Partagez | 
 

 mars is no fun [louison]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité

Message#Sujet: mars is no fun [louison]   Dim 13 Déc - 14:30

mars is no fun × ft. JONAH & LOUISON
Jonah arrêta un instant de marcher pour observer le ciel devant lui. Ce bleu foncé qui trempait dans un bain d'une lueur jaunâtre, qui commençait à grimper tout le long de l'horizon. Il se dit que c'était une couleur immonde, que cette aube ressemblait un peu à du vomi et repris le pas en se hâtant un peu pour regagner son domicile. Quelle heure était-il ? Sûrement quatre heures, peut-être un peu plus. Ses pieds flanchaient un peu, il marchait depuis une heure au moins dans Paris, et même si l'effet de l'alcool commençait à s'estomper, ses idées manquaient toujours de clarté. Il voulait simplement rentrer, manger un peu et s'allonger, ce qu'il n'avait pas fait depuis presque trente heures. Sa sœur allait sûrement s'énerver, mais il n'y pensait pas, ses pensées vagabondaient dans les rues et rebondissaient contre les immeubles sans toucher aucune réflexion qui ait du sens, autre que son désir de manger un peu et s'allonger. Une centaine de mètres et il y était, il en était sûr. Quelques personnes investissaient déjà les rues, il voyait des carrioles s'arrêter devant des magasins pour y déposer du matériel ou des denrées alimentaires et des hommes rougeauds porter ces énormes caisses avec un petit "humpf" de soulagement quand ils la reposaient. Il croisa un ou deux chiens qui traînaient les pattes, et trouva qu'il leur ressemblait un peu, avec ses yeux un peu livides et les cheveux sales un peu trop longs qui retombaient contre ses tempes. Quelques minutes plus tard, il ouvrait déjà la porte de l'appartement, les mains gelées et les joues rouges. La fatigue commençait à lui retomber dessus et il chancelait un peu. En faisait le moins de bruit possible, il se dirigea vers la cuisine, et voyant une demie miche de pain qui y traînait, enveloppée d'un tissus, il entreprit d'en arracher un morceau conséquent. Il appuyait le bas de son dos contre la table l'air un peu hagard, dans une semi-pénombre car tout était fermé, et surtout dans un froid qui lui glaçait le sang maintenant qu'il ne marchait plus. Alors qu'il mâchonnait lentement, il décida finalement d'aller discrètement se coucher, pensant qu'il pourrait faire croire qu'il était rentré à une heure décente. Il n'avait pas prévu qu'en faisant volte-face vers les autres pièces, son pied se prendrait dans celui d'un des chaises et qu'il serait projeté légèrement en avant vers le meuble qui contenait des ustensiles de cuisine, qui tangua et dont une partie du contenu se déversa sur le sol dans un boucan d'enfer. ❝Nom de Dieu ! ❞ grommela-t-il d'une voix puissante lorsqu'un espèce de truc en cuivre vint cogner le haut de son crâne. A coup sûr, il avait réveillé tout Paris, certainement Louison en tout cas vu l'épaisseur des murs.  Il ne put s'empêcher de donner un coup de pied dans une sorte de soupière, avec un sifflement enragé.
code by lizzou × gifs by tumblr
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Messages : 97
Date d'inscription : 09/04/2015

Message#Sujet: Re: mars is no fun [louison]   Mer 16 Déc - 15:05

Mars is no fun

Louison ♠ Jonah


Je rentre fatiguée, fourbue, de ma nuit passée au Musain, à nettoyer les restes ivrognes des clients tardifs du Musain, toujours difficile à déloger de leur antre de beuverie. Je tente de faire preuve du plus de discrétion possible pour ne pas contrarier mon frère à mon retour, mais je réalise bien vite qu'il n'est pas là, et que rentrer sur la pointe des pieds n'avait pas de réel intérêt. Cela arrive bien souvent, mais je n'aime pas ne pas savoir où se trouve Jonah, même s'il n'a pas le moindre compte à me rendre, tout comme j'évite de le faire de mon côté autant que je le peux. Ne pas savoir où il est, c'est craindre qu'il ne se soit embarqué dans quelque coups fourrés dont je n'ai guère l'envie de le sortir. Ne cédant pas à la fatigue, je décide de l'attendre, allongée dans mon lit, un livre à la main. Mais Morphée ne met pas beaucoup de temps à avoir raison de moi.

