Partagez | 
 

 Est-il des problèmes que le vin ne sache résoudre ? [pv Grantaire :3]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Messages : 1804
Date d'inscription : 07/02/2015

Message#Sujet: Est-il des problèmes que le vin ne sache résoudre ? [pv Grantaire :3]   Lun 6 Mar - 22:19


Est-il des problèmes que le vin ne sache résoudre ?
P

ourquoi fallait-il que, quoi qu'il dise ou fasse, elle se contente d'acquiescer, d'approuver, pour ensuite mieux souffrir en silence. Non seulement elle voyait l'homme qu'elle aimait lui échappait, bientôt définitivement, mais en plus de cela, elle encourageait cette évasion. Ca lui faisait du mal, beaucoup de mal, mais qu'il soit un peu heureux était finalement le seul souhait qu'elle osait formuler. Elle se sentait vraiment désemparée, effrayée, jalouse, angoissée. Elle enviait et maudissait cette satanée Cosette en même temps, et elle était terrifiée à l'idée que, du jour au lendemain, son beau voisin disparaisse. Leurs chemins ne se croiseraient dès lors plus jamais. Sa vie sans Marius... A quoi cela ressemblerait-il ? Elle n'en savait rien, et elle ne voulait pas le savoir. Pourtant, elle avait bien longtemps vécu sans Marius, mais ce n'était pas pareil... Ce n'était pas pareil du tout, en vérité. Elle se souvenait à peine à quoi ressemblait sa vie quand elle ne le connaissait pas, avant qu'il ne croise son chemin. Il avait rendu sa vie de tous les jours plus supportable. Oui, sa vie était difficile et misérable. Elle vivait de rien, elle était maltraitée, sa vie n'était qu'une succession de démarches pour le moins malhonnêtes... Mais elle était heureuse, parce qu'une seule pensée orientée vers Marius suffisait à emballer son coeur, à la faire se sentir plus légère, à éprouver ce sentiment qui vous élevait plus que quoi que ce soit d'autre ne saurait jamais le faire... Que deviendrait-elle quand il disparaitrait de sa vie ? Quelle injustice qu'il ait donné tant de sens à son existence avant de tout faire disparaître ! Elle n'aurait plus rien pour supporter la vie alors, parce qu'elle en était certaine, quand Marius aurait épousé sa Cosette, il n'aurait plus la moindre pensée à adresser à sa pauvre Ponine.

Triste, égarée, elle avait renoncé à achever la mission que lui avait confié son père. Elle en subirait les conséquences, elle le savait bien, mais qu'importe, elle choisissait de l'assumer. Cette douleur ne serait rien en comparaison de celle qui l'attendait, et qu'elle commençait dors et déjà à ressentir. Elle choisit donc de dépenser les quelques sous qu'elle avait volé à un riche de passage dans une rue de Paname, même si le moindre sou était supposé être rapporté à ses parents, et choisit de s'égarer au café Musain, où il n'était pas bien vu qu'une dame boive seule, mais où elle savait que Marius se rendait bien souvent. Avec un peu de chance, elle le verrait... Et sinon... Elle noierait son chagrin dans le verre de vin qu'on lui avait servi à contrecoeur... Elle en avait déjà entamé une grande partie quand elle vit s'approcher un jeune homme qui n'était certes pas celui qu'elle attendait, mais avec qui il ne lui ferait pas de mal de parler un peu. Grantaire venait de faire son entrée dans le café.




code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 268
Date d'inscription : 05/03/2017

Message#Sujet: Re: Est-il des problèmes que le vin ne sache résoudre ? [pv Grantaire :3]   Mar 25 Avr - 15:41

Eponine & Grantaire
Est-il des problèmes que le vin ne sache résoudre ?
Au final, Grantaire ne faisait pas grand-chose de sa vie en dehors de s’amuser. Même s’il prenait la peine de travailler un peu de temps en temps, histoire d’avoir quand même quelques sous dans sa poche, afin de les dépenser convenablement (en alcool donc la plupart du temps), il n’avait pas pour habitude de faire grand-chose. Pas grand-chose en dehors de se rendre au café Musain en fait. Que ça soit pour les réunions, ou pas. Autrefois, Grantaire ne venait là que dans le but d’assister aux réunions – profitant donc au passage de l’alcool du café – maintenant il venait parce qu’il appréciait vraiment l’endroit. Bon en fait, pour être plus précis, le jeune homme appréciait surtout de boire le vin de ce café. Ainsi donc, par moment, le membre des Amis de l’ABC venait au café Musain même quand il n’y avait aucune réunion de prévue. Même si, en même temps, c’était rare qu’une soirée ne se passe pas sans réunion du groupe, mais ce n’était pas le cas ce soir. Il se demandait s’il n’y avait pas quelque chose de prévue, mais il ne faisait rien pour le savoir. Aujourd’hui, le jeune homme n’avait vraiment rien envie de faire en fait. Même si, ça ne changeait donc pas tellement de d’habitude.

Quand Grantaire entra donc dans le café Musain, comme il le faisait très souvent, il balaya un peu la pièce du regard. La plupart du temps, il se contentait d’aller commander une (ou plusieurs) bouteille de vin avant de se rendre dans l’arrière salle du café, afin d’assister à une réunion. Mais ce jour-ci, Grantaire allait donc s’attarder dans la salle principale du café. Et son regard se posa d’ailleurs sur une âme connue. Eponine, une jeune femme qu’il connaissait et qu’il appréciait même. Le jeune homme s’approcha donc d’elle, affichant un grand sourire sur son visage. Parce qu’il appréciait de pouvoir parler un peu avec la jeune femme.

« C’est drôle, j’ai un peu l’impression que tu es en train de noyer ton chagrin dans le vin ! » Dit-il alors une fois aux côtés d’Eponine, sans prendre vraiment le soin de la saluer. Il s’installa d’ailleurs à ses côtés, commandant à son tour du vin parce qu’il n’allait quand même pas s’empêcher de boire de l’alcool simplement parce qu’il se trouvait en compagnie de la jeune femme. Surtout qu’elle buvait. « Ça c’est normalement mon genre. »

Parce qu’il ne cachait pas le fait que de son côté, il avait quand même un souci avec l’alcool. Quand bien même, de son côté, il ne considérait pas vraiment qu’il avait un souci. Oh, il en avait un, mais il n’aimait pas se l’avouer et le déni pouvait quand même faire beaucoup. En tout cas, voir Eponine boire du vin en cet instant au café Musain, ça l’étonnait un peu et forcément, Grantaire avait envie de savoir ce qu’elle faisait là, ce qui la poussait à boire. Surtout que bon, elle se retrouvait quand même à boire seule. Dans le genre pas bien vu du tout.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 1804
Date d'inscription : 07/02/2015

Message#Sujet: Re: Est-il des problèmes que le vin ne sache résoudre ? [pv Grantaire :3]   Mar 25 Avr - 22:59


Est-il des problèmes que le vin ne sache résoudre ?
L

a jeune femme afficha un sourire un peu triste quand son interlocuteur affirma qu'elle donnait le net sentiment d'être en train d'essayer de noyer son chagrin dans l'alcool. Non pas que ce soit l'image qu'elle veuille donner d'elle, mais elle se doutait que cela devait se remarquer. Elle n'avait jamais été très douée quand il était question de dissimuler ses émotions. Elle savait garder contenance en présence de ses parents, parce que son géniteur ne tolérait pas les chouineuses, elle donnait le change en présence de Marius, parce qu'elle ne voulait pas qu'il puisse constater à quel point à elle tenait à lui, mais il venait toujours des occasions où elle n'était plus capable de prétendre. Cette occasion était venue. Attablée ainsi devant son verre de vin comme une âme en peine (et dépravée au regard de beaucoup), elle ne pouvait pas faire comme si tout allait bien, elle ne cherchait pas à le faire. Et si quelqu'un devait vraiment la voir dans cet état, elle préférait que ce soit Grantaire qui, tout cynique pouvait-il être parfois, pouvait l'écouter et devait trouver mieux à faire que de se moquer de ses déboires. Au mieux bousculerait-il un peu ses sentiments. Et quelque part, ça ne lui ferait pas de mal. Elle aimerait qu'il les moque au point qu'elle-même parvienne à s'en moquer à son tour, que tout ceci devienne une gigantesque farce, ni plus ni moins qu'une farce. Elle pourrait rire des amours de Marius, peut-être même se réjouir de ses épousailles. Mais étant donné la manière dont elle se montrait présentement, il était sûr et certain qu'elle était encore loin du compte. On ne pouvait cesser d'aimer si facilement. Les choses ne se passaient pas comme cela.

