Partagez | 
 

 "Décidément cet homme était une énigme." - Jean Valjean

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Messages : 728
Date d'inscription : 14/02/2015

Message#Sujet: "Décidément cet homme était une énigme." - Jean Valjean   Dim 15 Fév - 14:38

Jean Valjean
Informations
Avatar : Hugh Jackman


Surnom : Aucun
Âge : 52 ans
Métier : Fugitif
Statut : Célibataire
Groupe : Peuple
Histoire
Jean Valjean était le fils d’émondeurs, son père portait le même nom que lui et sa mère se nommait Jeanne Mathieu. Il était le deuxième enfant du couple, ils eurent une fille en aînée. Malheureusement, le destin ne fut pas de leur côté. Les parents moururent jeune, le père en tombant d’un arbre et la mère d’une fièvre de lait mal soignée. Jean fut donc élevé par sa sœur et il vécut ensuite en sa compagnie, celle de son beau-frère et des nombreux enfants qu’ils eurent. Alors qu’il était âgé de vingt-cinq ans, son beau-frère perdit la vie. Ce fut donc à lui de subvenir aux besoins de la famille, par son travaille d’émondeur. Mais il ne gagnait pas grand-chose et devait également faire des petits travaux en plus en ferme. A l’époque, il ne savait ni lire, ni écrire et ne pouvait espérer meilleur travail. Un an après le décès du mari de sa sœur, Jean Valjean ne sait comment aider sa famille à se nourrir alors qu’une grande famine fait rage. Il prend donc la décision de voler un morceau de pain, mais se faire prendre. Il fut condamné à cinq ans de prison pour ce crime, laissant donc sa sœur seule pour subvenir aux besoins de ses nombreux enfants. Jean Valjean n’obtient que peu de nouvelles de sa sœur pendant son bagne, il apprend simplement au bout d’un moment qu’elle vit à présent à Paris avec son dernier enfant. Ne supportant pas d’être enfermé, pour seulement un vol de pain, l’homme tente de s’enfuir. Par quatre fois il essaie de s’évader et écope à chaque fois d’un rallongement de peine. Au final, au lieu de faire cinq ans de prison, l’homme en fera dix-neuf.

Il était à présent libre, mais ce n’était pas pour autant que l’homme pouvait avoir une vie sereine. Son passé de forçat ne le quittait pas, il ne pouvait pas envisager trouver un travail convenable et encore moins un logis. A chaque fois qu’il cherchait à passer la nuit dans une auberge, il se faisait renvoyer aussi sec. Après plusieurs jours d’errance, l’ancien prisonnier arriva à Digne où il fut accueilli par l’évêque Myriel. L’homme l’invita à passer la nuit en sa compagnie, lui servit même le soupé. Valjean ne put refuser cet élan de générosité, appréciant ce repas chaud qu’il n’avait pas fait depuis des jours. Mais pendant la nuit, ses travers reprirent le dessus. En voyant l’argenterie de l’évêque, l’homme décida de la voler et de s’enfuir. Mais il fut rapidement arrêté par la police et ramené à l’évêque. L’homme, dans toute sa bonté, protégea Valjean en disant aux policiers qu’il lui avait offerts l’argenterie, ajoutant même qu’il avait oublié les chandeliers. Jean Valjean repart donc avec les présents de l’évêque, complètement retourné par ce qu’il venait de vivre. Cela ajouté à quelques évènements, prouvèrent à l’ancien forçat qu’il devait changer et reprendre sa vie en main. Pour cela, il abandonna définitivement son identité.