Mes paupières se ferment toutes seules, et à peine ai-je lu quelques lignes que je sombre dans un sommeil de plomb, qui m'aurait sans doute maintenue captive jusque tard le matin si, quelques frangments d'heure plus tard. Un vacarme exceptionnel, accompagné de la "douce" voix de Jonah ne me réveillait aussi sûrement que si l'on avait renversé un seau d'eau glacé sur moi. Vaseuse mais bien éveillée, je me relève et, vêtue de ma chemise de nuit, trouve l'origine de ce son. Étant donné l'heure et le vacarme, j'aurais pu croire à un cambriolage, l'idée ne m'effleure même pas. Je sais qu'il s'agit de mon frère. Et il doit être dans un piteux état.

-Quand tu as l'indécence de rentrer si tard et dans un tel état, tu pourrais avoir la décence d'être discret.
me permets-je de bougonner.

Même s'il est évident qu'il n'a pas fait exprès de me réveiller, et tout Paris dans la foulée. Il est bien assez intelligent pour ne pas vouloir subir mes foudre à cette heure tardive de la nuit. Je considère les ustentiles de cuisine éparpillés au sol et ne peux m'empêcher de pousser un soupir las et mécontent à l'idée de devoir nettoyer ce foutoir. Tout de suite ? Je ne suis pas certaine d'en avoir le courage, mais la perspective d'entamer ainsi ma journée de demain m'envahit d'une lassitude profonde.

-Où étais-tu ?


Il n'a pas à me répondre, et peut-être ne veux-je pas avoir certaines informations, mais la curiosité prend le dessus sur moi. Seulement, son sort et sa vie ne cesseront jamais de me concerner. Il est tout ce que j'ai et tout ce qu'il me reste, même si je l'exprime rarement (jamais) ainsi, et si je me permets bien souvent de me montrer agréable à mon aîné. Peut-être parce que je voudrais être suffisamment responsable pour deux. Mais je suis certainement moins responsable que je ne le crois, et lui plus que je ne l'imagine. En tous cas, ce n'est pas cette nuit qu'il me donnera la preuve que, malgré son âge, il est le plus mature de nous deux.


code by ORICYA.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

Message#Sujet: Re: mars is no fun [louison]   Sam 26 Déc - 19:35

mars is no fun × ft. JONAH & LOUISON
Evidemment qu'il avait réveillé Louison, c'était plus que prévisible comme chute à cette histoire, si on se permet ce mot. Malgré qu'il soit sûr qu'il s'agisse de sa sœur, il frotta un peu ses yeux de ses doigts comme si cela allait enlever le léger flou que la fatigue et l'alcool plaçaient devant sa vue. Finalement, quand il plissa les yeux et la vit un peu plus clairement, il poussa un long soupir et passa sa langue sur ses lèvres. Décida de ne pas lui répondre immédiatement et toucha l'arrière de son crâne qui lui faisait mal, puis regardant ses doigts constata qu'il saignait un peu, sûrement une égratignure. Il s'essuya les doigts sur son pantalon et regarda à nouveau sa sœur qui semblait attendre une réponse de sa part. ❝J'étais occupé, voilà.❞ grogna-t-il avant de rajouter en bougonnant de façon presque incompréhensible ❝J'étais chez un ami de ce gars que j'ai rencontré en cours là, Charles, qui avait un appartement superbe rue... rue... bon je ne sais plus. On s'en fiche.❞ Il fit un geste de la main et décida de stopper là le récit de son après-midi et de sa nuit, de toute façon elle n'avait sûrement pas envie de savoir. Il lui dirait plus tard que l'homme lui avait peut-être proposé un travail, après tout rien n'était sûr, et il avait envie d'oublier pour l'instant et de décider tout seul ensuite. Il quitta la cuisine en enjambant les casseroles, et en passant vivement une main sur l'épaule de sa sœur en la regardant avant de détourner la tête. Il retira son épais manteau qu'il avait encore sur le dos et le jeta sur le sofa, avant de se jeter lui-même dans un fauteuil près de la cheminée. Alors qu'il tentait d'allumer un feu, en fixant l'âtre il s'en voulut de la façon dont il avait parlé à Louison et voulut l'appeler mais referma la bouche. Les effets de l'alcool qui se dissipaient, la longue nuit qu'il avait eu, le coup qu'il avait pris sur la tête et le froid qui traversait sa carcasse donnaient à Jonah une impression de fragilité soudaine qu'il détestait parfaitement. De plus, il n'était même plus fatigué. Il allait sûrement rester une bonne partie de la journée dans le salon à ne rien faire, manger, lire. De la déprime non, mais sûrement de la lassitude. Quand il réussit enfin à rallumer correctement les vieilles braises qui traînaient pour en faire un feu chaud et rassurant, il mit la grille devant et se remit en arrière dans son siège. Vraiment, il devait s'excuser. Après tout, il l'avait réveillée, et il s'était mal conduit comme d'habitude. En plus, il avait joué au farouche devant ses questions. Elle était sûrement remontée, et quand elle l'était, elle lui faisait penser à leur mère et ses reproches. Il se tassa un peu plus dans son siège et appela assez fort pour être sûr d'être entendu ❝Louison !❞ Il attendit un moment avant de rajouter : ❝Je suis désolé.❞. Cela suffisait, que pouvait-il dire d'autre de toute façon ? Depuis le temps, elle connaissait ses excuses et ses explications à rallonge, il n'avait plus besoin d'user de rhétorique, il savait qu'elle ne marchait plus dans son système depuis longtemps, si même un jour elle y avait cru. ❝Tu devrais retourner te coucher.❞ dit-il finalement à voix plus basse, les yeux rivés sur le feu, presque pour lui-même.
code by lizzou × gifs by tumblr
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Messages : 97
Date d'inscription : 09/04/2015