-Parce que t'as du chagrin, toi ? demanda-t-elle avec un sourire en coin.

Elle n'imaginait pas Grantaire malheureux. Alcoolique, il l'était certainement, mais elle ne pensait pas que ce soit pour noyer ses malheurs... Mais peut-être qu'elle se trompait totalement, en définitive, peut-être que Grantaire avait ses propres blessures, il s'avérait seulement qu'il savait mieux les cacher qu'elle. C'était possible, après tout. En fin de compte, Ponine ne savait que très peu de choses de son interlocuteur, pour ne pas dire rien du tout. Elle devait bien être égoïste, d'ailleurs, parce que le jeune homme en savait bien plus à son sujet que l'inverse. La jeune femme but une gorgée de son verre de vin, fixa un instant Grantaire sans rien ajouter. Elle hésita à lui parler directement de ce qu'elle avait sur le coeur. Mais si elle ne le faisait pas maintenant, ça arriverait bien vite, en réalité. Alors tant qu'à faire...

-Marius va se marier.


Voilà qui était dit. Et c'était encore plus horrible quand c'était prononcé à voix haute.



code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 268
Date d'inscription : 05/03/2017

Message#Sujet: Re: Est-il des problèmes que le vin ne sache résoudre ? [pv Grantaire :3]   Mer 21 Juin - 23:10

Eponine & Grantaire
Est-il des problèmes que le vin ne sache résoudre ?
Grantaire afficha un grand sourire, à l’adresse d’Eponine, quand elle lui demanda s’il avait du chagrin lui. Bon, d’accord, il n’en avait peut-être pas. Ou alors si. En fait, Grantaire n’avait pas spécialement envie de s’attarder sur ce sujet, pas seulement avec Eponine, mais avec lui-même aussi. Le jeune homme se doutait que s’il devait se pencher sur ses états d’âmes, il aurait tendance à déprimer d’avance sur sa vie. Non parce que concrètement, la vie de Grantaire n’était pas parfaite non plus. Bon, il parvenait quand même à toujours avoir de l’argent à dépenser dans du vin – sinon sa vie serait vraiment horrible et n’aurait plus aucune raison – mais il ne roulait pas sur l’or. Et quand il était question des Amis de l’ABC… eh bien, par moment, il avait un peu le sentiment de perdre son temps. Même s’il ne le montrait pas, même s’il continuait de s’amuser de la situation. C’était son truc, il s’amusait. Parce qu’il n’avait pas vraiment d’autre choix. Et à côté, il buvait de l’alcool, beaucoup d’alcool, beaucoup trop d’alcool. Il était clairement alcoolique et le jeune homme ne cherchait même pas à s’en cacher. À quoi bon ? Par contre, à choisir, il n’avait aucune envie qu’on lui vole la vedette de ce côté-là. Autant dire qu’Eponine ne devait pas s’amuser à vider trop de vin non plus, pas trop souvent, parce qu’il ne voulait pas qu’elle prenne sa place.

Sauf que là, elle avait clairement une raison de boire ce vin. Sur le coup, Grantaire ne put s’empêcher d’être surpris en entendant que Marius allait se marier. Il connaissait les sentiments de la jeune femme pour le Pontmercy – quand bien même il ne comprenait pas ce qu’elle lui trouvait, mais ça c’était une autre histoire – il se doutait donc que cette nouvelle devait la mettre dans un état pas possible. Tout comme lui, qui ne manquait pas d’être surpris.

« Vraiment ? »
Non pas qu’il mettait en doute les propos de la jeune femme, mais il était sérieusement étonné de le découvrir. « Je croyais que Pontmercy n’avait plus d’yeux que pour la cause de notre ami Enjolras. »

Sur ces mots, le jeune homme ne se retint pas d’ailleurs de remplir le verre d’Eponine en même temps que le sien. Pour le coup, il voulait bien concevoir que la jeune femme avait besoin de vin. Parce que lui-même, là, tout de suite, il avait besoin de vin aussi. Même si ce n’était évidemment pas pour la même raison. Lui, de toute façon, il avait tout le temps besoin de vin. En tout cas, il n’avait pas l’intention d’oublier cette information.

« Comment tu le sais ? C’est avec son fantôme ? » I
l se montrait peut-être un peu trop curieux, mais il n’y pouvait rien. Il avait envie de tout savoir, parce qu’il s’intéressait évidemment au sort de Pontmercy. Bon, d’accord, juste parce qu’il adorait les ragots et que ça allait quand même être un sacré morceau à se mettre sous la dent. Grantaire était sûr que le leader des Amis de l’ABC n’était même pas au courant.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 1804
Date d'inscription : 07/02/2015

Message#Sujet: Re: Est-il des problèmes que le vin ne sache résoudre ? [pv Grantaire :3]   Jeu 22 Juin - 22:26


Est-il des problèmes que le vin ne sache résoudre ?
L

a stupéfaction de Grantaire semblait sincère, et elle ne fit qu'enfoncer le clou pour Eponine. Elle aurait préféré que le jeune homme, conscient de ses sentiments pour le bel étudiant, fasse preuve de plus de douceur, de considération à son égard, comprenant forcément que la nouvelle lui faisait le plus grand mal. Mais non, il préféra afficher toute sa surprise sans un semblant de ménagement. Mais c'était peut-être pour ça qu'elle lui en avait parlé, au fond, parce qu'elle savait qu'il ne la ménagerait pas, et c'était précisément ce dont elle avait besoin à l'heure actuelle. Il fallait qu'elle soit bousculée, pour réussir à passer à autre chose, peut-être. Et oui, il était normal qu'elle assouvisse la curiosité du jeune homme, si elle parlait de tout ça, ce n'était pas pour garder le silence, juste après. Donc même si le sujet était douloureux, il était sans doute préférable qu'elle s'y épanche. Non, Marius n'était finalement pas converti à la cause d'Enjolras... même si elle ne savait pas exactement quelle était la nature de cette cause... Elle ne s'intéressait guère à la politique, elle n'y comprenait absolument rien et ne voulait pas s'y intéresser, malgré les efforts de Louison pour la sensibiliser à cela. Qu'il soit investi à la cause ou pas, ça n'ôtait rien à la situation, c'était la vérité, il allait se marier, et elle, elle allait perdre ce vague espoir encore entretenu, bien que faible, pour son charmant voisin. Elle ne savait pas à quoi elle parviendrait à se raccrocher après ça, comment elle supporterait les remontrances de son père, comment elle supporterait le quotidien. Elle ne savait pas. En attendant, elle avait du vin.

-Pour un fantôme, elle m'a l'air bien vivante, répondit seulement Ponine.

Oh ça, elle aurait préféré, largement préféré, qu'il ne s'agisse que d'un fantôme, quelqu'un qui n'existerait pas vraiment, ou d'en tout cas inaccessible. Fantôme, oui, Cosette l'était, car surgie de son passé, d'un passé mort et enterré, mais elle était une femme bien vivante, en chair et en os, superbe, désirable, capable d'envahir les songes de n'importe quel homme qui ne soit pas totalement indifférent (coucou Enjolras). Et ils étaient tout sauf des songes l'un pour l'autre, aujourd'hui en tout cas. Oui, elle était vivante, bien vivante, trop vivante. Et bientôt, elle serait l'épouse du seul homme qu'elle ait jamais aimé.

-C'est lui qui m'en a parlé, ajouta-t-elle en avalant une grande gorgée de son verre.

Elle pensait que cette simple sentence suffirait à lui faire comprendre l'ampleur de son désarroi, s'il fallait vraiment cela, car en soi, ça devait être évident. L'homme qu'elle aimait allait se marier avec une autre. C'était déjà assez. Mais en plus, il le lui avait annoncé en personne "en toute amitié".



code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 268
Date d'inscription : 05/03/2017

Message#Sujet: Re: Est-il des problèmes que le vin ne sache résoudre ? [pv Grantaire :3]   Sam 12 Aoû - 17:33

Eponine & Grantaire
Est-il des problèmes que le vin ne sache résoudre ?
Grantaire aurait pu se montrer moins expansif quand il avait réagit à la nouvelle que Eponine venait de lui annoncer, mais en même temps il ne pouvait pas s’empêcher d’être surpris de découvrir que Pontmercy allait se marier. Il savait bien qu’il avait eu la tête dans les nuages à cause d’une fille à une période, se prenant d’ailleurs légèrement le chou avec Enjolras (ce qui avait clairement amusé notre alcoolique notoire d’ailleurs), mais il pensait que c’était terminé. Que le bon Marius avait compris, qu’il était à la cause et seulement à la cause. Qu’il allait donc se battre avec eux afin de rendre le pouvoir au peuple. Même Grantaire savait que ce n’était pas rien de se lancer dans la cause et qu’ils pouvaient le payer de leur vie (mais en même temps, la vie n’avait pas grande valeur en soit). Autant dire que cela n’allait pas de pair avec une vie de famille, avec un mariage. Forcément, Grantaire ne pouvait pas s’empêcher de se demander si Enjolras était au courant. Oh, non, il ne devait pas l’être, sinon il aurait entendu parler de ça. Puisqu’il avait l’habitude quand même de tendre l’oreille suffisamment pour tout entendre, ou presque, il ne pensait pas qu’il aurait échappé à une telle information. Et s’il ne le savait pas...

