabilité trouvait une place de choix. Elle était coupable de mentir à son père, mais comment faire autrement ? Il ne l'écoutait pas, il ne voulait pas comprendre. Il était accaparé par une seule et unique idée fixe : quitter Paris, prendre la fuite une fois encore... Mais elle, elle ne voulait pas partir. Elle n'avait aucune envie de poursuivre le cours d'une vie dont Marius ne ferait pas partie. Alors elle avait fait son choix. Quand Marius lui avait demandé sa main, elle n'avait pas hésité une seule seconde, elle n'avait pas eu besoin de réfléchir, son coeur avait parlé pour elle. Elle allait épouser Marius. C'était si étrange, elle avait encore du mal à se faire à cette idée. Mais c'était le cas, ils allaient se marier, et tout allait changer. Elle devrait en parler à son père, elle le savait. Mais elle n'était pas parvenue à s'y résoudre. Si elle lui parlait avant que leurs voeux ne soient prononcés, elle était convaincue qu'il ferait tout pour l'empêcher, alors qu'une fois mari et femme, il serait bien contraint de la laisser rester avec son époux. Et lui resterait avec eux, où pourrait-il aller donc ? Oui, c'était la bonne solution, c'était effrayant, mais elle serait heureuse. Au bout du compte, ils seraient tous heureux.

Elle réfléchissait beaucoup, elle ne cessait de penser à sa situation et à tout ce qu'elle impliquait. Jamais elle n'aurait cru que les choses prendraient cette tournure... Elle ne tenait plus en place chez elle. Elle avait le sentiment d'étouffer quand elle restait entre ces quatre murs. C'était pour cette raison, même si elle n'avait pas prévu (pour cette fois) de voir Marius, qu'elle avait décidé de quitter le domicile familial après que son père se soit absenté pour faire elle ne savait quelles courses mystérieuses. Elle s'était rendue du côté du quartier latin, peut-être parce que, inconsciemment, elle avait espéré y trouver son fiancé. Mais ce fut un autre homme qui lui adressa la parole, et qui la tira très sûrement de ses pensées. Les propos de ce jeune homme ne la rassurèrent pas. Est-ce que c'était une menace ? Elle serait bien incapable de se défendre si l'on s'en prenait à elle.


"J'ose espérer que je n'ai rien à craindre d'un homme tel que vous."
répliqua-t-elle alors, sur la réserve.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 143
Date d'inscription : 05/03/2017

Message#Sujet: Re: Au Ciel, un ange n'a rien d'exceptionnel. (Cosette)   Mer 17 Mai - 7:11

Cosette & Grantaire
Au Ciel, un ange n'a rien d'exceptionnel..
Voilà, la conversation était lancée. Grantaire n’avait absolument aucune idée de ce que cela allait bien pouvoir donner, mais il n’empêchait qu’il avait lancé la conversation avec la jeune femme qui tournait à ce point la tête à ce fameux Pontmercy. Maintenant qu’il l’avait devant lui, suffisamment proche pour la détailler (et franchement, il ne se retint pas spécialement), il devait bien reconnaître que c’était quand même une sacrée jeune femme. Elle était belle, ça c’était sûr et certain. Il y avait un il ne savait quoi dans son regard qui lui semblait innocent, pur même sans doute. Est-ce que c’était une femme aux goûts de Grantaire ? Très franchement, le jeune homme se posait rarement la question, parce qu’il appréciait la compagnie de toutes les femmes. Mais quand même, cette jeune femme lui semblait quelque peu intouchable. Il ne savait guère pourquoi, c’était un sentiment qu’il avait simplement en cet instant précis. Un peu comme si cette jeune femme était trop pure et trop belle pour être réelle. Il comprenait mieux pourquoi Pontmercy perdait à ce point la tête. Et cela l’arrangerait grandement qu’il la perde au point d’abandonner les réunions des amis de l’ABC. Simplement parce qu’il avait envie que Enjolras se rende compte qu’il se trompait sur son compte, qu’il n’aurait pas dû lui faire à ce point confiance. Que finalement, Grantaire était quand même pas si mal dévoué, même s’il ne cherchait aucunement à l’être.