Message#Sujet: Re: mars is no fun [louison]   Jeu 14 Jan - 10:18

Mars is no fun

Louison ♠ Jonah


Les explications de Jonah sont floues et laconiques. En même temps, à quoi d'autre pouvais-je m'attendre de la part de mon frère, surtout quand l'alcool a fait son oeuvre sur son cerveau embrumé. J'ai tendu le bâton pour me battre, quelque part, en lui posant cette question, mais ma curiosité naturelle a pris le dessus sur tout le reste. La curiosité et l'inquiétude, car même si l'habitude m'a appris à ne pas (complètement) me formaliser de ses retours tardifs, rien ne pourrait le préserver de rencontres malencontreuses. Si un soir, il devait ne pas rentrer, je ne répondrais plus de moi-même, quels que soient les reproches que je peux lui faire au quotidien. Je ne dis pas que je n'ai pas avoir envie d'obtenir plus de détail sur ce Charles à l'appartement prestigieux, mais je sais que je n'obtiendrai pas de plus amples informations ce soir (ou ce matin, plutôt, vu l'heure), si, déjà, j'arrive à obtenir quelques mots de la part de mon frère, c'est déjà bien. D'ailleurs, à peine m'a-t-il répondu qu'il s'affaire déjà à autre chose, ranimant le feu dans l'âtre de la cheminée avant de s'installer sur son fauteuil. Je pousse un profond soupir. Les débris au sol, eux, sont toujours là, et ma fatigue, bien qu'elle me rattrapera sans doute bien rapidement (et en plein travail, c'est fort à parier), m'abandonne bien vite... Je crois que je ne parviendrais pas à me rendormir tant que Jonah ne sera pas parti lui-même se coucher.

Et tout porte à croire que ce n'est pas au programme. Soit... Je disparais de la pièce un instant pour en revenir armé de tout le nécessaire de nettoyage pour non pas réparer mais au moins éloigner les dégâts. Jonah m'interpèle alors, je lève la tête. Il s'excuse. Un sourire en coin s'affiche sur mes lèvres. Je dois reconnaître que le fait qu'il prenne la peine de me présenter ses excuses importe beaucoup pour moi. Il n'a pas à en dire davantage. Je préfère d'ailleurs cette phrase simple à des explications embrouillées et alambiquées dans lesquelles il me serait impossible de complètement croire. Là, au moins, je sais qu'il est sincère. Je me permets tout de même de pousser un léger soupir, contenant un rien de réprobation, quand il me conseille de retourner me coucher. J'aimerais bien. Mais c'est peine perdue.

-Je n'arriverai plus à me rendormir, maintenant.


D'accord, dans la lassitude et le reproche que j'utilise pour m'exprimer, on peut ressentir une intention de le culpabiliser, mais c'est moins parce que je compte demeurer indéfiniment fâché contre mon frère que parce qu'une sorte d'usage (dont je ne saurais vous expliquer concrètement les tenants et aboutissants) ne sait m'inviter à une autre attitude. Ces mots prononcés, j'achève de nettoyer les éclats de vaisselle brisée, avant de venir m'installer à mon tour sur un fauteuil, voisin de celui où est assis Jonah.

-J'espère tout de même que ta soirée valait la peine de ce retour fracassant.
me permets-je de remarquer, tournant mon regard vers Jonah, lui imposant pour de bon ma présence.

code by ORICYA.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: mars is no fun [louison]   

Revenir en haut Aller en bas
 
mars is no fun [louison]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Twilight Imperium - Samedi 19 Mars
» Mardi 1er mars 2011
» Rapport d'activité du 20-21-22 mars 2010
» 8 mars
» FLASH - Aristide sera de retour le 17 Mars 2011

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Demain, dès l'aube :: Hors rp :: Archives-