Le fantôme était donc bien vivante d’après Eponine et Grantaire comprenait qu’il s’agissait bel et bien de celle qui faisait déjà tourner la tête de Marius avant. Encore plus drôle tout ça. Oui, concrètement, il trouvait la situation vraiment amusante, mais il y avait peu de chose qu’il ne trouvait pas amusant. Ce n’était pas forcément agréable pour Eponine, surtout qu’elle ajouta que c’était ce bon Marius qui lui en avait parlé. Ça n’avait pas dû être évident pour elle, mais ça n’enlevait rien au fait que le jeune homme s’en amusait quand même. Parce que Marius donnait l’air d’être un élément indispensable à la cause et qu’il voyait bien qu’Enjolras lui adressait beaucoup (trop) d’attention. Il trouvait ça amusant que le petit protégé du leader ne soit finalement qu’une déception, qu’il ne valait rien dans la cause. Qu’il parte avec sa femme, qu’il se fasse oublier et qu’il laisse les grandes personnes jouer (bon, d’accord, il n’avait rien à dire). Il s’en amusait oui, mais il pouvait quand même voir la détresse de Ponine.

« Et je suppose qu’il t’en a parlé sans cacher sa joie. » Dit-il alors en prenant la bouteille pour remplir le verre de la jeune femme, comme dans un geste de soutien. Grantaire n’était pas doué pour ce genre de chose, mais il savait comment garder un verre plein. Il n’était pas forcément le mieux placé pour soutenir la jeune femme, dans sa peine de cœur plus que visible. « Tu lui as dis quoi ? »

Demanda-t-il alors, d’un ton plus sérieux, parce qu’il se demandait vraiment ce qu’elle lui avait répondu. Est-ce qu’elle avait osé lui dire quelque chose ? Bizarrement, il ne pouvait pas s’empêcher de croire qu’il avait la réponse.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 1804
Date d'inscription : 07/02/2015

Message#Sujet: Re: Est-il des problèmes que le vin ne sache résoudre ? [pv Grantaire :3]   Sam 12 Aoû - 18:02


Est-il des problèmes que le vin ne sache résoudre ?
P

onine savait bien que ce n'était pas de la part de son interlocuteur qu'elle devait attendre les mots de réconfort qui pourraient, potentiellement, soulager sa peine de coeur (mais dans tous les cas, elle considérait qu'aucun mot ne pouvait être capable d'un tel miracle), pour autant, elle espérait tout de même qu'il aurait suffisamment de considération à son égard pour ne pas non plus se moquer totalement, même si elle l'avait sans doute cherché, d'une certaine manière, et le tempérament de son interlocuteur était ce qui lui plaisait chez lui en temps normal, parce qu'il égayait aisément ses journées autrement monotone. Elle appréciait son geste quand il reremplit son verre, pas sûre que l'alcool soit la bonne solution, mais en même temps, elle était prête à accepter à peu près n'importe laquelle si ça pouvait l'aider à se sentir un peu mieux, et de la part de Grantaire, elle savait que c'était une attention toute particulière. Déjà, il partageait sa bouteille avec elle, une telle générosité voulait tout dire. Il supposa que le bel étudiant lui avait parlé de ses projets de mariage sans dissimuler sa motivation et son enthousiasme. Elle hocha la tête. Elle aimait Marius, depuis bien longtemps, à présent, mais lui, n'avait jamais rien remarqué. Il s'était complètement laissé aveugler par le "fantôme", comme l'appelait Grantaire. Il était si amoureux qu'il était aveugle aux sentiments des autres, à ses sentiments, et elle ne pouvait s'en prendre qu'à elle-même, en fin de compte, parce qu'elle n'avait jamais eu le courage de lui dire quoi que ce soit, elle encaissait sans mot dire, parce qu'elle n'était pas capable d'autre chose. Oui, elle était responsable de son sort. Et ça, c'était une chose dont Grantaire avait évidemment conscience, puisqu'il lui demanda ce qu'elle avait répondu. Lui était d'avis qu'il savait déjà pertinemment la réponse. Ponine but une grande gorgée de son verre de vin, prit une grande inspiration mêlée d'un soupir, et daigna répondre.

-Il m'a demandé de distraire le père de Cosette, pour qu'il puisse l'enlever et se marier.
Elle poussa un nouveau soupir. En cet instant, elle se sentait idiote, et en même temps, elle savait qu'elle recommencerait dans tous les cas. Il n'y avait rien que Marius ne puisse lui demander, il n'y avait rien qu'elle ne soit capable de faire pour lui. J'ai accepté. Comme si ce n'était pas évident. Elle acceptait toujours tout, de la part de Marius, et Marius lui demandait tout, innocemment, parce qu'il ne voyait pas, parce qu'il ne comprenait pas. Puis j'lui ai dit "adieu".

Parce qu'il était évident à ses yeux que leurs chemins ne se recroiseraient plus désormais. Ils s'étaient perdus, tout simplement. En même temps, ils ne s'étaient sans doute jamais trouvés non plus.



code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 268
Date d'inscription : 05/03/2017

Message#Sujet: Re: Est-il des problèmes que le vin ne sache résoudre ? [pv Grantaire :3]   Lun 25 Sep - 15:28

Eponine & Grantaire
Est-il des problèmes que le vin ne sache résoudre ?
Grantaire n’était pas réellement le mieux placé pour aider les personnes avec leurs peines de cœur. Franchement, il n’était pas du genre romantique, quand bien même il avait de nombreuses conquêtes. Mais c’était justement une preuve de plus qu’il était loin d’être romantique, il ne se souciait pas réellement des sentiments amoureux. À quoi bon ? À ses yeux, cela ne faisait qu’attirer des ennuis, preuve en était avec Eponine qui était folle amoureuse de ce bon vieux Marius alors qu’il ne voyait décidemment rien. Et quand la jeune femme lui apprit qu’il lui avait demandé de distraire le père de sa bien-aimée, le temps qu’il l’enlève afin de l’épouser, c’était une preuve de plus que son camarade ne voyait décidemment rien. Marius était aveugle, c’était évident. Parce que même si Eponine ne criait pas sur tous les toits qu’elle était amoureuse de Marius, cela se voyait. En tout cas, le jeune homme l’avait suffisamment vu pour le comprendre, ce qui n’était pas le cas du principal intéressé. Grantaire ne savait pas réellement quoi faire pour soulager la jeune femme sous ses yeux. Parce qu’effectivement, il avait quand même envie de la soulager un peu. Parce que même s’il ne le montrait peut-être pas très bien (mais c’était le cas avec tout le monde), il appréciait sincèrement la jeune femme. Qui ne le surpris pas tant que cela quand elle précisa qu’elle avait accepté la demande de Marius Pontmercy. Il n’y avait décidément rien qu’elle puisse lui refuser.