« Vous n’avez rien à craindre. » Affirma-t-il donc, quand la jeune femme lui affirma qu’elle osait croire qu’elle n’avait rien à craindre de lui. Il comprenait qu’elle soit sur la réserve, il ne le lui reprochait pas. Au contraire, il valait sans doute mieux qu’elle soit ainsi, autant pour elle que pour ce bon Marius. En l’occurrence, Cosette n’avait effectivement rien à craindre. « Je me nomme Grantaire. »

Se présenta-t-il alors, en faisant un genre de révérence. Il pensait avoir un genre de charme naturel qui lui permettait de mettre la plupart des jeunes femmes de son côté, de les séduire sans beaucoup d’effort (mais en fait, il exagérait largement sur ce détail). Cependant, il ne cherchait pas spécialement à le faire avec son interlocutrice. Non pas que ça ne puisse pas être amusant de briser un peu le cœur si tendre de son camarade, mais ça n’était absolument pas dans son intérêt. Parce que Grantaire considérait vraiment que Marius devrait abandonner tout cela et se concentrer sur sa donzelle, plus encore maintenant qu’il avait ladite donzelle sous les yeux.

« Vous cherchez quelque chose peut-être ? Ou quelqu’un ? »
Demanda-t-il alors, sans vraiment de gène. À quoi bon ? Il n’avait aucun intérêt à se gêner en réalité. « Peut-être un jeune et beau étudiant en droit ? »

Autant dire qu’il sous entendait qu’elle cherchait Marius et il espérait qu’elle comprendrait, qu’elle saurait qu’il connaissait son cher et tendre. Sans savoir, pour l’heure, que son cher et tendre n’était autre que son fiancé à présent et qu’ils allaient se marier.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 102
Date d'inscription : 15/02/2015

Message#Sujet: Re: Au Ciel, un ange n'a rien d'exceptionnel. (Cosette)   Mer 5 Juil - 22:38

Au Ciel, un ange n'a rien d'exceptionnel..

L'homme en face d'elle avait beau assurer qu'elle n'avait rien à craindre, Cosette avait plus d'une difficulté à le croire. Elle avait bien compris, à force, la défiance continuelle de son père aidant, qu'il ne fallait pas faire confiance au premier venu, et que même l'inconnu le plus avenant pouvait représenter uin danger. "Ne crains rien", n'est-ce pas ce que les mauvaises gens disent au innocents dans l'espoir de les avoir sous leur coupe ? Elle n'allait pas attendre de le savoir, en tout cas, en attendant de savoir à qui elle avait affaire et s'il était inoffensif ou non, elle resterait tout simplement sur ses gardes. Le quartier était très fréquenté, et plutôt bien fréquenté, elle ne risquait pas grand-chose, en somme. Mais cela n'empêchait pas d'être vigilant malgré tout. Le jeune homme se présenta à elle sous le nom de Grantaire, un nom qui ne lui était pas familier, et que pouvait-on concevoir de plus frustrant que d'être familier à quelqu'un qui ne vous était pas familier. Il lui adressa une sorte de courbette qui aurait pu prêter à sourire, voire à séduire certaines autres dames, mais elle y fit à peine attention, elle était bien plus concentrée sur la question que lui posa le dénommé Grantaire alors, une question qui lui laissait comprendre que ce dernier savait exactement à qui il avait affaire quand Cosette, pour sa part, ne savait rien.

"Vous connaissez Marius ?"
demanda-t-elle alors, le regard plein d'espoir, comme si elle espérait voir surgir son fiancé dans le dos de son interlocuteur.

Si cela se trouvait, c'était lui, l'étudiant en droit, et son discours n'était qu'une manoeuvre insidieuse pour la séduire. Après tout, des étudiants en droit, à proximité de la Sorbonne, il devait y en avoir plus d'un, Marius n'était pas le seul. Mais pour elle, il n'y avait que Marius qui comptait, et Cosette ne savait s'empêcher de penser que l'intérêt que lui portait son interlocuteur était singulier, comme s'il la connaissait sans qu'elle le connaisse. Et elle commençait à se dire que c'était parce qu'ils avaient un point commun qui n'était pas à prendre à la légère : ils connaissaient tous les deux Marius Pontmercy. Cela signifiait-il que Marius avait parlé d'elle à cet homme ? Que Grantaire était son ami ? Dans tous les cas, la curiosité de la jeune femme était grande.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 143
Date d'inscription : 05/03/2017

Message#Sujet: Re: Au Ciel, un ange n'a rien d'exceptionnel. (Cosette)   Mer 23 Aoû - 15:36