Il s’installa à Montreuil-sur-Mer et sauva deux enfants d’un incendie, devenant un héros au point que personne ne lui demanda son identité. Il se fit donc appeler Monsieur Madelaine. Il ouvrit une usine et devint même maire de la ville, pensant pouvoir continuer cette vie pendant longtemps. Mais le destin lui fit recroiser la route de Charles Javert, un inspecteur de police qu’il avait eu l’occasion de rencontrer dans le passé quand il était encore un forçat. Jean commença donc à craindre que l’homme ne le reconnaisse, ce qui ne tarda pas à arriver. Après un affrontement concernant une fille de joie, nommait Fantine, Javert décida de le dénoncer. Cependant un autre homme venait d’être arrêté comme étant Jean Valjean.
L’inspecteur vint trouver le maire un soir pour lui avouer le fait de l’avoir dénoncer. En apprenant cela, Jean Valjean entre dans un grand conflit avec lui-même. Il ne savait que faire, se dénoncer et sauver la vie de cet homme, ou le laisser mourir à sa place pour ne plus jamais avoir de problème. Finalement, après une nuit de réflexion, l’homme décida d’aller se dénoncer.
Cela ne fut pas facile de faire comprendre aux juges qu’il était le vrai Jean Valjean, il engendra la confusion générale. Profitant de cela, Jean décida d’aller trouver Fantine dans l’hôpital où elle était soignée. Il n’avait pas réussi à faire venir sa fille Cosette comme il le lui avait promis, alors il décida de lui mentir en annonçant à Fantine que sa fille était avec lui. Javert arriva à ce moment-là pour l’arrêter, révélant la vérité à la pauvre malade qui mourra sous le choc. Valjean se fit arrêter une nouvelle fois, mais parvint de nouveau à s’évader, se faisant passer pour mort.

Jean Valjean décida de se rendre à l’auberge tenue par les Tavernier, cette famille qui avait la garde de la jeune Cosette. Il croisa l’enfant dans les bois en train de puiser de l’eau, il la ramena, lui offrit même une poupée, et proposa de payer la dette de Fantine et d’emporter l’enfant. Ce fut au prix de nombreuses négociations que l’homme parvint à ses fins et il s’en alla en compagnie de la petite fille. Malheureusement, Javert était toujours sur ses traces et rapidement il dut trouver une cachette pour lui et sa « fille ». Il parvint à trouver une place dans le couvant où travaillait un homme qu’il avait sauvé quelque temps avant, quand il était encore le maire Madelaine. Il devint le second jardinier du couvent et Cosette une élève de l’école religieuse.

Après la mort de Fauchelevent, Cosette et Jean Valjean quittèrent le couvent et s’installèrent à Paris. L’homme acheta plusieurs maisons avec l’argent qu’il avait accumulé à Montreuil, afin de permettre un déménagement rapide en cas de besoin. L’homme espère pouvoir continuer sa vie paisible en compagnie de la fille qu’il chérie tant.
Caractère

Ce qu’on peut dire du caractère de Jean Valjean, c’est qu’il a énormément évolué au fil du temps. Autrefois, l’homme n’avait aucune honte à voler pour son besoin personnelle, ce qui lui valut d’ailleurs de nombreuses années en prison. Aujourd’hui, il souhaite être le plus honnête possible. L’argent qu’il possède, il l’a durement gagné même s’il a cachait son identité à tout le monde. Il est généreux et n’hésite pas à donner aux autres, il a tendance à remplir les mains de ceux qui lui font l’aumône d’ailleurs.

Il est plus que protecteur avec Cosette, qu’il considère comme sa propre fille. Il continue de s’en vouloir pour le décès de sa mère et espère plus que tout avoir donné une vie convenable à l’enfant. Il est malheureusement aussi très jaloux la concernant, il aimerait pouvoir la garder pour lui jusqu’à la fin de ses jours. Raison pour laquelle il se montre particulièrement méfiant quand quelqu’un pose les yeux sur elle. Il se montra parfois trop strict avec la jeune fille.

Ce qui le reflète le plus aujourd’hui, c’est son côté renfermé. Il ne parle pas de son passé, pas même avec sa fille, il n’aime pas parler de lui. Il espère pouvoir oublier son passé et éviter de replonger dedans. Son esprit est souvent torturé de vieux cauchemar le traumatisants.
Derrière l'écran
Prénom/Pseudo : Gwenn
Âge : 25 ans
Comment avez vous connu le forum ? On l'a fait Razz
Autres comptes ? Esmeralda et Marius
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
"Décidément cet homme était une énigme." - Jean Valjean
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La nuit, même si on est nyctalope, peut être dangereuse... [PV Gïlh'Or]
» Une mission décidément très fatigante !
» En parcourant l'Academie ....
» .: Décidément, quelle drôle d'histoire ✩ PV. Salem & Clove :.
» [Mission] Comme par magie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Demain, dès l'aube :: Pour commencer :: Présentations :: Présentations validées-