« Tu aurais dû refuser. » Dit-il de toute la délicatesse dont il savait faire preuve. Il se contentait surtout de dire ce qu’il pensait, elle n’aurait pas dû accepter de l’aider. Il y avait pas mal de chose que la jeune femme aurait dû refuser d’ailleurs, mais qu’elle ne faisait pas parce qu’elle était folle amoureuse de ce Marius qui ne voyait rien du tout. Trop concentré par celle qui allait devenir sa femme. Information qu’il ne pouvait que grandement retenir, se doutant que ça allait quand même lui servir. « Pourquoi tu ne lui dis pas la vérité plutôt que de lui dire adieux ? » Comme si c’était si facile, mais Grantaire se posait vraiment la question. Oh, en un sens, le jeune homme ne pouvait pas nier que l’information l’amusait et qu’il pensait la considérer comme utile (parce que concrètement, épouser une jeune femme, ça n’était pas vraiment en accord avec la cause que cet étudiant prétendait défendre avec les Amis de l’A B C). Cependant, il pensait quand même que Eponine pouvait changer éventuellement les choses si elle se décidait à parler à son bellâtre. « C’est peut-être le moment ou jamais de lui dire ce que tu penses vraiment. »

Et peut-être qu’ainsi, Marius Pontmercy allait enfin ouvrir les yeux sur autre chose que la belle donzelle qui ne manquait pas de lui retourner le cerveau. Qu’il allait enfin voir qu’il n’y avait pas qu’elle au monde, mais que d’autre personne tenait à lui, comme Eponine.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 1804
Date d'inscription : 07/02/2015

Message#Sujet: Re: Est-il des problèmes que le vin ne sache résoudre ? [pv Grantaire :3]   Lun 25 Sep - 20:47


Est-il des problèmes que le vin ne sache résoudre ?
C

e n'était pas spécialement plaisant à entendre, c'est certain, il n'empêche que Ponine ne pouvait en rien donner tort à Grantaire, et sur aucun point, il avait raison, elle n'aurait pas dû accepter de rendre un tel service à Marius. Quelle idée, de consentir à ce point à des services qui l'éloignaient à chaque fois plus de lui... Mais c'était plus fort qu'elle. Il demandait, elle obéissait, sans savoir ce qu'elle attendait véritablement en retour. Elle savait bien que l'aide comme elle le faisait ne changerait rien au regard qu'il portait sur elle et ne ferait jamais que la rapprocher davantage de la belle Cosette, elle le savait, et pourtant, elle persévérait dans la bêtise crasse... Parce qu'elle l'aimait. Si elle ne pouvait obtenir de lui qu'il l'aime en retour, elle avait envie de percevoir dans son regard un début de reconnaissance, un semblant d'amitié, un ersatz d'affection qui lui donnerait le sentiment de compter un peu pour lui. Au fond, c'était cela, oui, elle lui concédait tout parce que, ainsi, elle avait un peu, juste un peu, l'impression d'exister pour lui. C'était un pas grand-chose, mais elle prenait quand même. Et en attendant, elle se torturait. Grantaire avait évidemment raison, à plus d'un titre. Mais elle n'y pouvait rien. Lui n'avait sans doute jamais aimé, alors il ne comprenait pas, mais elle qui soupirait après son beau Marius à longueur de journée, elle savait. Et ça lui faisait du mal.

-Pourquoi je f'rais ça ?
l'interrogea-t-elle quand il lui suggéra qu'elle avoue à Marius ses sentiments une bonne fois pour toutes. Pour c'que ça changerait...

Une fois encore, au fond d'elle, elle savait que Grantaire avait raison. C'était absurde de garder cela pour elle, toujours pour elle, quand tout le monde autour d'elle finissait par comprendre sauf lui. Elle devrait le lui dire, pas dans l'espoir qu'il lui déclare sa flamme en retour, elle était convaincue que ça n'arriverait pas, mais au moins pour qu'il sache, qu'il comprenne son calvaire... Même si ça signerait la fin de tout. C'était sans doute l'une des raisons qui l'avaient poussée à ne rien dire. Tant qu'elle enfouissait ses secrets en son coeur elle ne risquait pas d'être rejetée, humiliée, fuie... mais au fond, n'était-ce pas déjà le cas ? Ne devrait-elle pas tout lui dire avant qu'il ne disparaisse pour de bon ? Mais à quoi bon... Il aimait sa Cosette, il allait vivre heureux et marié avec celle qui la dépassait en tout. Pourquoi se donnerait-elle à elle-même une telle punition ? Et en même temps, si, elle aurait dû tout dire.

-C'est trop tard, maintenant, de toute manière,
conclut-elle dépitée.

Après tout, elle ne savait même pas où Diable il pouvait bien être, maintenant.



code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 268
Date d'inscription : 05/03/2017

Message#Sujet: Re: Est-il des problèmes que le vin ne sache résoudre ? [pv Grantaire :3]   Sam 18 Nov - 12:09

Eponine & Grantaire
Est-il des problèmes que le vin ne sache résoudre ?
Pourquoi elle ferait ça ? Eponine en avait de ces questions. Pourquoi est-ce qu’elle devrait dire à Marius qu’elle l’aimait ? Bah, parce qu’elle l’aimait justement. Bon, Grantaire voyait la vie comme cela, si la jeune femme était amoureuse de son beau Pontmercy, elle n’avait qu’à lui dire. Bon, elle n’avait pas forcément tort concernant le fait que ça ne changerait pas grand-chose en soit, mais quand même. Ces gens qui ne disaient pas ce qu’ils pensaient, franchement… bon, en même temps, c’était un peu son cas aussi. Quoi qu’il ne s’en rendait pas compte lui-même. Mais quand même, Eponine avait de sacrées questions. Grantaire avait bien conscience que la jeune femme n’avait pas forcément envie d’entendre ce qu’il était en train de lui dire, mais en même temps ce n’était pas comme s’il allait lui mentir. Il pensait réellement que Eponine aurait dû dire à Marius ce qu’elle ressentait, cela lui aurait quand même évité de sacrés désagréments. Elle était là, à tenter de noyer son chagrin dans l’alcool, simplement parce qu’elle perdait de plus en plus l’homme qu’elle aimait. Franchement, c’était beaucoup.

Il devrait peut-être agir autrement, mais ça ne serait pas lui s’il agissait différemment. Il ne pouvait pas s’empêcher de tout prendre à la légère, même les peines de cœur de la jeune femme. Il l’appréciait, franchement, il n’avait rien contre elle et il devait bien avouer qu’il l’aimait bien. Mais en même temps, il n’allait pas juste se contenter de la plaindre.

« Pourquoi c’est trop tard ? » Demanda-t-il alors avant de remplir de nouveau les verres et de prendre une longue gorgée du vin. « Il est pas marié encore. Tu peux très bien lui dire ce que tu ressens et peut-être que tout finira bien pour toi. »

Il n’y croyait pas réellement, au fond, parce qu’il savait bien que son camarade des réunions des Amis de l’A B C était mordu de sa Cosette, il savait que ce dernier aimait réellement sa fiancée. Autant dire qu’il ne pensait pas réellement que le jeune homme puisse tout quitter, sa belle Cosette en premier, parce que Eponine lui aurait avoué ses sentiments. Mais bon, cela ne l’empêchait pas quand même de se dire qu’elle devrait le faire quand même. Qu’elle se montrait trop défaitiste.

« Tans qu’il ne s’est pas fait passer la corde au cou, Pontmercy est parfaitement libre. »

Et c’était vrai, après tout. Un homme qui n’était pas lié à une femme, était libre. Ce n’était pas pour rien que Grantaire n’envisageait pas une seule seconde se faire passer la corde au cou. Après tout, il aimait bien trop la chair des femmes pour se contenter d’une seule. Surtout qu’au final, il ne parvenait pas du tout à s’imaginer lier sa vie avec celle d’une seule et même personne. Pas de cette manière en tout cas. Ça n’avait aucun intérêt. Mais si Eponine tenait à ce point à Marius, qu’elle garde à l’esprit que tant qu’il n’avait pas épousé sa Cosette, il n’était pas encore perdu.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 1804
Date d'inscription : 07/02/2015

Message#Sujet: Re: Est-il des problèmes que le vin ne sache résoudre ? [pv Grantaire :3]   Sam 18 Nov - 12:32


Est-il des problèmes que le vin ne sache résoudre ?
P

onine ne saurait trop dire si cette conversation lui faisait du bien ou non. Quelque part oui, parce qu'elle lui permettait de confier ce qu'elle avait sur le coeur à quelqu'un, et même si ce n'était pas la première fois, ça faisait du bien de ne pas tout garder tout pour soi, et qui plus est, Grantaire lui servait pour le moins ce qu'elle avait envie d'entendre lui laissant entrevoir des possibles quand elle devrait plutôt se persuader qu'aucun espoir n'était permis. Mais par ailleurs, cette discussion lui faisait du mal puisqu'elle mettait en exergue l'ineluctabilité de la situation qui la rendait si malheureuse, et retournait le couteau dans une plaie béante qui n'exigeait pas tant d'efforts pour être terriblement douloureuse. Grantaire n'avait pas tort, quelque part, tant que Marius n'était pas marié, rien n'était écrit, mais Ponine n'était pas la dernière des idiotes non plus, Marius n'avait rien à gagner à se détourner de sa Cosette pour elle. D'ailleurs, quel sens cela aurait-il ? Il aimait la jolie blonde au point de vouloir s'engager avec elle pour le restant de ses jours, qu'est-ce qu'une déclaration de sa part pourrait changer à cet état de fait ? Elle n'était pas ce qu'il lui fallait, elle n'était pas celle qui faisait battre son coeur. Elle pourrait peut-être décharger le sien d'une douleur de plus en plus insoutenable en recourant aux aveux, mais elle gageait que le soulagement serait de courte durée, après quoi, il ne pourrait plus jamais la regarder en face. Le minimum d'intérêt qu'il daignait lui accorder était pour elle le plus précieux des trésors, déjà, comment pourrait-elle vouloir y renoncer alors que c'était par lui qu'elle subsistait, qu'elle supportait son sinistre quotidien... mais en même temps, de son quotidien, il ne ferait bientôt plus partie. Elle poussa un profond soupir et rétorqua :

-S'il est libre, son coeur ne l'est pas, c'est pareil.