Cosette & Grantaire
Au Ciel, un ange n'a rien d'exceptionnel..
Grantaire ne perdit pas son sourire quand la jeune donzelle sous ses yeux mentionna leur ami en commun (si on pouvait le considérer ami dans les deux cas, puisqu’il était plus un camarade pour Grantaire et qu’il était un fiancé pour Cosette). Elle lui demandait s’il connaissait Marius et donc, cela ne faisait plus aucun doute que la jeune femme sous les yeux de Grantaire était bel et bien le fantôme de Marius. Soit, très bien, ça l’amusait vraiment. S’il pouvait avoir une petite conversation avec celle qui tournait à ce point la tête de son camarade, il appréciait l’idée. Non pas qu’il ait quelque chose à voir là-dedans, il n’avait normalement aucune préoccupation à avoir dans l’idylle que vivait Pontmercy avec cette ravissante jeune femme (non parce qu’il reconnaissait quand même que la demoiselle était particulièrement charmante). Grantaire n’avait rien à voir là-dedans non, mais en même temps Marius était censé se préoccuper des Amis de l’ABC. Et tout le monde savait que les idylles sérieuses, que les choses pouvant détourner l’esprit, n’était pas une très bonne chose. Grantaire avait bien vu comment Enjolras n’appréciait pas que son petit poulain (non, il n’était définitivement pas jaloux) soit à ce point détourné de la bonne cause. En même temps, le jeune homme le comprenait. Ils prévoyaient quand même de se battre et quand on décidait de se battre, il fallait accepter de mourir. Marius y parviendra-t-il si jamais il y avait sa Cosette pour l’attendre ? Sans doute pas non. Grantaire lui n’avait aucune attache. Il manquait simplement un peu de conviction pour ce qui était du bien fait de la cause, mais c’était une autre affaire encore.

« Bien sûr que je connais Marius ! » Affirma-t-il alors avec tout l’enthousiasme dont il pouvait faire preuve par moment. « C’est un très bon ami à moi. »

Bon, ça, ce n’était pas tout à fait vrai, mais la jeune femme n’avait aucune raison de le savoir. La seule chose qu’il voulait, c’était avoir la confiance de la femme sous ses yeux, afin de pouvoir juste… en savoir plus. Pour quelle raison ? Aucune. Aucune bonne raison en tout cas. Il se contentait simplement de s’amuser de tout cela et de profiter du fait qu’il se trouvait en compagnie du fantôme de Marius pour en apprendre davantage.

« Nous partageons beaucoup de chose tous les deux, nous avons énormément de cause en commun. »
Encore une fois, il en faisait trop sans doute. Parce que dans le genre, Pontmercy n’était clairement pas celui avec qui il partageait le plus chez les Amis de L’ABC. Et concrètement, de ce qu’il considérait juste dans cette cause, ils ne partageaient rien du tout. En dehors de l’intérêt pour le leader peut-être. Quoi que. « Il m’a énormément parlé de vous. Il m’avait dit que vous étiez magnifique, mais je constate qu’il a minimisé ses propos. »

Ou pas. Encore une fois, on ne pouvait pas vraiment dire que Grantaire était parfaitement sincère.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 102
Date d'inscription : 15/02/2015

Message#Sujet: Re: Au Ciel, un ange n'a rien d'exceptionnel. (Cosette)   Mer 13 Sep - 23:00

Au Ciel, un ange n'a rien d'exceptionnel..

Ainsi, ce Grantaire était-il un ami de Marius ? Cosette pouvait aisément le croire, au fond. Il est vrai, après tout, qu'elle ne savait que peu de choses des fréquentations de son fiancé. Après s'être déclaré leur flamme, ils avaient eu beaucoup de choses à se dire, et pour cause, ils s'étaient aimés en un subtil jeu de regard, mais ils ne connaissaient encore rien de l'autre à ce moment-là. Ils avaient donc partagé leurs rêves et leurs espoirs, discuté de leur avenir commun, n'avaient que d'autant mieux compris qu'ils s'aimaient profondément, mais jamais elle n'avait entendu parler de cet ami du nom de Grantaire. Elle était ceci dit ravie de faire sa connaissance.

Il lui permettrait peut-être, qui sait, de découvrir du jeune homme une facette qu'elle n'avait pas encore eu le don d'observer. Elle ne demandait qu'à se laisser surprendre, en tout cas. Et puis, si cet homme semblait avoir un tempérament bien trempé, il lui paraissait également très sympathique, elle ne négligeait donc pas la possibilité de même s'entendre avec cet ami qui, s'il était celui de Marius, pouvait bien finir par devenir le sien, après tout.  Le jeune homme lui assura que Marius et lui partageaient de nombreuses causes. Non pas des choses, mais des causes, et elle dut admettre que ce choix de vocabulaire l'intriguait. Qu'entendait-il par là ? Est-ce que c'était un simple jeu de mot, ou fallait-il comprendre tout autre chose. Le rose lui monta doucement aux joues quand Grantaire la complimenta sur son physique, d'autant qu'elle aimait l'idée que Marius ait parlé d'elle en ces termes à ses amis. Cela lui plaisait, cela la flattait.