Elle était défaitiste, c'était dans son tempérament. Il faut dire que sa vie et son expérience ne l'avait pas encouragée à voir de l'existence ses meilleurs aspects, elle laissait l'optimiste à d'autres. Des gens comme Grantaire, par exemple. Mais lui-même croyait-il dans son discours ? Elle en doutait un peu en fin de compte. Il connaissant sans doute Marius mieux qu'elle, en fin de compte. Alors il ne pouvait que se douter de ce qu'il adviendrait. De lui tout comme d'elle, d'ailleurs. Dans un cas comme dans l'autre, ce ne serait pas glorieux. Elle but une nouvelle large gorgée de verre. Grâce à Grantaire, qui prenait soin de le remplir avant qu'il n'ait eu le temps de se vider, elle serait bien incapable de déterminer à quel point elle s'était déjà alcoolisée.

-Mais t'as peut-être raison, j'devrais p'têt lui dire, même pour rien.



code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 268
Date d'inscription : 05/03/2017

Message#Sujet: Re: Est-il des problèmes que le vin ne sache résoudre ? [pv Grantaire :3]   Mer 10 Jan - 0:25

Eponine & Grantaire
Est-il des problèmes que le vin ne sache résoudre ?
Grantaire avait l’habitude de toujours prendre les choses à la légère, à vivre sa vie sans trop réfléchir, sans trop se préoccuper du futur. C’était sans doute pour cela qu’il restait agrippé aux Amis de l’ABC alors qu’il n’y avait pas forcément d’espoir, alors qu’il ne leur voyait pas de futur. Et donc, Grantaire avait bien envie de croire que Eponine était trop défaitiste. Ce qu’elle prouva encore une fois quand elle affirma que si Marius était libre – puisqu’il n’avait pas encore une belle corde bien serré autour de sa gorge pour le lier à son fantôme – il n’était pas spécialement libre de cœur, puisqu’il était amoureux de cette femme. Elle n’avait pas tort, au contraire, Grantaire avait bien vu comment était le Pontmercy quand il parlait de sa Cosette. Mais bon, il partait du principe qu’elle ne perdrait pas grand chose à lui parler non plus. Au pire quoi ? Il l’envoyait balader et elle ne serait jamais avec lui, ça ne changerait pas grand chose à la situation. D’ailleurs, au final, Eponine commença à affirmer qu’elle devrait peut-être le faire, même si ce n’était pour rien. Au final, Grantaire préférait quand même entendre largement de tels propos. Même si ça n’allait peut-être la mener nulle part au final.

« J’ai toujours raison, tu devrais le savoir. » Dit-il dans un sourire amusé, avant de faire une fausse révérence, bien trop forcé pour qu’elle soit crédible. En même temps, Grantaire était bien trop alcoolisé en cet instant précis pour oser croire être crédible. Pour même chercher à l’être d’ailleurs, parce que ce n’était clairement pas le cas. Et vu la manière dont il s’efforçait de remplir à chaque instant un peu plus leurs verres, il était évident que les deux interlocuteurs avaient déjà bu un sacré nombre de verre. Tant mieux, c’était comme ça que le jeune homme aimait la vie. Et alors qu’il se redressait donc, son regard se porta un instant vers la séparation entre la salle principale du café Musain et l’arrière salle, où il allait y avoir bientôt une réunion. « De toute façon, tu mérites bien mieux que ce type. »

Ajouta-t-il alors, le pensant sincèrement. Grantaire n’avait pas beaucoup d’affection pour Pontmercy et il pensait sincèrement que Eponine méritait mieux (même si concrètement, les histoires de couple fidèle, ce genre de chose, ce n’était clairement pas pour lui). Bon, d’accord, ce type avait une situation ou presque et c’était toujours mieux que la vie de la jeune femme, mais quand même. Elle devrait porter son dévolue sur un autre au pire, elle sera bien plus heureuse.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 1804
Date d'inscription : 07/02/2015

Message#Sujet: Re: Est-il des problèmes que le vin ne sache résoudre ? [pv Grantaire :3]   Mer 10 Jan - 22:23


Est-il des problèmes que le vin ne sache résoudre ?
P

onine ne put s'empêcher d'esquisser un sourire à la première réflexion de son interlocuteur. S'il était une chose certaine, c'est que son interlocuteur n'avait pas son pareil pour l'amuser et la faire rire. Il était un amuseur-né, et c'était sans doute pour cela que certains ne l'appréciaient pas. Ce qui n'était pas le cas de la jeune femme. Elle, en ce moment, elle avait besoin de sourire, et manifestement, Grantaire s'y entendait pour l'encourager en ce sens... Et tout l'alcool dont il remplissait son organisme y contribuait aussi, certainement. Elle ne s'en rendait pas compte, mais elle devait déjà avoir avalé un certain nombre de verres. Grantaire les remplissait avant qu'elle n'ait le temps de les voir se vider. C'était traître, et certains signes ne trompaient pas, à commencer par l'impression qu'elle avait d'avoir enveloppé son cerveau dans du coton très épais. Ma foi, ce n'était pas complètement déplaisant. Grantaire affirmait avoir toujours raison, Ponine ne comptait pas même relever tant il était évident pour elle que c'était faux. Il était loin de tout savoir ni d'être un sage parmi les sages, il avait plutôt la réputation d'être l'inverse, d'ailleurs. Mais elle s'en fichait, parce qu'il réussissait à la consoler... un peu, mais pas totalement, puisque tout l'alcool du monde ne lui ferait jamais oublier Marius Pontmercy et moins encore sa charmante, si charmante fiancée, qui avait volé son coeur et en était si fière qu'elle semblait provoquer par sa seule existence quiconque chercherait encore à dérober le coeur sur lequel elle avait su avoir une prise à ce point puissante.

-Je mérite mieux que lui ? répéta-t-elle, incrédule.

Elle n'aimait pas vraiment la manière dont il venait de parler de l'homme qu'elle aimait. Marius, pour elle, ce n'était pas un type, c'était l'homme qui faisait battre son coeur, celui dont la seule présence, même lointaine, enjolivait ses journées si sinistres, c'était celui qui avait donné son sens à une vie de douleur et de misère, et qui deviendrait plus douloureuse et misérable encore après son départ. Comment son interlocuteur pouvait-il affirmer qu'elle méritait mieux que lui ? Il n'y avait rien de plus faux en ce bas monde. Il était au-delà de tout ce qu'elle pouvait ne serait-ce qu'espérer frôler du bout des doigts. Pour elle, Marius était la perfection. Son seule et unique défaut était d'en aimer une autre, et c'était un défaut trop excusable, au fond.

-Il a toujours mérité mieux que moi, et il a mieux que moi,
dit-elle un peu sombrement alors. Puis elle tourna son regard vers Grantaire et s'adressa à lui après avoir bu une nouvelle gorgée d'alcool. Pourquoi tu l'aimes si peu, monsieur Marius ?


code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 268
Date d'inscription : 05/03/2017

Message#Sujet: Re: Est-il des problèmes que le vin ne sache résoudre ? [pv Grantaire :3]   Jeu 8 Mar - 17:16

Eponine & Grantaire
Est-il des problèmes que le vin ne sache résoudre ?
Si Eponine souriant un peu de temps en temps, ce ne fut pas le cas quand Grantaire affirma qu’elle méritait mieux que son Monsieur Marius. Pourtant, le jeune homme était sérieux, il le pensait vraiment. Bon, d’accord, la jeune femme ne payait pas de mine et à côté de la Cosette de Marius, elle devait faire moins bonne figure encore. Mais quand même, Grantaire pensait que son interlocutrice valait mieux que ce Monsieur Marius, même si elle ne le pensait pas du tout apparemment, elle s’en offusquait même des propos de l’alcoolique notoire. Elle lui retourna la question, lui demandant donc si elle méritait mieux que lui. Ou plutôt, elle lui fit comprendre qu’elle n’acceptait pas ses paroles. Soit, il avait l’habitude de toute façon. Eponine affirma que son Monsieur Marius méritait mieux qu’elle, qu’il avait même mieux qu’elle. Ouais, ça c’était quand même sacrément un point de vue, le jeune homme n’avait aucune envie de partager son point de vue, de penser de la même manière qu’elle. Grantaire ne se retint pas de lever les yeux au ciel d’ailleurs, ne prenant pas vraiment la peine de ménager la jeune femme sous ses yeux. Du moins pas de cette manière, puisque l’Amis de l’A B C ne manqua quand même pas de remettre un peu de vin dans son verre, une manière pour lui de la ménager donc. C’était de cette manière que le jeune homme avait l’habitude d’agir et il n’avait pas l’intention de se retenir. Surtout que de son côté, il ne se retenait pas de boire non plus. En même temps, le jour où il allait se retenir de boire n’était clairement pas arrivé.

« Je n’ai jamais dit que je ne l’aimais pas ton Monsieur Marius. » Affirma-t-il en levant son verre pour en boire une grande gorgée. Bon, le jeune homme se doutait qu’il n’était peut-être pas vraiment crédible. Surtout que la jeune femme ne lui demandait pas pourquoi il n’aimait pas Marius, mais pourquoi il l’aimait si peu, ce n’était pas tout à fait la même chose. Mais bon, Grantaire avait l’habitude d’entendre un peu ce qu’il voulait entendre aussi. « Je dis juste qu’il ne vaut pas la peine de tous tes efforts. » Ce qui ne répondait donc clairement pas à la question de la jeune femme encore une fois. Sans que cela ne pose vraiment de cas de conscience à Grantaire. En même temps, il n’avait plus vraiment de conscience depuis longtemps. « S’il ne voit pas à quel point tu tiens à lui, alors c’est un idiot. » Oui, c’était bel et bien lui qui disait ça, comme quoi il était toujours plus facile de balayer devant la porte des autres sans le faire devant chez soi. « Et je trouve que beaucoup trop de personne compte sur lui, sans se rendre compte qu’il n’est pas digne de confiance. »

Il ne pensait en aucun cas à Enjolras en prononçant ces mots et le premier qui pensera ça, il le ferait taire.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 1804
Date d'inscription : 07/02/2015

Message#Sujet: Re: Est-il des problèmes que le vin ne sache résoudre ? [pv Grantaire :3]   Jeu 8 Mar - 18:52


Est-il des problèmes que le vin ne sache résoudre ?
G

rantaire avait beau affirmer qu'il n'éprouvait pas d'animosité particulière à l'égard de Marius, Ponine avait peine à le croire. Elle considérait que le ton qu'il employait, l'attitude qu'il adoptait, en disaient long sur ce qu'il pensait réellement du jeune homme. Alors, certes, il n'avait jamais dit tel quel qu'il n'aimait pas Marius, mais c'était comme cela que Ponine le ressentait. Ceci dit, elle n'avait jamais été, forcément, la meilleure juge au monde de la nature humaine même si son expérience lui avait offert de la découvrir sous bon nombre de ses aspects. Enfin, quoi qu'il en soit, ce n'était pas vraiment la question, qu'il l'aime ou pas, il était assez évident que son interlocuteur avait des a prioris vis-à-vis de Pontmercy, et la jeune femme était curieuse de savoir d'où ces derniers lui venaient, alors elle était à l'écoute précieuse de ce qu'il pourrait bien avoir à répondre à cela. Il ne valait pas la peine de tous ses efforts. Peut-être, oui, mais qu'est-ce qui le lui faisait affirmer ? Aux yeux de Ponine, Marius avait tout pour que l'on tombe amoureux de lui, il était beau, agréable, intelligent, et avec lui, elle avait toujours eu le sentiment d'être considéré en être humain et pas comme une moins que rien. Son seul défaut était d'en aimer une autre, et à vrai dire, Ponine ne lui en voulait même pas réellement pour cela, parce qu'elle savait très précisément pourquoi il avait préféré Cosette à elle, la question ne se posait même pas, d'ailleurs. Elle avait un milliard de qualités que Ponine, elle, ne possédait pas. Mais il y avait encore autre chose, elle en avait le sentiment, du moins. Est-ce qu'il était idiot de ne pas voir à quel point elle tenait à lui ? Peut-être qu'il savait mais faisait mine du contraire pour ne pas la blesser. Il était trop tard pour le déterminer, à présent, de toute façon. Ponine trouvait décidément que Grantaire y allait fort, jusqu'à affirmer que Marius n'était pas digne de confiance. D'où pouvait bien lui venir une idée pareille ?

-Qui, par exemple ?
demanda-t-elle, puisqu'elle avait bien conscience que là, il ne parlait plus d'elle.

Et c'était sûrement bien plus par rapport à ces personnes qui accordaient une confiance à Marius qu'ils ne devraient apparemment pas que Grantaire nourrissait cette sorte d'animosité par rapport à Marius. Et elle était curieuse. Il lui restait peut-être encore des choses à apprendre sur le jeune homme pour qui battait son coeur, des choses qu'elle n'avait pas soupçonnées, mais qui avaient leur importance, quoi qu'il en soit. Puisque Grantaire avait lancé le sujet, elle espérait bien qu'il accepterait de lui en dire encore davantage.


code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 268
Date d'inscription : 05/03/2017

Message#Sujet: Re: Est-il des problèmes que le vin ne sache résoudre ? [pv Grantaire :3]   Ven 4 Mai - 21:23

Eponine & Grantaire
Est-il des problèmes que le vin ne sache résoudre ?
Grantaire avait bien conscience que par moment, il parlait quand même beaucoup trop. C’était clairement l’effet de l’alcool, mais en même temps, puisqu’il était constamment sous l’effet de l’alcool, ça ne comptait peut-être plus. En cet instant précis, il était évident que Grantaire parlait beaucoup trop sur Marius et il vaudrait mieux, sans doute, qu’il ne dise plus rien. Quand bien même, le jeune homme était sérieux quand il affirmait à la jeune femme qu’il était idiot de ne pas se rendre compte qu’elle l’aimait. Qu’il devrait s’en rendre compte donc. Et que tout le monde devrait donc arrêter aussi de lui faire confiance, parce qu’il n’était pas digne de confiance. Bon, encore une fois, le jeune homme n’était clairement pas objectif concernant Pontmercy, et ça il avait envie d’être le seul à le savoir. Sauf qu’il était évident qu’il parlait beaucoup trop en ce moment. La preuve, Eponine ne manqua pas de le questionner concernant les personnes qui ne devraient même pas lui faire confiance.

Grantaire avait bien envie de se contenter de ne pas répondre et il savait bien qu’il était capable d’arriver à détourner la conversation. Surtout qu’il avait suffisamment d’alcool en réserve, pour se permettre d’envisager de changer de conversation. Et en même temps, Grantaire avait conscience qu’elle ne le laisserait pas faire sans doute, pour la simple et bonne raison que ça touchait son beau Marius. Alors qui ? Il allait peut-être répondre.

« Je suis sûr que tu le sais. » Dit-il simplement, en tournant cependant son regard aussi vers la direction de la porte qui menait à l’arrière salle du café Musain. Il ne mentait pas en plus, en se contentant de tourner son regard vers la porte, il en disait plus qu’avec ses propos. Et il ne mentait pas, parce qu’il considérait vraiment que les Amis de l’A B C ne devraient pas avoir tant confiance en ce Marius Pontmercy, surtout si ce dernier se concentrait à ce point sur Cosette. La preuve, Eponine était en train de lui apprendre que Marius allait épouser Cosette après tout, ce qui n’allait pas du tout avec la révolution qu’il était censé mener avec les autres. « Depuis que ton Marius est intéressé par sa Cosette, tu n’es pas la seule qu’il abandonne. » Précisa-t-il alors, décidant de se montrer finalement un peu plus explicite sur ce qu’il entendait quand il affirmait que les personnes ne devraient pas lui faire confiance.