"Merci", répondit-elle avec douceur. Après tout, elle était comme n'importe qui, elle n'était pas insensible aux compliments. "Vous avez parlé de cause en commun", dit-elle alors, faisant clairement parler sa curiosité. "Qu'entendez-vous par là ?"

Elle avait l'occasion de parler avec quelqu'un qui connaissait de Marius une facette qu'il lui restait peut-être à découvrir encore... Alors elle était curieuse, et elle ne demandait qu'à en savoir plus une fois encore. Et elle n'avait pas peur de découvrir ce qu'elle pourrait bien apprendre de neuf à son sujet. Pour elle, Marius était parfait et resterait parfait dans tous les cas
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 143
Date d'inscription : 05/03/2017

Message#Sujet: Re: Au Ciel, un ange n'a rien d'exceptionnel. (Cosette)   Mar 7 Nov - 14:04

Cosette & Grantaire
Au Ciel, un ange n'a rien d'exceptionnel..
Grantaire afficha un sourire un peu plus grand quand il vit la rose monter aux joues de la jeune et jolie Cosette, alors qu’il la complimentait. Il ne pouvait pas nier que Pontmercy ne s’embêtait quand même pas du tout, bien au contraire. Cette jeune femme était parfaitement ravissante, peut-être un peu trop pur cependant au goût du jeune alcoolique. Cependant, il mentait clairement quand il affirmait que son « bon ami » lui avait parlé de la jeune femme comme une personne magnifique. Bon, il l’avait peut-être dit, avec des étoiles pleins les yeux comme tous ces jeunes hommes amoureux fous d’une jeune femme, mais ce n’était pas concrètement à lui qu’il l’avait dit. Et en un sens, Grantaire ne cherchait pas à complimenter Cosette pour le faire c’était juste… eh bien, c’était facile pour lui en fait de flatter les jeunes femmes. En tout cas, la jeune Cosette sembla apprécier le compliment et cela lui fit plaisir aussi. Pas parce qu’il tenait spécialement à flatter cette femme en particulier. Il n’avait que peu d’intérêt pour Marius et il considérait que ce jeune homme devrait justement se consacrer uniquement sur la beauté qu’il avait dans sa vie plutôt que sur la cause des Amis de l’A B C, mais il était évident qu’il ne ferait rien contre lui. Rien au sujet de la jeune femme. Sauf peut-être, parler un peu trop de ce qu’ils avaient en communs.

Parce qu’il n’avait effectivement pas dit qu’il avait des choses en communs avec Marius Pontmercy, mais des causes. Et cela semblait titiller la curiosité de la jeune femme, qui le questionna à ce sujet. Si Marius ne lui en avait pas parlé, ce n’était clairement pas le rôle de Grantaire de le faire. Mais pensez-vous que ça allait l’arrêter ? Évidemment que non.

« Des Amis de l’A B C bien sûr ! » Rétorqua-t-il alors, comme si c’était d’une évidente évidence. C’en était une en un sens, ça devait l’être pour leur leader surtout. Parce que à entendre certaines personnes – ce n’était pas le cas de Grantaire – cette cause devait prendre le temps de tout le monde, cette révolution devrait être constamment dans l’esprit de tous. Mais ce n’était pas le cas de ce fameux Marius. « De notre cause, notre combat, notre révolution. » Peu de personne entendrait réellement Grantaire parler de cette manière, mais dans tous les cas ça ne pouvait en aucun cas être sérieux. Bien au contraire, il en rajoutait maintenant, mais il ne pensait toujours pas que tout cela soit réellement nécessaire (c’était juste agréable pour profiter du vin du café Musain). « Sans lui, nous ne serions vraiment pas là aujourd’hui. Il est le pilier de notre cause. »

Le pire, c’était que ce n’était pas entièrement faux, quand bien même personne n’était irremplaçable en dehors du charismatique leader des Amis de l’A B C. Mais force était de constater que certaine personne, dont Marius, Enjolras, Courfeyrac ou encore ce casse pied de Combeferre, portaient cette révolution. Pas lui, non. En même temps, si on comptait sur lui.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: Au Ciel, un ange n'a rien d'exceptionnel. (Cosette)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Au Ciel, un ange n'a rien d'exceptionnel. (Cosette)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un ange descendu du ciel ❧
» Un ange tombé du ciel ? Soft Fury présentation
» Quand le soleil illumine ton visage et que tu ressembles à une ange tombée du ciel
» Un ange tombé du ciel
» L'anniversaire de mon choupinet chou sans qui je ne seris rien ♥.♥ ! ♥

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Demain, dès l'aube :: La ville lumière :: Les beaux quartiers :: Quartier latin-