Il n’y avait pas réellement de raison que Eponine ne le comprenne pas, parce qu’elle se doutait quand même de ce qu’ils faisaient de l’autre côté de cette porte. La révolution était en marche, ce qui ne voulait pas dire qu’elle allait marcher pour autant, mais ça n’enlevait pas le fait que le Marius Pontmercy était en train d’abandonner les troupes dans le but de roucouler avec sa belle Cosette. Les relations amoureuses n’étaient clairement pas compatibles avec les rébellions qui risquent de faire couler énormément de sang. De faire des morts et donc des veuves.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 1804
Date d'inscription : 07/02/2015

Message#Sujet: Re: Est-il des problèmes que le vin ne sache résoudre ? [pv Grantaire :3]   Ven 4 Mai - 21:47


Est-il des problèmes que le vin ne sache résoudre ?
B

on d'accord, Grantaire n'avait pas tort en affirmant que Ponine devait avoir une bonne idée des personnes (ou de la personne dont il parlait), après tout, ce qui liait Grantaire à Marius, c'étaient les amis de l'ABC, alors il devait très certainement s'agir d'eux, mais sa question en impliquait peut-être d'autres, implicites, comme "pourquoi". Dans tous les cas, elle avait le sentiment que Grantaire, consciemment ou pas, voulait qu'on lui délie la langue, alors elle n'allait certainement pas se priver de le faire de son côté. Et elle n'eut pas spécialement à insister pour qu'il daigne se livrer, au passage. Car en effet, son discours se fit bientôt plus explicite, son regard glissant du côté de l'arrière-salle du café Musain, où la jeune femme savait que les réunions du groupe de jeunes révolutionnaires avait lieu. Ainsi donc, depuis qu'il avait rencontré Cosette, il délaissait également la cause qu'il avait pourtant juré de défendre, et qui semblait lui tenir tant à coeur. Cela ne devrait pas forcément la surprendre, parce qu'elle voyait bien combien le jeune homme était totalement obsédé par la belle Cosette et combien rien d'autre ne semblait compter encore pour lui au regard de cette nouvelle idylle... mais elle fut un peu déçue tout e même. Sa témérité, sa soif de justice sociale, sa ferveur, étaient des qualités chez lui qui l'avaient indéniablement séduite... Il ne lui suffirait pas, bien sûr, de prendre ces informations en considération pour oublier les sentiments qu'elle nourrissait à son égard, et qui étaient plus forts que tout quoi qu'il advienne... mais tout de même, ce qu'elle apprenait la chagrinait un peu. Comme si Marius n'était plus tout à fait le même, en plus de ne plus lui être du tout accessible (s'il l'avait seulement été un jour, ce dont on pouvait très largement douter).

-Voilà qu'est dommage, considéra-t-elle dans un léger haussement d'épaules avant d'avaler d'un trait une très large rasade de vin, puis d'adresser un regard plus attentif à son interlocuteur. Cette affaire avait l'air de le contrarier, l'air de rien. Etait-ce seulement de la déception de sa part ? Il y avait comme un petit quelque chose qu'elle ne cernait pas. Et l'alcool avait bien assez circulé dans leurs veines pour que cette conversation puisse envisager d'être approfondie. Après tout, Ponine en avait bien dit assez de son côté (sans doute parce qu'elle était beaucoup trop bavarde). Il pouvait bien lui rendre la pareille, non ? Elle estimait que justice quoi qu'il en soit. On dirait que ça te contrarie sacrément, moi qui pensais que tu traînais là-bas que pour la qualité du vin et faire de l'oeil à la serveuse.

Mais il était peut-être plus impliqué politiquement qu'elle ne l'aurait cru, au final.



code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 268
Date d'inscription : 05/03/2017

Message#Sujet: Re: Est-il des problèmes que le vin ne sache résoudre ? [pv Grantaire :3]   Ven 13 Juil - 17:07

Eponine & Grantaire
Est-il des problèmes que le vin ne sache résoudre ?
Eponine sembla déçue de découvrir que son beau Marius ne manquait pas de délaisser aussi la cause qu’il défendait avec les Amis de l’A B C. Eh oui, malheureusement, elle était quand même sous le charme d’un jeune homme qui n’en valait pas la peine. Bon, d’accord, ses pensées propres sur Marius Pontmercy l’empêchaient d’être objectif concernant ce dernier, mais quand même, la jeune femme avait de bonnes raisons d’être déçue. Et le buveur de vin ne faisait que dire la vérité. Il n’avait même pas besoin de mentir, d’extrapoler comme ça lui arrivait souvent. Parce que le petit amoureux délaissait réellement la cause qu’il avait promis de défendre. Grantaire avait vu la déception dans les yeux de Enjolras, ce qui avait eu le don de l’agacer d’ailleurs plus qu’il ne le faudrait. Plus qu’il n’oserait réellement se l’avouer.

La jeune femme vida son verre, alors Grantaire ne manqua pas de le remplir de nouveau. Un verre vide, c’était une hérésie. Il n’y avait aucune raison qu’un verre reste vide trop longtemps. Quand il était vide, on remplissait de nouveau pour le vider encore et encore. Bref, son verre avait de nouveau du vin à l’intérieur et c’était très bien comme ça. De son côté, le jeune homme fit de même, vidant son verre encore une fois et le remplissant encore. Au moment où son interlocutrice mentionna le fait qu’il semblait contrarié par l’absence de Pontmercy à la cause des Amis de l’A B C alors que de son côté, il n’avait normalement pas grand-chose à faire de la cause. Oui, bon, c’était vrai qu’il n’en avait pas grand-chose à faire et qu’il savait parfaitement que tout cela était voué à l’échec. Mais quand même, il ne voyait pas où était le mal.

« Le vin est bon et la serveuse est l’une de mes meilleures amies. »
Affirma-t-il dans un sourire amusé, ne prenant pas réellement les propos de Eponine au sérieux. Il ne mentait pas non plus. Le vin était bon – enfin, aussi bon qu’il pouvait se le permettre, il y avait mieux, mais il passait très bien dans le gosier. La preuve, au vu de ce que les deux jeunes gens venaient d’avaler, on ne pouvait pas mettre en doute le fait qu’il descendait bien dans la gorge. Un peu trop bien d’ailleurs. Parce qu’il ne manquait pas de brouiller les esprits. Et concernant Louison, il l’appréciait sa petite serveuse. Elle lui servait toujours du vin, alors forcément qu’il l’appréciait. Pas autant qu’il le faudrait, mais ce n’était pas de sa faute, elle n’avait pas de belles boucles blondes. Et ce n’était pas plus mal en réalité qu’il ne porte pas son dévolue sur elle. Parce que des conquêtes, il en avait un certain nombre quand même. « Ça ne me contrarie pas, je me contente de constater. » Reprit-il en cherchant à se défendre, en grande partie parce que son esprit était embrouillé et que ce dernier avait tendance à délier sa langue. Plus qu’il ne le faudrait sans doute. « Je dis juste qu’on a envie de défendre une cause et qu’on fait confiance à des personnes qui ne méritent pas cette confiance c’est tout. On a confiance en des gens qui se disent fidèle à la cause, mais court après derrière des jolies donzelles. » Qui était le « on » ? Là était la question. « Et moi, Grantaire, je dis que ça mène nulle part, mais j’suis quand même là tout le temps. »
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 1804
Date d'inscription : 07/02/2015

Message#Sujet: Re: Est-il des problèmes que le vin ne sache résoudre ? [pv Grantaire :3]   Ven 13 Juil - 19:36


Est-il des problèmes que le vin ne sache résoudre ?
L

a réponse de Grantaire eut le mérite de décrocher un sourire à Eponine, ce qui n'était pas un moindre luxe, dans les circonstances actuelles, où le spectacle de son sourire était encore plus rare que d'ordinaire. Elle enviait assez son interlocuteur, à vrai dire. Elle voudrait être capable, comme lui, de prendre tout aussi légèrement. Sa vie serait sans doute bien plus simple ainsi. Mais elle ne pouvait rien contre son caractère, c'était plus fort qu'elle, elle s'inquiétait trop, elle aimait trop, elle ne pouvait rien contre ça... mais peut-être qu'une consommation appuyée de vin comme Grantaire en avait l'habitude aidait un peu, dans le fond. Elle sentait ses pensées moins lourdes à mesure que les verres se vidaient et se remplissaient (encore que son estomac, au demeurant vide, comme toujours, s'en souviendrait très vite), ses sombres pensées enveloppées d'un nuage d'absence. C'est vrai que le vin ici n'était pas mauvais. Pas le genre de grand cru que l'on servirait aux princes, mais pour un esprit chagriné comme le sien, ça faisait toute la différence. En tout cas, les réponses légères de son interlocuteur avaient le mérite de contraster avec une humeur certainement trop lourdes, et rien que pour ça, elle ne regrettait pas de se trouver ici, même si Marius ne s'y trouvait pas, et même si, semble-t-il, il n'était plus vraiment dans ses habitudes de s'y trouver depuis un moment.

Grantaire affirma qu'il se contentait de faire un constat, ce dont Ponine se permettait de ne pas être tout à fait sûre, sans pour autant envisager de le reprendre. Il se pouvait bien, après tout, que le jeune homme se contente d'observer et de constater. Après tout, à force de traîner ainsi, il n'était pas surprenant que faute de s'impliquer, il ait du moins constaté. Et manifestement, il y avait pas mal de choses à bel et bien constater. Cela dit, en effet, si Grantaire se montait plus présent que Marius à ces réunions qu'il moquait plus qu'il ne les cautionnait, c'est bien que Marius s'était détourné de ce chemin-là pour en poursuivre un autre. Aux charmantes boucles blondes (pas exactement celles qui intéressaient Grantaire, mais visiblement, les boucles blondes, c'était un bonus, Ponine et ses cheveux bruns, raides et ternes, ne pouvait pas lutter) et au sourire d'ange.

-Pourquoi est-ce que tu viens, toi ?
demanda-t-elle, qui n'avait plus envie de se concentrer sur Marius (comme si c'était possible) et essayait du mieux possible d'aborder un sujet qui soit susceptible de ne pas la faire souffrir. Elle ne savait pas grand-chose de Grantaire, au bout du compte, alors ce n'était pas une mauvaise chose. Le vin est bon, Louison est adorable, mais tu n'as pas à assister aux réunions pour en profiter.


code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 268
Date d'inscription : 05/03/2017

Message#Sujet: Re: Est-il des problèmes que le vin ne sache résoudre ? [pv Grantaire :3]   Ven 14 Sep - 11:17

Eponine & Grantaire
Est-il des problèmes que le vin ne sache résoudre ?
Au final, Grantaire était peut-être un peu contradictoire dans ses discours, mais toutes ces présences aux réunions des Amis de l’A B C étaient contradictoires. Le jeune homme ne manquait pas d’affirmer que ce combat ne menait à rien, qu’ils n’allaient pas pouvoir faire grand-chose, que le monde n’allait pas changer comme ça. Il était clairement sceptique dans la cause des Amis de l’A B C, mais pour autant il était là à presque toutes les réunions. Bon, il en avait raté quelques-unes par moment, parce qu’il n’avait pas pu s’y rendre (que ça soit parce qu’il était trop occupé avec une femme ou trop bourré dans un coin), mais il était quand même quasiment tout le temps là. C’était contradictoire donc, il en avait conscience, mais très franchement Grantaire n’avait aucune envie de se prendre la tête avec ces détails. Ce n’était pas pour rien que sa tête tournait la plupart du temps.

Mais Eponine ne manqua pas de poser LA question, de lui demander pourquoi est-ce qu’il était là, s’il n’adhérait pas à la cause. Parce qu’au final, il n’avait pas besoin d’être dans les réunions afin de profiter du vin. Et la jeune femme n’avait pas tort, clairement, il était évident qu’il n’avait pas besoin du tout de se rendre dans ces réunions pour profiter de la boisson café. Au mieux, ça justifiait simplement le fait qu’il passait son temps ici en réalité. Alors pourquoi venait-il ? Il le savait, il savait bien comment il s’était retrouvé dans cette barque. Mais ce n’était pas parce qu’il en avait conscience qu’il allait le dire à la jeune femme. Il se l’avouait à peine à lui-même.

« C’est vrai. » Dit-il donc, pour répondre à la jeune femme. Il n’avait techniquement pas besoin d’être aux réunions afin de profiter du vin et de la présence de la serveuse. « Mais j’aime bien l’ambiance. » Ce qui était vrai, Grantaire s’amusait toujours énormément lors de ces réunions. Alors qu’elles n’avaient techniquement rien d’amusante ces réunions, mais le jeune homme savait simplement s’amuser d’un rien. « C’est un peu comme si j’allais au théâtre tous les soirs. » Ajouta-t-il dans un rire.

Si Enjolras l’entendait parler ainsi, c’était évident qu’il n’apprécierait pas ses propos. Et il ne cherchait même pas vraiment à se cacher, il aurait très bien pu dire mot pour mot la même chose au chef de fil des Amis de l’A B C. Dans le seul but de le voir s’énerver – parce qu’il était toujours adorable quand il s’énervait – et tenter de le convaincre encore et encore que ces réunions étaient importantes, que la cause était importante et qu’ils devaient changer la face de la France. Que même en aillant si peu de pouvoir entre leurs mains, qu’en étant pour la plupart de simple étudiant, ils pouvaient réellement provoquer une nouvelle révolution. Et il n’aurait aucun mal à se laisser bercer par ses paroles d’ailleurs, ça lui plairait même énormément.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Messages : 1804
Date d'inscription : 07/02/2015

Message#Sujet: Re: Est-il des problèmes que le vin ne sache résoudre ? [pv Grantaire :3]   Ven 14 Sep - 17:02


Est-il des problèmes que le vin ne sache résoudre ?
S

i Grantaire avait tendance à se montrer contradictoire dans ses propos, il n'avait pas son pareil pour retomber sur ses pattes. Ponine avait déjà eu l'occasion de s'en rendre compte, au fil de ses conversations avec le jeune homme : il avait réponse à tout. Son sens de la repartie, sa capacité à toujours rebondir, c'était là autant de qualités que la jeune femme admirait beaucoup chez lui. Elle aimerait être capable de la même chose. Elle, à la place, elle perdait ses moyens et s'écrasait, tout simplement. Sa vie serait certainement plus douce si elle parvenait à se dresser face à ses interlocuteurs avec des arguments qui tiennent la route. Car oui, la réponse de Grantaire tenait la route, vraiment. Il aimait bien l'ambiance, disait-il... Au fond, même si Ponine n'avait jamais assisté à la moindre réunion des Amis de l'ABC, elle pensait qu'elle pouvait comprendre. Pour avoir observé de loin certains des discours que le groupe révolutionnaire prononçait sur la place publique (avant tout parce que cela lui donnait l'occasion de voir Marius, et elle ne saurait passer à côté d'une telle occasion), elle admettait sans difficulté qu'on pouvait aisément se laisser griser et porter par l'ambiance du mouvement.

Il faut dire que certains d'entre eux étaient particulièrement charismatiques et sauraient sans doute vous vendre les pires idéaux autant que les plus belles utopies. Le jeune homme aimait seulement s'imprégner de l'ambiance, donc, et sans doute moquer l'attitude de ceux qui, dans l'arrière-café du Musain, tentaient de changer le monde... Un monde que Grantaire estimait sans doute perdu... Sans pour autant en éprouver vraiment de scrupule ou d'angoisse, d'ailleurs. En même temps, Guillaume Grantaire, de manière générale, paraissait réellement désintéressé d'absolument tout, sans aucune exception... Ce qui ne l'empêchait pas d'être particulièrement assidu aux réunions du groupe, peut-être même plus que Marius qui paraissait pourtant réellement impliqué. Allez comprendre.

-J'dirais bien que ça t'revient moins cher, mais vu c'que tu consommes en gnôle, j'suis pas convaincue
, s'amusa Ponine, qui pouvait bien évidemment accepter sa situation sans grand problèmes. Pour Ponine, le théâtre, c'était une activité de riches (exception faite des spectacles de rue comme ceux auxquels participaient Dea et Gwynplaine). J'crois que j'aimerais bien assister au spectacle avec toi, moi aussi.

Et elle ne disait pas seulement ça parce que Marius en serait... Mais quand même pas mal. Cela dit, il faut quand même le reconnaître, le jeune femme était tout de même assez intriguée par tout ça. Mais elle savait bien que ne serait-ce que tenter de faire quoi que ce soit ne serait bien sûr pas concluant. Elle avait suffisamment entendu Louison parler de ses tentatives échouées pour en avoir pleinement conscience. Et elle n'était pas aussi investie dans la "cause" pour vraiment lutter... Déjà, il faudrait qu'elle la comprenne, cette cause.


code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: Est-il des problèmes que le vin ne sache résoudre ? [pv Grantaire :3]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Est-il des problèmes que le vin ne sache résoudre ? [pv Grantaire :3]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Renverser le gouv haitien n'est pas une solution aux problèmes d'Haiti !
» Comment résoudre des problèmes
» Les problèmes n’arrivent jamais seuls [PV Ma maitresse N°1]
» Les problèmes n'arrivent jamais seuls.
» GIFI un amour de caniche toy femelle de 10 ans (34)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Demain, dès l'aube :: La ville lumière :: Les beaux quartiers :: Quartier latin :: Le café Musain-